FLASH
[29/07/2017] Attentat Hambourg : l’islamiste cite le coran durant son interrogatoire, il a tué et hurlé « Allahou Akbar »-le procureur cherche un motif  |  4 « Allemandes » ont été arrêtées en Irak. Elles travaillaient comme « policières de la morale » pour ISIS  |  Hambourg attentat islamiste : l’auteur était un terroriste connu mais pas surveillé, preuve que le politiquement correct tue en vrai  |  [28/07/2017] Corée du nord : un nouveau missile a été tiré, et a volé pendant 45 minutes  |  Hambourg attentat : le terroriste n’a pas été appréhendé par la police mais par des citoyens qui l’ont suivi et frappé  |  Hambourg attentat : Dreuz publie que c’est un attentat islamiste, et France Info dit qu’il n’a pas d’infos. Changez de métier !  |  Hambourg attentat islamiste au couteau : le bilan est de 4 blessés et 1 mort  |  Hambourg attaque au couteau : le suspect a hurlé « Allahou Akbar » selon des témoins – mais ça n’a rien à voir avec l’islam  |  Hambourg attaque au couteau : la piste du vol à main armée est exclue, le suspect a poignardé les gens au hasard  |  Hambourg attaque au couteau, le suspect a agi seul selon la police  |  Rare et réel : le terroriste qui a tenté de poignarder des soldats à Gush Etzion en Israël était mentalement instable  |  Hambourg : attaque au couteau dans un supermarché : la police suit la piste terroriste  |  Hambourg : attaque au couteau dans un supermarché : 1 mort, plusieurs blessés, suspect arrêté, motif inconnu  |  Alerte terroriste : un Arabe palestinien a tenté de poignarder des soldats israéliens à Gush Etzion, il a été tué – pas de blessés  |  Riyad Mansour, leur représentant à l’ONU: « Exiger des Palestiniens qu’ils arrêtent de poignarder des juifs chez eux n’est pas juste »  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 29 mars 2012
 
Le 4 mars, une foule de musulmans a accusé des religieuses de Haute Egypte de construire une église sur le campus de l’école Notre Dame. 
 
Un groupe d'hommes armés d’épées a arrêté un employé, l’accusant de « construire une église », puis ont cerné la résidence de l’école publique gérée par le privé, en scandant des slogans islamiques, dans le village d'Abu Al-Reesh dans la province d’Assouan. 
 
Deux religieuses qui enseignent bénévolement ont passé huit heures barricadées dans la résidence du campus en appelant de l’aide.
 
La foule de musulmans modérés a saccagé le bâtiment au complet et a volé les caméras de sécurité, les équipements électriques et une antenne parabolique sur le toit de la résidence, entre autres biens.
 
Dans les haut-parleurs des minarets de trois mosquées environnantes, des gens ont appelé les musulmans d’Abu Al-Reesh à venir cerner la résidence scolaire. « Venez ici, les chrétiens construisent une église et un monastère. Les chrétiens ont pris nos terres ancestrales (note de JPG : le même disque rayé qu’en Palestine, sauf qu’ici, les médias occidentaux ne reprennent pas) et construisent une église, ont hurlé les haut-parleurs », a déclaré Melad Kamel Garas, propriétaire de l'école.
 
« Quand nous avons tenté de faire sortir (les religieuses), ils (les musulmans) ont refusé, ils voulaient les brûler vives dans la résidence », a déclaré Garas.
 
Le lendemain, la foule a mené des attaques intermittentes contre l’école (note de JPG : Toulouse n’est pas en Egypte, ne faisons aucun amalgame entre l’école Chrétienne attaquée par des musulmans, et l’école Juive attaquée par un musulman). « Ils ont fait très très peur aux enfants », rapporte Melad. « Les enfants ont été terrifiés ».
 
En gros, dit Garas, la persécution à Assouan reflète ce qui semble être la devise officieuse : « Pas de chrétiens ici ».
 
Reproduction autorisée, et même vivement encouragée, avec la mention suivante et impérativement le lien html ci dessous : 
© Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info et source citée.
 
http://www.eurasiareview.com/16032012-egypt-nuns-traumatized-after-school-attack
http://www.republiquedebananes.com/en-manchette/egypte-des-musulmans-sement-la-terreur-dans-une-ecole-chretienne.html
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz