Derniers articles

« La dénonciation de crimes imaginaires entraîne la perpétration...

La haine des Juifs, d’Israël et de la civilisation...

21 mars 2012 Commentaires (75) Jean-Patrick Grumberg Antisémitisme, Axe du mal, Les dossiers, Politique Française, Société

Nicolas Chapuis du Nouvel Obs aurait aimé qu’un nazi tue les enfants Juifs de Toulouse

 
Vous avez bien lu. 
 
Il défends les Juifs car il est anti-raciste, Nicolas Chapuis.
 
Comme les antisem antisionistes banals, la déportation des Juifs le révolte – enfin… pas celle des Juifs vivants en Israël bien entendu.
 
Qu’un musulman tue des Juifs le dégoûte.
 
Nicolas Chapuis n’est pas dégouté que des enfants juifs aient été tués froidement. Non. Ce qui dégoûte Nicolas Chapuis, c’est qu’ils n’aient pas été, comme au bon vieux temps, tués par un nazi.
 
On ne lui a pas enseigné, à Nicolas Chapuis, à s’indigner contre l’antisémitisme venant des musulmans. En fait, on lui a dit et fait dire que cela n’existe pas, l’antisémitisme des musulmans, et encore moins celui des Palestiniens.
 
La tuerie de Toulouse par un musulman n’existe pas. C’était un mauvais rêve, un sale coup porté à la profession. Tristan Dessert, un autre journaliste, s’en plaint ouvertement : « ça aurait été effectivement plus simple » (si ça avait été un nazi) écrit-il. On aurait fait comme avec Breivik : une bonne chasse aux sorcières, la routine quoi. On aurait dit que les sites internet d’extrême droite ont inspiré le tueur. On aurait accusé les populistes. On aurait exigé l’interdiction du FN. On aurait hurlé que les identitaires stigmatisent et diffusent la haine. La routine quoi. Et là rien. A part chialer qu’il ne faut pas faire d’amalgame entre l’islam et les musulmans. 
 
Alors il est dégoûté, Nicolas Chapuis. Ah si ces salauds de Juifs avaient pu se faire tuer par un nazi au lieu de nous compliquer la vie avec un bon français musulman… 
 
Profil bas car « les débats des prochains jours risquent de pas être beaux à voir… » se plaint Tristan Dessert. 
 
Comme je le comprends.
 
C’est vrai que comparé à la tuerie Oslo, où l’hallali avait été sonné contre l’extrême droite, où les amalgames étaient fortement recommandés, surtout au Nouvel Obs, contempler en silence l’islam être pointé du doigt, et ne pas pouvoir réécrire la réalité comme à Gaza, ça va « pas être beau à voir ».
 
En France, si l’on est de gauche, si l’on est journaliste, et si on travaille au Nouvel Obs, alors ni SOS racisme, ni le MRAP, ni la LDH ne vous poursuivent en justice pour de tels propos : ils peuvent pas, ils ont piscine. En France, les moralisateurs auto-proclamés ne voient que l’antisémitisme de droite. 
 
Et ils continueront à blâmer Israël qui osera défendre ses enfants pour leur éviter le sort de ceux de Toulouse.
 
A tout prendre, je crois préférer les blâmes de Nicolas Chapuis contre les ripostes disproportionnées d’Israël, que ce genre de condoléances, si nous laissions massacrer nos enfants avec une riposte mesurée. Ca vous pose un problème Monsieur Chapuis ?
 
Reproduction autorisée, et même vivement encouragée, avec la mention suivante et impérativement le lien html ci dessous : 
© Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info