FLASH
[28/03/2017] Maroc : 14 personnes arrêtées pour avoir incendié un commissariat  |  [27/03/2017] Plus de 400 jihadistes seraient rentrés au Royaume Uni d’après une source sécuritaire  |  L’Iran classe la CIA et l’Armée américaine comme organisation terroriste  |  L’opposant de Poutine Alexei Navalny condamné à 15 jours de détention après les manifestations anti-corruption d’hier  |  Attentat du Drugstore : réclusion à perpétuité requise contre le monstre Carlos le chacal  |  Egypte : 1 soldat égyptien et 6 militants de l’Etat islamique tués en deux incidents séparés dans le Sinaï  |  Syrie : un drone suspecté d’être américain, bombarde une voiture avec 6 occupants d’al-Qaïda  |  Blocus ? Non, propagande antisémite : 719 camions contenant 25 385 tonnes de biens sont entrés à Gaza par Israël hier  |  [26/03/2017] Syrie : Une milice soutenue par les Etats-Unis a pris le contrôle de la base aérienne de Tabqa  |  Erdogan a lancé un raid contre l’organisation anti-corruption de Reports that Navalny à Moscou  |  Attentat de Londres : nouvelle arrestation. Un musulman de 30 ans interpellé à Birmingham  |  Contre-attaque : Les responsables républicains transmettent au parquet leur dossier juridique sur le cabinet noir  |  L’Iran impose des sanctions à 15 sociétés américaines qui soutiennent Israël  |  500 personnes ont été arrêtées lors d’une opération anti-corruption à Moscou  |  Dernier sondage BuzzPoll: Marine Le Pen 23.92%, Fillon 22.45%, Macron 22.02%  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 12 mars 2012

 

 

 

Michel Garroté – La revue de presse LSB signale (extraits adaptés) que « la future télévision connectée à Internet permettra de naviguer sur le web depuis son poste de télévision, de consulter des services, etc. Elle permettra aussi de voir autre chose que les chaînes financées par nos impôts ou par la publicité. Selon Michel Boyon, président du CSA, cette télévision connectée à Internet pose différents problèmes. Elle entraînera une fragmentation des audiences, posant le problème du financement de la création. Les téléspectateurs pourront aussi regarder des chaines étrangères accessibles sur Internet.

Les programmes diffusés pourront représenter aussi un risque concernant ‘la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et à la protection des enfants’ (Note de Michel Garroté : la judéophobie est déjà omniprésente sur Internet et le président du CSA ne semble pas être au courant ; quant à la protection des enfants, elle ne fonctionne pas sur Internet et le risque dont parle le président du CSA existe donc déjà). Les programmes pourront aussi représenter, comme l'est déjà Internet aujourd'hui, un risque pour la pensée unique. Le CSA a mis en place le 16 février une commission de suivi des usages de la télévision connectée ».

Toujours dans le même registre, l'année 2011 restera comme une année d'une violence sans précédent contre les internautes, avec la mort de cinq d'entre eux et plus de 200 arrestations, soit une hausse de 30% par rapport à 2010, estime Reporters Sans Frontières, dans son rapport 2012 sur les ennemis d'Internet. Le rapport contient une liste des pays considérés comme ennemis d'Internet et de pays sous surveillance, dont la France. Deux nouveaux pays ont fait leur entrée dans la catégorie des pays sous surveillance : le Kazakhstan et l'Inde. Deux pays sont passés du statut sous surveillance à celui d'ennemi d'Internet : le Bahreïn et la Biélorussie, qui rejoignent ainsi l'Arabie saoudite, la Birmanie, la Chine, la Corée du Nord, Cuba, l'Iran, l'Ouzbékistan, la Syrie, le Turkménistan et le Vietnam dans la liste des ennemis d'Internet.

Entrée dans la liste des pays sous surveillance l'an dernier, la France figure toujours dans cette catégorie (pages 50 à 53 du rapport). Pour Reporters Sans Frontières, deux éléments justifient ce classement : d'une part, la multiplication des procédures judiciaires contre les journalistes ; et d'autre part, la mise en place de nouveaux mécanismes de filtrage du Web. Reporters Sans Frontières s'inquiète de la tendance de certaines démocraties à céder aux tentations sécuritaires ou à prendre des mesures disproportionnées pour protéger le droit d'auteur et des pressions de plus en plus fortes exercées sur les fournisseurs d'accès à Internet et autres fournisseurs de services pour qu'ils participent à la surveillance d'internautes ou au blocage de sites. Sur www.dreuz.info nous en savons quelque chose…

Copyright Michel Garroté 2012

Reproduction autorisée avec mention www.dreuz.info

   

   

   

    

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz