FLASH
[22/03/2017] la BBC s’est rétractée, l’auteur de l’attentat ne serait pas Abu Izzadeen qui est toujours en prison selon son avocat  |  Abdelghani Merah: « le salafisme devrait être interdit en France »  |  Coups de feu à l’extérieur de l’immeuble du parlement de Londres  |  Erdogan : « la démocratie est comme un train. On le prend, et on descend quand on arrive à destination »  |  Le procès du #MurDesCons débutera le 4/12/18 : la justice politisée sait traîner ou aller vite  |  Erdogan répète ses menaces : « aucun Européen ne peut marcher tranquillement dans aucune rue du monde si l’Europe de change pas d’attitude »  |  La candidate russe à l’Eurovision interdite d’entrée en Ukraine  |  Blocus ? Apartheid ? 845 étrangers et professionnels sont entrés en Israël depuis Gaza hier  |  Erdogan prévient que « les Européens ne vont pas être en sécurité cette attitude de l’Europe continue »  |  [21/03/2017] Mathias Fekl, un illustre inconnu, remplace l’autre inconnu Le Roux au poste interchangeable donc inutile de ministre de l’Intérieur  |  Il promettait une république irréprochable, Hollande ! Le corrompu ministre socialiste Le Roux démissionne  |  Somalie Mogadishu : attentat suicide – oui, encore des musulmans. 7 morts et 10 blessés  |  Le Parquet National Financier ouvre une enquête contre Le Roux, le ministre de l’Intérieur de la gauche morale  |  Afghanistan : les talibans tuent 6 membres de services de renseignement dans la province d’Helmand lors d’un attentat suicide avec une voiture chargée d’explosifs  |  Egypte : ISIS affirme qu’un de ses snipers a tué un soldat égyptien le 19 mars à el-Arish dans le Sinaï  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 27 mars 2012

 

   

   

Michel Garroté – L’hypocrisie « à la française » devient franchement ridicule. Tandis que les réseaux pédocriminels sont couverts par les autorités, DSK, lui, fait l’objet d’une véritable inquisition pour d’anodines histoires de fesses, dont tout le monde se fiche éperdument, excepté les médias français que tout cela semble follement amuser. Cet acharnement disproportionné contre DSK est d’autant plus grotesque qu’en ce moment, la justice française (financée par les contribuables) ferait mieux d’instruire – en priorité – l’affaire Mohammed Merah, par exemple.

Les avocats de Dominique Strauss-Kahn (extraits adaptés ; voir lien vers la source en bas de page),  mis en examen lundi 26 mars pour proxénétisme aggravé en bande organisée, « ont donné une conférence de presse ce mardi 27 mars en vue de démonter un dossier qui "s'effondre immédiatement" s'il est soumis à un débat contradictoire. Selon l'un des avocats de l'ancien directeur général du FMI, Me Henri Leclerc, "le dossier est vide. C'est un détournement de la loi pour accuser quelqu'un" et instruire un "délit de luxure". Les trois représentants de Dominique Strauss-Kahn, Me Henri Leclerc, Me Richard Malka et Me Frédérique Baulieu, ont reçu la presse ce lundi dans un de leurs cabinets. Et à en croire les avocats, les infractions justifiant la mise en examen de l'ancien ministre "sont inexistantes" ».

« "En réalité, il n'y a pas d'élément à charge contre DSK", a insisté Me Leclerc devant la presse, précisant que la défense ferait "une action en nullité devant le tribunal de Lille, à la fois sur le fond et la procédure de l'affaire". Tout au long du quart d'heures que les avocats de DSK ont consacré à la presse, ceux-ci se sont attachés à contester les accusations de la justice, éreintant un dossier "creux, vide, surfait". "On lui reproche deux à trois réunions libertines par an, en cinq ans, pour lesquels ont fait une mobilisation de la justice invraisemblable", a estimé Me Henri Leclerc, alors que les trois juges qui instruisent le dossier soupçonnent l'ancien patron du FMI de s'être rendu coupable de proxénétisme en bande organisé, un crime passible de 20 ans de prison et de 3 millions d'euros d'amende ».

« Si la défense reconnait des rapports intimes au cours de parties fines, elle rappelle que "DSK ne savait pas ces femmes étaient rémunérées". "Ces jeunes femmes ont toujours dit que Roquet et Paszkowski [deux entrepreneurs proches de DSK ayant sollicité les jeunes prostituées] avaient l'obsession que DSK ne sache jamais qu'elles étaient rémunérées", a insisté Me Henri Leclerc. Evoquant l'interdiction de parler à la presse imposée à DSK, ses avocats ont dénoncé "une mesure vexatoire et inutile". "Nous sommes dans l'interdiction de parler du dossier dont vous ne cessez de parler", a-t-il dit, jugeant qu'il s'agissait d'une atteinte à la liberté d'expression. Me Henri Leclerc, qui a conduit la quasi-totalité des échanges, a livré l'explication de l'avancement de la date de l'audition ».

« "Les juges d'instruction et nous-mêmes avons voulu éviter le barnum", a indiqué l'avocat, en faisant référence à la tempête médiatique soulevée par la garde à vue de DSK en février dernier à Lille. L'audition de DSK, initialement prévue mercredi, a été avancée à lundi et s'est achevée par sa mise en examen pour proxénétisme aggravé en bande organisée. Il s'agissait, a expliqué l'avocat, d'éviter "le barnum" engendré par une présence massive de journalistes. Sur le fond, les représentants de l'ancien patron du FMI ont une nouvelle fois évoqué, à demi-mots, une instrumentalisation de l'affaire, relevant la "coïncidence" entre cette mise en examen et l'échéance électorale de la présidentielle, mais sans vouloir désigner de coupables. "Je n'en tire aucune conclusion", a constaté Me Henri Leclerc, dénonçant néanmoins "ceux qui ont accès à ce dossier et qui organisent des fuites partielles ou partiales" » (Fin des extraits adaptés ; voir ci-dessous lien vers la source).

http://www.huffingtonpost.fr/2012/03/27/affaire-dsk-avocats-carlton_n_1382127.html?ref=france

Copyright Michel Garroté 2012 & Sources citées

Reproduction autorisée avec mention www.dreuz.info

   

   

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz