FLASH
Sondage Gallup: 47% des Américains sont pour le droit à l’avortement, 46% sont pro-vie  |  Où l’on apprend que Trump a eu plus de 30 heures de conversations téléphoniques avec Obama depuis son élection  |  Sondage : le taux de popularité de Donald Trump est monté à 50%, celui des médias est tombé à 6%  |  Après l’attentat islamique de l’université, le Sénat de l’Ohio autorise le port d’arme pour les étudiants  |  Trump annonce qu’il va chercher à faire baisser le prix des médicaments – la bourse réagit en baisse  |  Trump veut demander avis à Obama en raison de son expérience, pour de futures nominations  |  Sous les pressions des réseaux sociaux, le Premier ministre italien Renzi donnera sa démission ce mercredi 7 décembre  |  Trois jihadistes ont été placés en garde à vue dans le cadre de l’enquête sur le meurtre du couple de policiers à Magnanville en juin dernier  |  Le député LR Damien Abad à Ségolène Royal : « La castritude aigüe, ça se soigne ! »  |  Délire de @FranceInter : la radio d’Etat compare Nelson Mandela à un terroriste  |  Sondage : une majorité d’Américains pense que Trump peut conserver ses entreprises – les médias ne veulent pas  |  « Donald Trump personne de l’année » pour Time Magazine  |  Le vol Pakistan Airlines #PK661 a été observé plongeant vers le sol – il y a 47 personnes à bord avec l’équipage  |  Un avion de Pakistan Airlines avec 34 personnes à bord a disparu des radars au dessus d’Abbottabad  |  Votez et faites gagnez Sylvia Pinel à la primaire socialiste: elle est créditée de 0% de votes, elle sera parfaite face à la droite  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 23 mars 2012

Le crime de Toulouse est le résultat d'années d'accusations mensongères faites contre Israël et les juifs, dans le silence et la complicité du plus grand nombre. Aujourd’hui on en voit les dégâts irréparables.

Des enfants juifs ont été assassinés soi disant « pour venger les enfants tués à Gaza ». Le plus connu de ces enfants est l’enfant Al Dura, dont la fausse mort a été mise en scène et diffusée au monde entier par la télévision publique française. 

 

Des légions d'aveugles volontaires

 

Il y a quelques jours, Theo Klein déclarait à propos de l’affaire Al Dura, qu’il n’avait rien vu, rien cherché à savoir, mais qu’il était sûr que Charles Enderlin avait dit la vérité et que le reportage de France 2 était vrai.

 

C’est typiquement le syndrome Al Dura : je n’ai rien vu, je ne veux rien savoir, mais je suis sûr que c’est vrai ! 

 

Il y a deux catégories de gens : ceux, peu nombreux, qui ont ouvert le dossier, lu les jugements et les expertises, regardé les enquêtes faites par la télévision allemande ARD et tous les autres, dont le dernier avatar s’appelle Théo Klein.

 

Qu’est-ce qui empêche les journalistes, les hommes politiques, les intellectuels de regarder ce reportage, de voir que c’est une mise en scène, et de le dire ?

 

C’est simple : en France, il faut un grand courage pour mettre en cause France 2 et braver les médias complices ou solidaires de cet énorme mensonge. Certains, qui l’ont fait, se sont retrouvés bannis des grands medias. Ces exemples, bien connus, sont très dissuasifs.

 

Roger Cukierman, l’ancien Président du CRIF, a écrit que son plus grand regret est de ne pas s’être plus engagé dans l’affaire Al Dura pour l’obtention des rushs du reportage. Avec courage, en 2008, l’actuel président du CRIF, Richard Prasquier, a demandé une réunion d’experts, et depuis dénonce l’incommensurable tort causé aux Juifs du monde entier par cette mise en scène diffusée et protégée depuis 10 ans, par France 2.

 

Les preuves à propos de la mise en scène se sont accumulées et pourtant aucune voix médiatique, ou intellectuelle ne se lève pour dire « regardons et écoutons les experts ».

 

L’UEJF, entre autres, n’a pas « épuisé son temps de parole »

 

L’UEJF a appelé à une manifestation pour protester contre la tuerie antisémite de Toulouse.

 

Le tueur terroriste avait déclaré que sa motivation est de venger les enfants palestiniens assassinés à Gaza par l’armée israélienne. Le stéréotype mensonger en est l’enfant Al Dura.

 

Le 4 décembre 2011, il y a à peine trois mois, sur les ondes de RCJ, Jonathan Hayoun, président de l’UEJF (Union des Etudiants Juifs de France) a critiqué l’opiniâtreté de tous ceux qui, depuis plus de onze ans, se battent pour que toute la lumière soit faite sur l’affaire Al Dura. Il s’avère que jamais l’UEJF ne s’est souciée de l’affaire Al Dura, si ce n’est, pour certains de ses responsables, d’épauler les auteurs de la mise en scène. A la lumière des événements de Toulouse, les propos tenus par M. Hayoun, sont pour le moins d’une bêtise atterrante.

 

Dès 2004, après le premier visionnage des rushes par Denis Jeambar, Daniel Leconte et Luc Rozenzweig, on savait que Charles Enderlin avait menti sur un point important. En 2007, la Cour d’Appel a obligé France 2 à présenter les rushes du reportage. Dès lors tout le monde pouvait regarder ces images et voir que le reportage de France 2 était une mise en scène.

 

Entre l’évidence de la mise en scène, et le silence constant de l’UEJF sur le sujet Al Dura, il est légitime de s’interroger sur l'attitude des présidents successifs de l’UEJF face au plus énorme mensonge anti-juif.

 

Savoir la vérité est simple : il suffit d’ouvrir le dossier Al Dura, de lire les jugements et les expertises judiciaires, de lire le livre de Pierre-André Taguieff, de regarder le reportage réalisé en 2009 par l’ARD, la télévision publique allemande, ou d’écouter une conférence de Philippe Karsenty.

 

Une de ces conférences s’est déroulée le 17 mai 2011, au Centre Rachi, en présence de Richard Prasquier, Président du CRIF, et d’experts médicaux. Yonathan Arfi et Raphaël Haddad, informés de cette conférence, ne sont pas venus. Ils étaient absents, comme l’UEJF a été absente depuis 10 ans dans ce combat pour la vérité. Après la tragédie de Toulouse, vont-ils enfin vouloir ouvrir les yeux, et regarder les preuves de la mise en scène ?

 

Et un doute légitime apparaît : peut-être savent-ils, ou se doutent-ils que c’est un mensonge, et ils se taisent. 

 

Alors il faut redemander aux responsables de l’UEJF  :

– faites-vous la sourde oreille pour ne pas prendre le risque de savoir ?

– ou bien savez-vous déjà et n’osez-vous pas le dire ?

 

Depuis 10 ans, Mohamed Al Dura est devenu l’icône de l’antisémitisme planétaire et la justification de la plupart des attentats anti-juifs. M. Hayoun, président de l'UEJF va-t-il enfin considérer que cet énorme mensonge n’est pas un « point de détail » mais que c’est le point d’appui de la campagne de diabolisation d’Israël et le pivot de tous les mensonges de la propagande antijuive.

 

Quand l’UEJF va-t-elle ouvrir les yeux ?

 

Rappelons-nous l'histoire d'Arthur Meyer, anti-dreyfusard célèbre, directeur du journal "le Gaulois", qui a lutté contre Zola et contre la vérité. Sa fidélité royaliste l’a conduit à soutenir la propagande anti-juive.

 

Aujourd’hui quelle fidélité et quelle idéologie peuvent-elles conduire à ne pas vouloir regarder et dénoncer le plus grand mensonge anti-juif des temps modernes ? 

 

Après Toulouse, n’est-il pas temps pour M. Jonathan Hayoun, Mlle Arielle Schwab, MM. Benjamin Abtan, Raphaël Haddad, MM. Yonathan Arfi, et Patrick Klugman d’oser ouvrir les yeux et contribuer à la lutte pour la vérité ?

 

Ouvrez le dossier, regardez et prenez enfin la parole. 

 

Tous les silences alimentent le discours des antisémites.

 

Tous les silences alimentent le discours des antisémites, du FN aux activistes du boycott,, et ces antisémites ressemblent à ceux de la rue des années 1890 en France, ceux qu’on nommait les « bouchers de la Villette », les troupes de l’« antisémitisme plébéien » de l’affaire Dreyfus.

 

A tous ceux qui se taisent à propos de cette mise en scène de France 2, le film « Music Box » de Costa-Gavras vous met en garde. Vous êtes jeunes, mais, dans quelque temps, vous aurez des enfants qui deviendront adultes. Un jour, un de vos enfants vous demandera : « Est-il vrai que tu as refusé de te battre contre le plus grand mensonge antijuif ? » Ou bien, pire encore : « Tu savais que c’était un mensonge et tu n’as rien dit, pourquoi ? »

 

Il y a onze ans, le plus grand mensonge anti-juif a été créé par France 2, et depuis on tue des enfants juifs en son nom, à Itamar, à Toulouse et partout dans le monde.

 

Aujourd’hui à nouveau, avec persévérance et courage, Richard Prasquier demande que soit réunie d'urgence la commission d’experts que France 2 a enterré en 2008. Aidons-le tous. Et que personne ne reste silencieux ou freine l’émergence publique de la vérité.

 

Un Président de l’UEJF a dit il y a bien longtemps : « Je suis sioniste et pro-palestinien ». Son silence persistant dans l’affaire Al Dura nous montre bien le pro-palestinien, et ne serait-il pas légitime que le défenseur de l’image d’Israël prenne enfin la parole sur ce sujet ?

 

Depuis 10 ans, les Présidents de l’UEJF se taisent.  A tous je pose la question : quand ? Quand allez-vous lire, regarder, étudier les éléments de l’affaire Al Dura ? 

 

Quand faire cesser le silence ? Dès demain ?

 

Autre question : qui sera le premier journaliste juif ou non juif, honnête et courageux, à regarder le dossier Al Dura et enlever publiquement son nom de la « pétition de la honte » lancée par le Nouvel Obs en soutien à Charles Enderlin ?

 

Et de nombreuses personnalités juives doivent être interpelées à nouveau sur le sujet Al Dura. Je me souviens de Jacques Attali que j’interrogeais à la fin de son débat avec le Rav Steinsaltz, c’était le 25 octobre 2009, et qui m’a répondu avec fureur : « arrêtez de m’embêter avec cette vieille histoire qui n’intéresse personne ». M Attali que répondrez-vous à vos petits enfants ?

 

Comme le disait Churchill on peut tromper « un peu, et un moment, mais pas tous et pas tout le temps ».

 

Reproduction autorisée, et même vivement encouragée, avec la mention suivante et impérativement le lien html ci dessous : 

© Henri Biezin pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz