Derniers articles

Obama et la crise manufacturée

Obama sera sans doute réélu – Guy Millière

2 mars 2012 Commentaires (53) Jean-Patrick Grumberg Election US 2012, Etats Unis, Présidence Obama

Le faux extrait de naissance de Barack Obama dans la presse internationale

Les Américains qui mettent en cause l’éligibilité d’Obama sont ridiculisés, traités de conspirationnistes et comparés à ceux qui soutiennent les théories vaseuses sur les attentats du 11 septembre, ou bien traités d’extrémistes, si ce n’est pas d’illuminés. Les gauchistes – car seuls les gauchistes les attaquent – ne se sont pas donné la peine de vérifier que huit candidats à la présidentielle ont vu leur éligibilité questionnée avant Obama.
Plusieurs dossiers de contestation de l’éligibilité d’Obama existent depuis 2008. Aucune des actions entamées n’a été relayée par les grands médias, dont Barack Obama est le chouchou. Aucune de ces contestations n’ont été abordées par les médias américains, ou alors pour tourner en dérision leurs supporters, qu’on qualifie du quolibet de « birthers ».
Jusqu’à la nuit du 1er au 2 mars 2012, ou tout a basculé (voir notre scoop : un shérif d’Arizona, après une enquête officielle de six mois, a établi que l’extrait de naissance d’Obama et sa carte d’inscription à l’armée ne sont pas authentiques).
Dans les minutes qui suivirent la conférence de presse du shérif Arpaio, Associated Press a publié un communiqué, Huffington Post US en a parlé, ABC a publié une vidéo de la conférence de presse du shérif, tous les quotidiens d’Arizona ont rapporté l’affaire, ainsi que des grands médias  comme le Seattle Times, CBS News, Washington Times, MSNBC, Fox News, BBC, ABC news, Washington Post, Chicago Tribune, USA Today, et jusqu’au très à gauche Los Angeles Times.
La nouvelle, comparée à la censure des dossiers précédents ou en cours, s’est répandue comme une trainée de poudre et a pris des proportions énormes. Le New York Times, cette nuit, faisait exception et était resté silencieux, alors qu’il a consacré pas moins de onze article à charge contre le Shérif Arpaio depuis décembre, soit pour l’accuser de retirer ses crottes dans le nez avec ses doigts, soit parce qu’il porte son chapeau comme un cowboy. 
Autre fait nouveau, la plupart des médias que j’ai consulté ne se sont pas livré à la mise en pièce du shérif, qui avait été l’objet d’une attaque du Département d’Etat depuis que ce dernier avait déclenché son enquête sur Obama, il y a six mois. J’ai lu très peu d’articles le trainant dans la boue, dénonçant des « pratiques douteuses » sur sa lutte contre l’immigration clandestine, à l’exception du Guardian, qui a publié un brûlot, une attaque ad hominem, traitant tour à tour le shérif de conspirationniste et de délinquant, soutenu par l’extrême droite, et dont je vous fait grâce des ridicules clichés.
Ce matin, les rédactions des journaux francophones étaient embarrassées : ils ne savent pas comment traiter le sujet, et personne n’a encore rien publié à part 7sur7 Belgique et RFI – qui aborde le sujet sous l’angle rustique et très pratique du racisme : si vous critiquez Obama c’est que vous êtes raciste. Certains sont tentés, comme le Guardian, de ridiculiser le shérif qui s’auto proclame « le plus coriace des Etats Unis ». D’autres hésitent à faire le black-out total, ou à publier une brève.
Car en France aussi, on aime Barack Obama, et surtout, on n’aime pas les journalistes insoumis de Dreuz qui viennent bouleverser les règles établies et taper dans le jeu de quille.
Reproduction autorisée et vivement encouragée, avec la mention suivante et le lien ci dessous :
© Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

53 Responses to Le faux extrait de naissance de Barack Obama dans la presse internationale

  1. Amiral dit :

    qu’est ce que ca change en pratique?

    • Shannon dit :

      A mon avis c’est une bombe… Tout ce que Obama a fait, fait ou fera n’a plus aucune légitimité. Les Américains verront désormais Obama comme un « occupant » de la Maison Blanche, voire un traitre.

    • Kikou Nache dit :

      Hé bien, ça ne change rien !… Comme d’habitude, on se fait enfumer et comme d’habitude on traite de racistes ceux qui osent révéler des évidences ou des preuves si cela touche une personne de couleur… Le pays de la libre pensée n’existe plus ! Après nous interdire de parler, on nous interdit maintenant de penser !… Dès lors, pourquoi les fraudeurs se priveraient-ils ? S’ils sont « de couleur », ils sont assurés d’impunité !…

  2. Philippe dit :

    Il est evident que l’administration Obama prefere nettement que les discussions portent sur son extrait de naissance plutot que sur son bilan. (Glenn Beck etait d’accord avec moi ce matin a la radio).

    • Victor Sebaneau dit :

      Ca fait désormais des années que Glenn Beck, après avoir dit la vérité, nie l’évidence pour des raisons obscures et certainement inavouables, comme tous ceux qui font semblant de ne pas mesurer l’énormité de l’affaire, ou de ne pas comprendre que toutes les usurpations ultérieures de pouvoir et les sabotages de ce criminel dépendent logiquement se son maintien illégal à la Maison-Blanche.

  3. Victor Sebaneau dit :

    Ce n’est pas le « Département d’Etat » c’est le Sinistère de l’Injustice d’Eric Holder qui cherche des poux dans la tête à Joe Arpaio, parce qu’il ne recherche pas autant de Norvégiens que de Mexicains parmi les immigrés clandestins en Arizona.

  4. Alexandrom dit :

    Bush junior n’aurait pas eu le meme traitement .

  5. Elie dit :

    Cette affaire me laisse perplexe. Si l’extrait d’acte de naissance est un faux alors c’est en effet un scoop mais si c’est encore le énième « scoop » sur cette affaire à rallonge ça va finir par lasser tout le monde et surtout ridiculer une fois encore les opposants à Obama. Mais le pire c’est que si cette histoire se dégonfle une fois de plus les médias vont tous rapporter que les opposants à Obama sont tellement fébriles et à court d’arguments programmatiques (ce qui pourtant ne manque pas)qu’ils sont prêts à inventer n’importe quoi pour attaquer le Président US, sur un document administratif au lieu de l’attaquer sur son bilan politique et économique, ce qui intéresse, on s’en doute, beaucoup plus le peuple américain.

  6. VéritéCachée dit :

    Bonsoir Mr Grumberg..
    Ceci viendrait confirmer cela..
    J’ai vaguement entendu parler qu’en fait l’hopital Hawaîen ou Barack Obama serait né n’existait pas encore l’année de sa naissance. (Si c’est avéré c’est abusé quand même de la part des « cerveaux » qui l’ont rendu éligible!!)
    Donc il serait né au Kenya, d’un père Kenyan et d’une mère Americaine de souche Irlandaise. Et pour finir son père (voir sa mère également) quand il était étudiant, aurait été une recrue de la CIA dans une université Kenyane..

    Avez vous des infos ou sources corroborant cette version??
    Je vais essayer de retrouver les miennes..
    Merci et continuez..

    • Vincent Jappi dit :

      L’hôpital où le soi-disant « Obama » prétend être né s’appelait en août 1961 « Kapiʻolani Maternity and Gynecological Hospital ». Il s’appelle « Kapi’olani Hospital » depuis 1971

      Le problème, c’est qu’avant de prétendre y être né, le soi-disant « Obama » affirmait être né au Queens Medical Center ;
      et que, lorsqu’on demande aujourd’hui au Kapi’olani Hospital s’ils ont les traces de la naissance du petit « Barack Obama Junior » en août 1961 ils menacent d’appeler la police si on ne quitte pas les lieux.

      Jamais ils n’ont confirmé, ni malheureusement infirmé cette affirmation ; probable qu’au Queens, ils ont fait savoir que eux, ils démentiraient.

  7. barakat dit :

    Affaire à suivre sur Dreuz.info !

  8. Gérard Pierre dit :

    Cette affaire est au moins aussi grave que celle du watergate !

    Les conséquences devraient donc être au moins équivalentes !

  9. 23bixente23 dit :

    bonsoir,
    voici 2-3 jours que j’ai des problèmes avec le site: je n’ai pas pu me connecter pendant 48h (pour la 1ère fois, malgré les attaques récurrentes contre le site). après avoir testé une option que je ne connaissais pas et dont j’ai oublié le nom, j’ai pu me reconnecter.
    mais voilà plusieurs articles où je constate l’absence des « boutons » pour partager l’article (« fessebouc », twitter, etc). est-ce un problème venant de mon côté (navigateur par ex) ou de chez vous ??
    merci, amicalement

  10. gwynplaine dit :

    Very well…poulvou que ça doure aussi. Nous serons vite fixés: normalement les autorités fédérales devraient décider rapidement une enquête pour (r)établir la vérité une fois pour toutes. Et déclencher une procédure d’impeachment, si elle s’applique dans ce cas.

    Si l’affaire ronronne sans que le congrès bouge une oreille, c’est que la mayonnaise n’a pas pris et que les carottes sont cuites.

    Alors un boulevard s’ouvrira devant muzz one qui me paraît avoir le vent en poupe, en cette époque de mensonges triomphants…

    Sunset boulevard bien entendu. Qui descend en pente douce. Du moins au début

  11. Frank dit :

    J’y crois pas. Si l’extrait était faux, on l’aurait su pendant les primaires démocrates

    • Atikva dit :

      Vous n’avez aucune idée de l’ampleur de l’imposture concernant l’élection de 2008 ! Etant donné l’adoration dont ses partisans soutenus par les media entouraient leur candidat à cette époque, même si M. Obama lui-même avait avoué son illégitimité en tant qu’aspirant au titre de Président, ils auraient rejeté sa déclaration et étouffé l’affaire.

      En fait, durant la campagne électorale de 2008 le candidat à la présidence Obama n’avait pas présenté de certificat de naissance «complet» mais une version «abrégée» (également suspectée d’être un faux). Ce n’est qu’au bout de 3 ans et devant la pression de l’opinion publique qu’il s’est finalement décidé à publier la version «longue» dont il est question dans cet article. Il se refuse toujours, cependant, à fournir tout document concernant ses études et ses activités professionnelles d’avant 2008.

      Par ailleurs, traditionnellement, le parti qui présente ses candidats à la présidence et à la vice-présidence en informe chaque Etat par un document («Official Certification of Nomination») certifiant qu’ils sont légalement qualifiés pour servir dans le cadre des dispositions de la Constitution des Etats-Unis, et donc éligibles dans chaque Etat de l’Union.

      Or, le Certificat émis le 28 août 2008 par le parti démocrate omet toute référence à la Constitution et indique simplement que les candidats Obama et Biden ont été «dûment» désignés par le parti. Si certains ont élevé des objections auprès du Parti Démocrate concernant cette grave entorse à la loi, personne n’en a entendu parler.

      L’Etat de Hawaï, seul, a reçu une version correcte du Certificat mentionnant la qualification constitutionnelle des candidats. Etant donné qu’un ex-Officier d’Etat Civil Hawaïen a témoigné en 2011 que malgré toutes les recherches effectuées en 2008, on n’avait pu trouver de certificat de naissance concernant M. Obama dans les archives de cet Etat, Hawaï a peut-être voulu dégager sa responsabilité dans cette affaire en s’abritant derrière les signataires du document.

      Ceci dit, je doute que l’enquête du Shérif Arpaio débouche sur une action concrète puisque le premier soin des promoteurs de l’utopie socialiste a été d’infiltrer la justice avant de se lancer à l’assaut de notre démocratie.

      • « Etant donné qu’un ex-Officier d’Etat Civil Hawaïen a témoigné en 2011 que malgré toutes les recherches effectuées en 2008, on n’avait pu trouver de certificat de naissance concernant M. Obama »

        J’ai souvenir au contraire que Linda Lingle, le gouverneur républicain d’Hawaï a déclaré avoir envoyé le directeur du Département de la Santé vérifier personnellement le certificat et qu’il a déclaré qu’il existe. http://www.wnd.com/2010/05/150125/

        Je veux bien un lien vers le témoignage de l’ex-officier, j’enverrai les deux à Joseh Farah pour avoir son point de vue.

        • Atikva dit :

          C’est en mai 2010 que l’ex-Gouverneur de Hawaï Linda Lingle a déclaré avoir identifié le lieu exact de naissance de M. Obama (le choix des mots me paraît assez singulier), mais c’est plus tard, en janvier 2011 que Tim Adams, ancien Senior Election Clerk, a signé l’affidavit selon lequel le Département de la Santé d’Hawaï n’avait pu trouver trace du certificat de naissance de M. Obama lors de la campagne électorale de 2008.

          “In the affidavit Adams swears, “During the course of my employment, I came to understand that for political reasons, various officials in the government of Hawaii, including then-Governor Linda Lingle and various officials of the Hawaii Department of Health, including Dr. Chiyome Fukino, the director of the Hawaii Department of Health, were making representations that Senator Obama was born in Hawaii, even though no government official in Hawaii could find a long-form birth certificate for Senator Obama that had been issued by a Hawaii hospital at the time of his birth.”
          http://www.wnd.com/2011/01/254401/

          A ma connaissance aucune suite n’a été donnée au témoignage de M. Adams.

          Parmi les autres sites qui s’intéressent à la question, voici un autre lien :

          “From the blatant dismissive ignorance of Hawaii’s legislature about the difference between « U.S. Citizenship » and « Natural-born citizenship », to the claims by a former Honolulu senior elections office clerk that the State of Hawaii does not possess an original, 1961 Certificate of Live Birth for Barack Obama, the State of Hawaii has emerged as the primary co-conspirator in keeping Obama’s identity a well kept secret from the American people.”
          http://obamareleaseyourrecords.blogspot.com/2011/01/new-report-on-obamas-democratic-party.html

          Ce qui expliquerait pourquoi Hawai a reçu un « Official Certificate of Nomination » différent des 49 autres Etats.

  12. Bruno dit :

    Ce faux certificat, est, me semble-t-il, celui sorti par la Maison Blanche l’an dernier « pour clouer le bec définitivement aux « Birthers ».
    Car le doute était ancien, et il y avait déjà eu la production de documents suspects fabriqués à Hawai, et des blocages par les autorités d’enquêtes journalistiques au cours des années passées.
    Quelle importance?
    Une importance américaine. On n’y pardonnait pas, jusqu’à présent, que le Président soit un être amoral, un menteur avéré ou un faussaire, ce qui a perdu Nixon. Au pays qui a élu et réélu Mitterrand, et s’apprêtait à élire Strauss Khan, ça surprend toujours.
    si on reprend l’histoire des géniteurs d’Obama, il est plus que probable que ce certificat de naissance en territoire américain soit un faux.
    La mère, en effet, était une nunuche blanche honteuse, gauchiste pré-soixante-huitarde, marxiste, tiers-mondiste, comme les universités en fabriquaient à la pelle. Amourachée d’un noir africain musulman venu chercher aventure aux US, elle s’est jetée à son cou.
    Et sera sans aucun doute allée avec enthousiasme accoucher de son petit dans la tribu africaine du père, tout un symbole de son rejet de cette saleté d’Amérique blanche et occidentale,- que le chéri est en train de détruire aujourd’hui depuis le poste de commande (elle doit en frétiller de joie dans sa tombe). D’autant plus facilement que cette naissance tombe dans les mois de vacances.

  13. hugo dit :

    Jean-Patrick,
    je préfère lorsque vous nous informez sur la gestion économique de l’administration Obama.

    • Vincent Jappi dit :

      La prétendue « gestion économique » du soi-disant « Obama » dépend toute entière de la fraude qu’il commet en exerçant illégalement le pouvoir.

      Les individus qui déclarent qu’il faudrait « attaquer Obama sur sa politique » au lieu de hurler qu’il faut arrêter ce criminel ou, à défaut, l’abattre, sont complices du plus grand crime commis contre les Etats-Unis depuis leur fondation, et des imbéciles par-dessus le marché.

      “Celui qui sait la vérité et ne gueule pas la vérité se fait le complice des escrocs et des faussaires “.
      (Charles Péguy).

      Bravo à Jean-Patrick Grumberg qui a le courage — moindre qu’aux Etats-Unis, mais le courage quand même — de proclamer que ce Roi-là est nu, que sa place est en prison où à la morgue, et d’accepter ce que cela implique sur l’étendue de la corruption de la classe dirigeante américaine,
      http://www.scribd.com/doc/57916943/Angelo-Codevilla-Caste-dirigeante-aux-Etats-Unis-et-les-risques-de-la-revolution
      corruption dont on ne peut prendre la mesure que si on suit depuis quatre ans les efforts faits par les gens normaux pour obtenir justice en la matière.

      Rappelons que ces gens normaux sont légion, et qu’à la différence de la direction du Parti républicain, qui est complice à 100 % –au départ parce que John McCain non plus n’était pas éligible selon la jurisprudence Minor en vigueur, ce sont les trois quarts de ses électeurs qui contestent l’éligibilité du soi-disant « Obama »
      http://thesteadydrip.blogspot.com/2012/02/new-poll-on-obamas-ineligibility.html

  14. Vincent Jappi dit :

    Voici comment la bureaucratie judiciaire de Géorgie traite une procédure menée pour faire constater l’inéligibilité du candidat qui se fait appeler « Obama » dans cet état :

    http://networkedblogs.com/uHoHA
    The following is an email from Attorney Van Irion. He is now tasting the filthy corruption that you have been dealing with for years. He is stunned by the lack of honor in the courts, who should be the nation’s final defenders of justice.

    —-Attorney Van Irion’s experience in Georgia—

    “So much has happened recently demonstrating the lack of honor in our judicial system that I’m now forced to review these incidents in bullet point format:

    “The President’s attorney dishonors the Georgia Administrative Court by sending a letter directly to the Secretary of State requesting the executive branch of Georgia to take a lawsuit away from the judicial branch.

    “The President and his attorney dishonor the Georgia Administrative court again by violating that court’s order to appear.

    “The Georgia Administrative Court refuses to forward Liberty Legal Foundation’s motion for contempt to the Georgia Supreme Court, despite Georgia law leaving the Administrative court no discretion on this matter.

    “The Georgia Administrative court refuses to even respond to correspondence regarding our motion for contempt.

    “The Georgia Superior Court fails to comment on the motion for contempt or require the Administrative court to forward records, as required by law.

    “The Georgia Superior Court Clerk initially refuses to file LLF’s appeal document, then backs down after being instructed on the law.

    “The Georgia Superior Court Clerk refuses to file LLF’s emergency motion for preliminary injunction because $1 was not included with our filing. Then, when LLF hand delivers $1 to the clerk, the clerk sits on the motion for 10 days and mails it back to LLF claiming that the correct staffer didn’t get the $1. Our plaintiff gave the case number, name of the motion, and name of the staffer, who was literally pointed at in the room. Yet the clerk’s office still claims that that staffer didn’t get the $1. The motion had to be completely re-filed and was then delayed another two days before finally being filed.

    “The Chief Judge of the Superior Court was made aware of all of the incidents occurring in her Clerk’s office, yet she did nothing to correct the situation.

    “The President’s motion to dismiss was filed on his first attempt. After three days the Court notified LLF that the Court had shortened the time to file an opposition to that motion, giving us less than a day to file.

    “Late that same day the Chief Judge signs an order denying LLF’s motion to have Van Irion admitted as a visiting attorney in this case, preventing LLF from filing the opposition that the Court had ordered us to file 6 hours earlier. (Note that I’ve been admitted as a visiting attorney in 5 states and at every level of court, both state and federal. I’ve never been denied admission before. Further, my local attorney sponsor was a sitting member of the state’s legislature, making this denial even more shocking.) Even more outrageous is the timing of the denial, made just hours before a Court-set deadline, after the Court sat on our motion for more than two weeks.

    “The Georgia Secretary of State has, to date, refused to forward the record of the case to the Superior Court, despite Georgia law absolutely requiring this action and requiring that it be done as soon as possible.

    “The Superior Court does nothing to require the Secretary of State to forward the record of the case.

    “Only 90 minutes after our plaintiff files an opposition himself (because LLF was denied the ability to file it for him), the Chief Judge issues a three-page opinion granting Obama’s motion to dismiss our appeal. It seems obvious that the Court’s opinion was written before they asked us to file an opposition. Also, the dismissal was granted while the Court had not even received the record of the hearing held by the lower court. In other words, it ruled without even reviewing the record or reading our plaintiff’s opposition.

    “Our system of government is based upon an assumption that the people placed in high office are honorable. This is an absolute requirement for the survival of our nation. The Founding Fathers understood that when dishonorable people begin to take high office, the system of government they set into motion would begin to fail. Unfortunately America’s judicial system is proving this principle.

    “These are just the incidents associated with our Georgia case and we are not discussing the substance of the breathtakingly absurd rulings from any of these courts. Without needing to discuss judicial rulings, the incidents cited here demonstrate the harassment, bias, and lack of honor in the administrative operation of our courts. This bias effectively prevents those on one side of an issue to have basic access to the courts.In other words, the courts are now barring specific viewpoints from entering the front doors of the court. When we do get through we are harassed by means of the timing of orders and one-sided enforcement of procedural requirements.

    “Georgia is an example of what is happening across our country. Laws are being blatantly ignored by those in high office, while other laws are being used to punish their political opponents. This type of corruption reflects the practices historically found in third world nations, dictatorships, and communist tyrannies. Freedom cannot survive where such practices go unpunished.

    “Yet it is practically impossible to punish individuals holding high office. This is why such individuals must have honor, allowing them to resist their own selfish temptations. Unfortunately America’s high offices are now populated by corrupt people with no moral compass. Our leaders have no honor. Our Founding Fathers are being proven correct, once again.

    “Our opponents are trying to frustrate and exhaust us to the point that we will give up. They don’t want their bias and dishonor to be seen in the light of day. The corrupt individuals in high office are harassing us for our efforts. This tells us that we are having an effect. Even when we don’t win a legal battle, our efforts shine the light of truth on their corruption. That corruption is responding by lashing out at us.”

  15. jacques dit :

    Ces rumeurs du comté d’Arizona décribilisent le camp républicain, les dirigeants du GOP doivent rapidement relever le niveau s’ils veulent l’emporter en novembre.

    • Vincent Jappi dit :

      Le « camp républicain » n’est pour rien dans la présentation par des professionnels de l’expertise judiciaire de ces preuves –parmi des dizaines d’autres– que vous appelez des « rumeurs ».

      Les médias sont certes la Propagandastaffel du parti Démocrate, et leur diabolisation de quiconque dénonce l’inéligibilité du soi-disant « Obama » est une des raisons majeures de la complicité des dirigeants du Parti républicain avec l’Usurpation criminelle de la Maison-Blanche.

      Mais justement, de cette usurpation criminelle ils sont les complices :
      ce ne sont pas eux qui la dénoncent mais la population qui est informée grâce à Internet, et à qui la bureaucratie judiciaire et les élus avaient jusqu’à présent refusé toute justice en la manière.

  16. werner dit :

    Romney et Santorum reviennent à l’économie

    Par Europe1.fr avec Reuters

    Au terme d’une semaine dominée par les thèmes sociaux et religieux, la course à l’investiture républicaine est revenue vendredi sur le terrain de l’économie et de l’emploi, qui pourrait s’avérer décisif lors du « Super Tuesday ». Rick Santorum, qui s’efforce de rester en vue du favori Mitt Romney, a de nouveau plaidé pour le désengagement des pouvoirs publics et l’allégement de la fiscalité, devant des chefs d’entreprise de l’Ohio, Etats-clés parmi les dix qui sont appelés à se prononcer mardi.

    « Nous ne pouvons avoir une économie florissante quand le gouvernement fait du micro management et multiplie les dépenses », a-t-il déclaré. Mitt Romney, qui faisait campagne à Bellevue, dans l’Etat de Washington, a quant à lui reproché à Barack Obama de faire des Etats-Unis « une société d’assistés à l’européenne où les gens se sentent en droit d’exiger la même chose que leurs voisins ».

  17. The Wolff dit :

    [[ les grands médias, dont Barack Obama
    est le chouchou.]] écrivez-vous, JPG.

    Oui, grands peut-être par leur tirage et fric lié,
    mais petits vassaux par leur absence de neutralité.
    Comme dit la critique, tout peut s’acheter dans ce bas monde. Aux USA autant qu’ailleurs. Et si l’on reste conscient des COLLUSIONS entre nos presses et les politiciens (l’un aidant l’autre; avec retour d’ascenseur à la clé), alors la boucle se ferme (version singulière du mouvement perpétuel)!
    Ce que je m’explique mal est le virage massif à gauche de tous nos médias. Tout ne devrait pourtant être à l’image de Murdoch & Co. Or que les « masses » de gauche lisent peut-être moins que celles de droite???

  18. Vincent Jappi dit :

    On trouve force informations sur le groupe de Fesse-bouc:
    Open Source Arpaio and Eligibility Working Group:
    https://www.facebook.com/?sk=h_chr#!/groups/286543914750225/

  19. barakat dit :

    Que pense Guy Millière de cette conférence du shérif Arpaio ?
    Personnellement, j’ai la désagréable impression que si cette enquête ne va pas au bout (enquête fédérale ouverte, manifestation de la vérité, procédure d’impeachment si la preuve est apportée que le certificat est un faux), alors elle sera un handicap pour le camp républicain qu’on se fera un plaisir de désigner comme des racistes « prêts à tout » pour nuire à Obama.
    Ma réflexion actuelle, basée sur l’hypothèse qu’Obama est de toute façon un imposteur (pas seulement à cause de son lieu présumé de naissance), porte sur le fait que pour être arrivé à la présidence, cet homme doit disposer de puissants relais au sein de l’administration, en particulier il doit disposer de « partisans » au sein des services de protection des US : justice et police, CIA, FBI, contre-espionnage, etc. Autrement, je ne vois pas comment l’arrivée de ce communiste anti-capitaliste et tiers -mondiste, pas ou si peu américain, musulman d’esprit sinon de coeur, a été possible. Une sorte de clone de Franz Fanon. L’appareil de l’Etat US est donc infecté et il s’y trouve des taupes enfouies.
    Quel est le diagnostic de Dreuz.info sur ce sujet ?

    • Guy Millière guy milliere dit :

      Je crains effectivement que cette enquête n’aille pas jusqu’au bout. Non seulement Obama disposait de soutiens dans l’appareil gouvernemental avant les élections, mais il a profité de sa présidence pour placer des gens à de multiples postes clés. Il dispose du soutien massif des grands médias. Dans ces conditions, on peut s’attendre à ce que non seulement ce dossier soit étouffé, une fois de plus, mais à ce qu’il soit utilisé contre les Républicains. Pour cette raison, les candidats républicains à la présidence n’en diront vraisemblablement pas un mot, les commentateurs conservateurs l’éviteront assez largement eux aussi. J’ai, pour ce qui me concerne, et pour ces raisons, toujours laissé de côté la question du bulletin de naissance d’Obama, bien que je comprenne qu’on veuille en parler, car il semble avéré qu’il y a faux et usage de faux.
      Quelques références américaines sur le sujet:
      http://dailycaller.com/2012/03/01/sheriff-arpaio-obama-birth-certificate-forged-perpetrators-must-be-brought-to-justice/
      http://www.politico.com/news/stories/0312/73537.html
      http://www.washingtontimes.com/news/2012/mar/1/sheriff-arpaio-obama-birth-certificate-forgery/?utm_source=RSS_Feed&utm_medium=RSS
      http://www.glennbeck.com/2012/03/02/huh-sheriff-joe-arpaio-gives-obama-2012-a-gift-goes-after-birth-certificate/

      • azoi dit :

        je l’ai déjà dit dans d’autres commentaires : dire que les kennedy ont été abattus pour moins que cela »

      • Victor Sebaneau dit :

        “Celui qui sait la vérité et ne gueule pas la vérité se fait le complice des escrocs et des faussaires “.
        (Charles Péguy).

        • Vincent Jappi dit :

          Faire semblant de croire que l’usurpation criminelle du soi-disant « Obama » se réduirait à une question de « certificat de naissance », c’est refuser d’en tirer les conséquences quant à la corruption de la société politique américaine.
          Car ce qu’on est forcé de conclure quand on a suivi cette affaire, c’est ceci :

          * le soi-disant et prétendu « Barack Obama » n’est pas « Président », ne l’a jamais été, il ne pourrait pas l’être.
          Sa place est en prison ou à la morgue, pas à la Maison-Blanche.

          * Toutes ses prétendues « décisions » en tant que soi-disant « Président » sont illégales, nulles et non avenues dans tous les domaines.

          * Tous les militaires qui servent sous ses ordres illégaux ne sont que des mercenaires, donc de simples criminels de droit commun au regard du Droit international.

          * Tous les membres de la Cour suprême savent qu’il est un usurpateur criminel, et sont complices de son usurpation criminelle.

          * Tous les membres du Congrès savaient que son élection était illégale et frauduleuse lorsqu’il a été intronisé,
          puisque soit son père était étranger, soit il s’est présenté aux élections sous une fausse identité.

          * Plusieurs parlementaires, avant de participer à la Coalition du Silence, avaient tenté d’altérer ou de supprimer la clause de la Constitution qui exige du Président qu’il soit né dans le pays, de deux parents citoyens.

          * Clause que tous connaissaient et reconnaissaient jusqu’au 30 avril 2008 inclus, puisque c’est ce critère-là que le Sénat a fait semblant d’appliquer au candidat McCain…

          * alors qu’ils ont refusé de l’appliquer au candidat « Obama », qui a non pas un motif d’inéligibilité comme McCain qui est né à l’étranger, mais quatre.

          * Tous les dirigeants des médias savent qu’il est un usurpateur criminel et font tout pour discréditer ceux qui cherchent à poser la question — alors que près de la moitié de la population est au courant.

          * Tous les membres de l’Etat fédéral refusent de faire quoi que ce soit pour résoudre cette crise constitutionnelle, plus grave que la Sécession des Etats du Sud.

          * Ils en sont tous complices à un titre ou à un autre, Républicains comme Démocrates.

          * En tant que tels ils sont tous coupables des délits de « non dénonciation de malfaiteur » et de « non-dénonciation de trahison ».

          * Cette complicité délictuelle avec l’occupant illégal de la Maison-Blanche permet à l’Usurpateur de violer la Constitution non seulement par le simple exercice d’un pouvoir auquel il n’a aucun Droit, mais parce qu’elle empêche quiconque de s’opposer à ses violations ultérieures, de plus en plus ouvertes et de plus en plus graves.

          • Jean dit :

            Je comprends pas : si McCain avait fait l’objet d’une enquête quant à son éligibilité, pourquoi a-t-il pu se présenter ? donc l’enquête a conclu qu’il est dans les critères. Né au Panama, je crois, considéré comme né aux USA, avais-je lu.

  20. barakat dit :

    Est-ce que Dreuz.info pour donner quelques liens vers des articles des médias US qui sont particulièrement édifiants de l’impact de la procédure initiée par Arpaïo ?
    Merci d’avance.

  21. Sentinella dit :

    Quand on pense que le president devrait etre un exemple de comportement et de probitè pour ses citoyens !
    Je ne parle pas du point de vue morale mais du point de vue des institutions….
    Entre mentire est une chose, faire un faux une autre !

  22. Secotine dit :

    J’ai été un peu surprise de lire dans la « feuille » de Scott Baker que la vérification des listes électorales avait dénombré 2 millions d’inscrits décédés et 2,5 millions d’inscrits dans plusieurs états voisins leur permettant ainsi de voter plusieurs fois.
    C’est le genre de pratiques que j’avais l’habitude de voir en Afrique
    (ou à Paris dans le 5ème…) mais pas aux Etats Unis.
    Décidémment, tout se perd.

    • berdol dit :

      Mais non, regardez certains vieux films américains sur des elections de gouverneur (Je pense à un film avec James Stewart, un autre avec Spencer TRACY) La fraude est la vérole de la démocratie…

  23. NAdine Nemouk dit :

    Si Obama est reconnu coupable de fraude sur son lieu de naissance, la procedure de destitution sera automatique mais il semblerait que les decisions prises par l’administration Obama pourraient etre egalement annulees car signees par un imposteur.

  24. azoi dit :

    je ne sais pas sur quoi cela débouchera mais je suis toujours content de constater que l’esprit « western » existe encore. il est vrai que le comté de mariposa est bien connu des amateurs de cinéma et de séries us tout comme d’ailleurs celui de dade county. cela dit en ce qui me concerne pour moi il n’est pas né aux états unis dans la mesure où hawai n’est pas américain et habité par un peuple qui lui l’est, à savoir avec une culture, une langue, etc….

  25. Victor Sebaneau dit :

    Nouvelles du coup d’état d’Obama
    Emission de Lumière 101, 20 janvier 2012
    http://lumiere101.com/2012/01/27/nouvelles-du-coup-d%E2%80%99etat-dobama/

    Depuis près d’un siècle aux Etats-Unis les socialistes, ultraminoritaires, tentent de détruire la Constitution de 1787 qui proscrit expressément leur esclavagisme absurdiste.
    Après la période des amendements, celle des violations approuvées a posteriori par la Cour suprême, inaugurant une jurisprudence qui la contredit dans la lettre comme dans l’esprit, on voit aujourd’hui un exécutif illégal la bafouer ouvertement et de multiples manières.
    Le parti Démocrate, traditionnellement raciste et désormais totalement socialiste, est l’auteur principal de ces crimes, avec la complicité des médias et celle de l’establishment du parti Républicain.
    Les prochaines semaines seront décisives.

    Références
    Emissions précédentes :
    Nouvelles de la trahison
    http://lumiere101.com/2011/04/26/nouvelles-de-la-trahison/

    Les Etats-Unis deviendront-ils une pseudo-démocratie socialiste ?
    http://lumiere101.com/2010/10/12/les-etats-unis-deviendront-ils-une-autre-pseudo-democratie-socialiste/

    La crise institutionnelle aux Etats-Unis
    http://lumiere101.com/2009/08/07/la-crise-institutionnelle-aux-etats-unis/

    Le coup d’Etat contre l’assurance maladie aux Etats-Unis
    http://lumiere101.com/2009/07/21/le-coup-detat-contre-lassurance-maladie-aux-etats-unis/

    Textes :
    Angelo Codevilla : La caste dirigeante aux Etats-Unis – et les périls de la révolution
    https://docs.google.com/document/pub?id=1MZto7AKJY6u-jAOMTHCGjRZqiC_IaI8WvEw2jvqFLVI

    Leo Donofrio, Esq.: Minor v. Happersett Revisited
    http://naturalborncitizen.wordpress.com/2012/01/09/minor-v-happersett-revisited-2/

    Leo Donofrio, Esq.: Amicus Brief and Appendix
    https://docs.google.com/open?id=0BzAjXFnhNDqJZjRjYmVhNjQtZTc5Mi00NGIxLWE2NWUtZjFiNjE3NjJkYjEz

    Bob Unruh: Sheriff Joe predicts Obama investigation to be a ‘shock”
    http://www.wnd.com/2011/10/360645/

    The Romney Book (.pdf)
    https://docs.google.com/open?id=0BzAjXFnhNDqJMTg5MmQwY2ItYjE3Ni00NzVmLWFhNzktNjJiZDA2MmZjMmY0

  26. Jean dit :

    Je ne vois toujours rien dans les médias français, et je me demande aussi si les médias américains ne vont pas laisser tomber : le congrès ne semble pas décidé à se bouger.

  27. -YMS- dit :

    Seul un noir peut balayer Obama et il n’y aura pas de guerre civile. Donc quatre ans à attendre avec une guerre musclée au Levant pour remettre le monde à l’endroit. Un nouveau partage du gâteau (un paralytique Obama, un casseur Putin, un commerçant asiatique Le Chinois, un Anglais, un Indien, un guignol le Français et un Arabe pour la prière…)

  28. Patoucha dit :

    Et après on s’étonne de sa politique? Après l’Eglise… il doit étaler son tapis de prière en douce….

  29. Naldgiré Poicanquin dit :

    C’est en fait un fils caché que Yasser Arafat aurait eu avec une femme de ménage de la CIA.

Pour rédiger un commentaire connectez-vous (l'abonnement à la Newsletter est différent des commentaires), ou inscrivez-vous et soutenez Dreuz Info pour 7 euros par mois