FLASH
[30/05/2017] France, filière djihadiste : 6 musulmans arrêtés à Bordeaux et Paris  |  Philippines : l’armée envoie un message aux terroriste : « rendez-vous ou mourez »  |  [29/05/2017] Manchester : nouvelle arrestation – au total 14 musulmans – de nouvelles perquisitions en cours  |  Berlin : voiture piégée avec plaques volées. Un jardin d’enfant et habitants évacués  |  [28/05/2017] Udi Segal channel 2- A Bethlehem Trump a hurlé sur Abbas: « vous m’avez piégé! Les Israéliens m’ont montré comment vous incitez au terrorisme  |  [27/05/2017] La tombe du général de Gaulle à Colombey-les-Deux-Eglises a été vandalisée  |  Londres : le théatre de Piccadilly Circus vient d’être évacué en pleine séance  |  Trump : « je prendrais ma décision finale sur les accords de Paris [sur le climat] la semaine prochaine »  |  ISIS revendique l’attentat de Manchester  |  Somalie: les islamistes empêchent les populations affamées de recevoir l’aide alimentaire  |  Grande Bretagne : Durham bloquée par la police. Population évacuée du centre ville  |  Philippines, Marawi : l’armée bombarde les combattants de l’Etat islamique lors d’affrontements urbains  |  [26/05/2017] Afghanistan : des terroristes talibans attaquent une base militaire dans la province de Kandahar, au moins 20 morts  |  Syrie : nouvelle frappe de la coalition américaine : 80 proches de l’Etat islamique tués  |  Manchester : Salman Abedi a préparé son attentat depuis 1 an  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 25 mars 2012
 
Dans ses déclarations faites par talkie-walkie, publiées dans le JDD d’aujourd’hui Mohamed Merah avoue avoir « pour seul regret d’avoir manqué, à quelques minutes près, « la rentrée des classes dans l’école juive », ce qui lui aurait permis de tuer plus d’enfants. Des propos effarants, explique le journaliste pour dire le « plaisir infini » ressenti au cours de ses actions meurtrières. Il a aussi longuement expliqué qu’il avait refusé de finir en kamikaze pour pouvoir multiplier les actions, « voir ses victimes », les « toucher » et les filmer. »
 
Mohamed Merah, aux dires de Bernard Squarcini, le directeur central du renseignement intérieur, « s’est autoradicalisé en prison, tout seul, en lisant le Coran. »
 
Le Coran ? Le livre saint de l’islam ?! Le contenu du Coran contient de quoi devenir un tueur de Juifs, mais « il ne faut surtout pas céder à cet amalgame entre ces actes terroristes et l'islam, selon Mohammed Moussaoui, président du Conseil français du culte musulman (CFCM) ?
 
Oui mais voilà, comment ne pas faire l’amalgame, alors que l’Université Al-Azhar du Caire, qui représente la plus haute autorité de l’Islam, prêche la haine et la mise à mort des juifs ?
 
Ismaïl Ali Muhammad, le chef du Département de la prédication islamique et de la culture à l´université Al-Azhar, a publié récemment une série de six articles (1) sur le site des Frères musulmans égyptiens, décrivant « le caractère juif ». Il affirme que la cruauté, la malhonnêteté et la soif de sang sont inhérentes au caractère juif, car faisant partie de la culture et des écritures juives. Il reprend à son compte l´accusation de crime rituel selon laquelle les Juifs utiliseraient le sang des non-Juifs pour préparer la matza de Pâques, se référant au Protocole des Sages de Sion, et citant l´ouvrage violemment antisémite « La société juive », de l´écrivain copte égyptien Zaki Shenouda.
 
Comment ne pas faire, dès lors, l’amalgame, et se dire que le bon musulman intégré, respectueux des lois de la république, est celui qui, comme l’explique Pascal Hiloute né Mohamed, dans un commentaire sur Dreuz, « assume son histoire avant de lui dire MERDE et la dépasser ».
 
Comment nommer autrement qu’une incitation au massacre des juifs, les paroles du chef de la prédication islamique qui déclare que « La personnalité [juive] est toujours une source de mal et de méfaits, dans toutes les sociétés humaines », et que « la déviance et la corruption inhérentes à la personnalité juive ne sont ni conjoncturelles ni temporaires, et ne se limitent pas à des situations, des individus ou à des circonstances [spécifiques]. Elles proviennent des racines idéologiques de l´essence juive, de la mentalité et de l´esprit juifs ».
 
Pas d’amalgame disent avec Moussaoui et Dalil Boubakeur les « penseurs » et les journalistes. Certes. 
 
Qu’ils nous disent alors que faire de ceci, toujours issu du discours du prestigieux prédicateur : « [Les Juifs] sont comme des loups dévorateurs, des chiens enragés, des porcs fous qui plongent leurs dents et leurs griffes dans tout animal qui se trouve sur leur passage ».
 
Qui représente la plus haute autorité ? Mohammed Moussaoui, président du Conseil français du culte musulman, qui affirme qu’il ne faut pas céder à cet amalgame entre ces actes terroristes et l'islam, ou Ismaïl Ali Muhammad, le chef du Département de la prédication islamique et de la culture à l´université Al-Azhar, qui déclare le contraire et que « le plan de guerre musulman contre les Juifs doit se baser sur la connaissance de leur caractère » ?
 
Y aurait-il plusieurs Islam ou plusieurs langages de l’Islam ? 
 
Qui viendra m’expliquer que l’Université islamique al-Azhar du Caire ne comprend pas les règles d’amour et de tolérance du Coran, et que le chef du Département de la prédication islamique n’est pas un bon musulman ? Et si l
 
Il me semble que que le culte musulman doit se remettre en cause. Mais si le débat est miné, interdit au nom de l’islamophobie et du racisme, comment éviter les prochains crimes ?
 
Reproduction autorisée, et même vivement encouragée, avec la mention suivante et impérativement le lien html ci dessous : 
© Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info
 
(1) http://www.juif.org/blogs/41442,antisemitisme-hysterique-d-un-eminent-savant-d-al-azhar-universite.php
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz