FLASH
[24/06/2017] Un député La République en marche favorable à l’intégration de l’enseignement de l’islam à l’école en Alsace-Moselle  |  [23/06/2017] Canicule : Veolia annonce que la situation est critique : 1 085 bouches d’eau ont été ouvertes  |  Mathieu Gallet, PDG de Radio France, devant le tribunal correctionnel pour soupçons de favoritisme lorsqu’il était à l’INA  |  Une source habituellement fiable nous indique que Mahmoud Abbas serait décédé – aucune confirmation officielle, peut-être un hoax  |  Sadiq Kahn étrillé pour avoir refusé de condamner le Hezbollah  |  « Bayrou ment » affirme un ex-assistant parlementaire témoin d’emplois fictifs au Modem  |  [22/06/2017] Les dernières volontés d’Helmut Kohl : que Viktor Orbán et non Merkel parlent lors de ses funérailles – REFUSÉ –  |  Trump prépare une loi qui interdit aux réfugiés toute aide de l’Etat avant 5 ans dans le pays  |  [21/06/2017] Michigan – Attentat terroriste : un musulman d’origine canadienne s’est jeté sur un policier, l’a poignardé en hurlant allahu akbar  |  Bayrou, Ferrand, Goulard et Sarnez : 4 ministres sur 18 éjectés du gouvernement pour soupçon d’emplois fictifs  |  Sondage : l’identité française menacée pour 70% des Français – qui ne font rien pour que ça change  |  De mieux en mieux : le terroriste des Champs-Elysées était également fiché par Interpol et recherché par la Tunisie pour terrorisme  |  Attaque terroriste à Bruxelles: perquisition à Molenbeek  |  30% des Russes disent être musulmans  |  Anvers : les habitants sont barricadés chez eux. Les forces spéciales sont entrées dans une habitation  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 13 mars 2012
Par Misha Uzan
 
A quel point la Belgique est-elle déjà un Etat musulman ? C'est la question que l’on se pose, au lendemain d'un attentat salafiste contre une mosquée de Bruxelles. Comme dans les pays musulmans, les terroristes islamistes s'entretuent.
 
Attentat contre une mosquée à Bruxelles titrent ce matin les grands journaux. Il s'agit d'un attentat par le feu, un incendie criminel dans lequel un imam, qui se trouvait dans la mosquée, est décédé. Les premières pistes semblent désigner les milieux salafistes. 
 
L'attentat a été commis lundi soir, 12 mars, dans une mosquée chiite de la ville. La presse parle de « conflits entre courants religieux de la communauté musulmane » sans indiquer que les conflits entre islamistes sunnites et islamistes chiites sont au cœur des révoltes qui secouent les pays arabes depuis un an et demi, et dont le conflit en Syrie est peut-être le point central.
 
Attentat sunnite contre des chiites.
 
La mosquée chiite visée est la plus importante parmi les quatre que compte la région de Bruxelles et son million d'habitants. Elle porte le nom de mosquée "Rida", et se trouve dans le quartier d'Anderlecht, qui compte une forte population d'origine immigrée, musulmane. On sait pour le moment qu'au moins un homme armé d'une hache et d'un couteau est entré dans la mosquée, et y a répandu de l'essence avec des "accélérants" pour propager l'incendie. C'est ce qu'a précisé lors d'une conférence de presse le substitut du procureur, Jean-Marc Meilleur. Le feu s'est rapidement propagé et a ravagé une grande partie du bâtiment. L'imam est mort et un autre homme, qui tentait de l'aider à éteindre l'incendie, est blessé.
 
Les suites de l' attentat.
 
L'homme responsable de l'incendie criminel a été interpellé sur les lieux par la police. Il a été en fait enfermé à l'intérieur de la mosquée par des fidèles, qui l'ont retenu alors qu'il tentait de s'échapper, rapporte la police belge. Selon le substitut du procureur, « à l'heure actuelle, il y a un seul suspect », sans exclure qu'il puisse y avoir des complices. « On laisse toutes les portes ouvertes », a-t-il ajouté.
 
Des représentants musulmans chiites en Belgique ont mis en cause le mouvement salafiste sunnite, sur la base des témoignages de fidèles présents sur place au moment des faits. En outre « le centre islamique Rida avait déjà dû être placé sous la protection de la police voici quelques années » à la suite de menaces des salafistes, selon la vice-présidente de l'Exécutif des musulmans de Belgique, Isabelle Praile, elle-même chiite.
 
Azzedine Laghmich, autre responsable chiite travaillant à la mosquée, a aussi affirmé que les slogans criés par l'agresseur, liés au conflit en cours en Syrie, pointaient en direction du mouvement salafiste anti-chiite. « C’est un salafiste, tous les témoignages des gens présents le montrent », a-t-il dit. Dans le passé, la mosquée avait reçu des lettres de menaces liées au conflit en Irak. La communauté sunnite est largement majoritaire à Bruxelles, tandis que les chiites ne représentent qu'une infime partie des musulmans dans la capitale belge.
 
Si la piste salafiste est avérée, la médiatisation de cette affaire sera faible, il n'y aura pas de manifestation musulmane, il n'y aura pas d'émeutes, ni de drapeaux brûlés ou de morts en Afghanistan, en Irak ou ailleurs. 
 
Vous avez compris que des Corans ont brûlé n'est ce pas ? Et que l'attentat a visé des musulmans. Vous n'entendrez pas les organisations des droits de l'homme et antiracistes : cela ne deviendra important pour eux que si des non-musulmans sont auteurs de l'attentat.
 
© Misha Uzan pour Dreuz.info
 
L’article original peut être consulté ici : http://citizenkane.fr/attentat-islamiste-contre-une-mosquee-a-bruxelles.html
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz