FLASH
2 tests du sentiment des peuples vis à vis de l’Europe aujourd’hui : référendum italien, présidentielle autrichienne  |  L’incendie d’Oakland, lors d’une soirée dans un entrepôt pourrait faire 40 morts – cause inconnue mais ce quartier est très violent  |  La banque centrale d’Arabie saoudite annonce être bloquée par un virus venu d’Iran  |  L’ancien président de France Télévisions Rémy Pflimlin qui a masqué la vérité de l’affaire al Dura, est mort à l’âge de 62 ans d’un cancer  |  L’homme qui a pris 7 otages lors d’un cambriolage bd Massena à Paris a échappé à la police, et il est armé  |  Des hackers ont dérobé 2 milliards de roubles de la banque centrale de Russie  |  Le monde du deux-roues et de la moto perd une figure qui s’en va à la retraite : François Hollande  |  Merkel au bord de la crise de nerf : la moitié des Allemands réclament un référendum sur un possible GERXIT  |  Le Sénat américain a voté un renforcement des sanctions contre l’Iran – un sénateur a voté contre : Bernie Sanders  |  François Hollande renonce à se représenter à la présidentielle – il aura au moins pris une bonne décision en 5 ans  |  France: la police intercepte un avion avec 100 millions d’euros de Cocaine venant de Colombie à bord  |  A l’ONU, la France vient de voter que le Mont du Temple est un lieu saint pour les seuls musulmans  |  Près de 370 combattants de l’Etat islamique arrêtés en Turquie en novembre, rapporte l’agence officielle turque  |  Plus bas historique : 5% des Américains ont confiance dans les médias, sauf Fox News: 28% lui font confiance  |  Scandaleux : le Parlement européen illustre un débat sur le fascisme par une photo de Marine Le Pen  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 2 mars 2012

Michel Garroté – Les enjeux économiques dominent la campagne présidentielle française. Contrairement à 2007, les thèmes de la sécurité et des banlieues sont moins présents dans le discours des candidats. En proposant de créer un taux d’imposition de 75 % pour les très hauts revenus, Hollande provisoirement centré le débat présidentiel sur la fiscalité. Dans ce contexte un brin autiste, démagogique et anachronique, voici le commentaire (extraits) d'Ivan Rioufol : "dans une France où seulement 7 % des sondés disent faire confiance aux partis, où 40 % s'estiment abandonnés, où 83 % jugent que les élus ne se préoccupent pas d'eux, le retour à la bipolarisation UMP-PS est forcément fragile. Les sondeurs, qui constatent un rééquilibrage entre les deux grandes formations, disent la réalité du moment. Cependant, les causes du désamour entre les citoyens et leurs représentants ne se sont pas éteintes. L'erreur serait de croire au soudain retour en grâce du vieux cousinage entre la droite et la gauche. Non seulement ces deux partis sont comptables de l'état de la France qu'ils ont cogérée, mais les citoyens oubliés les accusent toujours ne plus les regarder vivre. Or ces 'invisibles' constituent le premier parti de France. Ils sont une force imprévisible".

De son côté, la revue de presse LSB signale ce commentaire (extraits) : "L’annonce par François Hollande d’une taxation à 75% des revenus dépassant le million d’euros par an n’est pas passée inaperçue en Suisse. En raison des limitations apportées au secret bancaire, il ne s’agit plus de comptes en Suisse, mais d’expatriation. Le mouvement a déjà commencé. Un avocat de Genève dit au journal Le Temps avoir reçu, au cours du seul mois de janvier, une quinzaine de dossiers de Français candidats à l’expatriation. Alors qu’en temps normal il 'aide entre vingt et trente clients par an à se délocaliser, dont une moitié de Français'. Et le journal suisse note que les milieux immobiliers de la région du Léman se frottent les mains. En 2010, un rapport de l’Administration fédérale des contributions estimait à 2,3 millions de francs le prix moyen qu’un expatrié est prêt à débourser pour un bien immobilier".

Pour ce qui me concerne, il est désormais évident que les Français porteurs de création de richesse et d'innovation vont s'exiler non seulement en Suisse, mais également en Belgique et en Grande Bretagne. A Genève, Bruxelles et Londres, l'on se réjouit déjà de pouvoir bientôt accueillir ces Français à la fois riches et créateurs d'emplois. Et l'on se demande comment les candidats à la présidentielle française peuvent être aussi stupides. En éludant le débat sur l'islam et en promettant des hausses d'impôts, les candidats à la présidentielle française font tout pour dégoûter leurs électeurs et pour couler leur pays. Même les entrepreneurs français sont passés du sarkozysme à l'antisarkozysme, tant ils se sentent trahis et lésés par leur actuel président et ses bouffonneries. Un politicien français a récemment repris cette célèbre formule : "le déconomètre fonctionne à plein tube". C'est désormais un euphémisme. En fait, le Costa Francia va sans doute faire naufrage. L'Allemagne va probablement se tourner – encore plus – vers les pays d'Europe centrale et orientale ainsi que vers les pays émergeants.

http://www.france5.fr/c-dans-l-air/economie/promesses-dimpots-35588

http://www.france5.fr/c-dans-l-air/politique-interieure/les-themes-oublies-de-la-campagne-35574
 

 

 

 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz