FLASH
[28/03/2017] Maroc : 14 personnes arrêtées pour avoir incendié un commissariat  |  [27/03/2017] Plus de 400 jihadistes seraient rentrés au Royaume Uni d’après une source sécuritaire  |  L’Iran classe la CIA et l’Armée américaine comme organisation terroriste  |  L’opposant de Poutine Alexei Navalny condamné à 15 jours de détention après les manifestations anti-corruption d’hier  |  Attentat du Drugstore : réclusion à perpétuité requise contre le monstre Carlos le chacal  |  Egypte : 1 soldat égyptien et 6 militants de l’Etat islamique tués en deux incidents séparés dans le Sinaï  |  Syrie : un drone suspecté d’être américain, bombarde une voiture avec 6 occupants d’al-Qaïda  |  Blocus ? Non, propagande antisémite : 719 camions contenant 25 385 tonnes de biens sont entrés à Gaza par Israël hier  |  [26/03/2017] Syrie : Une milice soutenue par les Etats-Unis a pris le contrôle de la base aérienne de Tabqa  |  Erdogan a lancé un raid contre l’organisation anti-corruption de Reports that Navalny à Moscou  |  Attentat de Londres : nouvelle arrestation. Un musulman de 30 ans interpellé à Birmingham  |  Contre-attaque : Les responsables républicains transmettent au parquet leur dossier juridique sur le cabinet noir  |  L’Iran impose des sanctions à 15 sociétés américaines qui soutiennent Israël  |  500 personnes ont été arrêtées lors d’une opération anti-corruption à Moscou  |  Dernier sondage BuzzPoll: Marine Le Pen 23.92%, Fillon 22.45%, Macron 22.02%  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 29 mars 2012

 

   

   

Michel Garroté – L’intervention du RAID contre Merah a soulevé beaucoup de questions et de critiques dans les médias français. Sur ce blog, nous avons publié certaines de ces questions et de ces critiques. Cela dit, il est facile de raconter après coup ce qu’il fallait faire ou ne pas faire. A cet égard, je peux comprendre que les membres du RAID soient agacés que des gens assis dans un fauteuil leur expliquent comment ils auraient pu mieux agir.

Ainsi, Robert Paturel, ancien du RAID, cité par la revue de presse LSB, écrit : « Ils sont tous ressortis de leur tanière, ils devaient se sentir oubliés. Tous les donneurs de leçon dotés d’un ego surdimensionné ont pu faire le marathon des plateaux télé et de la presse en quelques jours. Persuadés que leur avis nous intéresse. Ils prodiguent leurs conseils, les spécialistes. Tous ces gens en costard qui ont certes entendu des balles siffler, mais il s’agissait probablement de balles de tennis. Messieurs, on se fout pas mal de vos conseils à deux balles, surtout une fois que la cause est entendue. Il y a des milliers de sélectionneurs pendant la coupe du monde de foot, voilà que maintenant il y a des milliers d’apprentis policiers pour dire comment il aurait fallu intervenir. C’est tellement facile de se faire tirer dessus sans riposter. Tellement facile de négocier avec un monstre qui décide finalement de mourir en emportant avec lui un maximum de flics. Il faut se mettre à la place des policiers du RAID qui franchissent la porte et avancent dans la pièce qu’ils supposent piégée, centimètre par centimètre ».

Robert Paturel : « Ils s’attendent à tout moment à une explosion et savent que dans ce cas leurs protections balistiques ne servent à rien. Je sais ce que l’on peut ressentir, je l’ai vécu pendant vingt ans. Il a fallu qu’ils l’ouvrent tous, leur grande gueule, pour expliquer comment « il aurait fallu faire ». Même un ancien chef du « groupe d’à côté » qui monte au créneau pour faire ses courses… L’ancien barbouze de tonton se dit qu’il y aura peut-être des miettes à récupérer en semant le trouble, des fois que la gauche repasserait. Heureusement, un général de gendarmerie et des gendarmes du GIGN ont su lui remontrer le chemin de la dignité. Comment peut-on encore essayer de tirer profit d’une catastrophe pareille ? On ne pourra jamais empêcher certains bobos de regarder une intervention comme un match de foot, affalés dans un canapé, une bouteille de bière dans une main et un paquet des chips dans l’autre. Mais au moins, que les autres soient fair-play. Pensez aux victimes innocentes et, surtout, je vous en prie, gardez vos réflexions pour vous : il y a des gens qui travaillent, et eux, ils risquent leur vie pour vous », conclut Robert Paturel.

Copyright Michel Garroté 2012 & Sources citées

Reproduction autorisée avec mention www.dreuz.info

   

   

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz