FLASH
[25/06/2017] Grande-bretagne, Newcastle : il s’agirait d’un accident et non d’une attaque contre des gens près d’une mosquée  |  Grande-bretagne, Newcastle : une voiture a foncé sur une foule apparement musulmane – 5 blessés  |  Newcastle : une voiture fonce sur des piétons, 5 blessés  |  [24/06/2017] Un député La République en marche favorable à l’intégration de l’enseignement de l’islam à l’école en Alsace-Moselle  |  [23/06/2017] Canicule : Veolia annonce que la situation est critique : 1 085 bouches d’eau ont été ouvertes  |  Mathieu Gallet, PDG de Radio France, devant le tribunal correctionnel pour soupçons de favoritisme lorsqu’il était à l’INA  |  Une source habituellement fiable nous indique que Mahmoud Abbas serait décédé – aucune confirmation officielle, peut-être un hoax  |  Sadiq Kahn étrillé pour avoir refusé de condamner le Hezbollah  |  « Bayrou ment » affirme un ex-assistant parlementaire témoin d’emplois fictifs au Modem  |  [22/06/2017] Les dernières volontés d’Helmut Kohl : que Viktor Orbán et non Merkel parlent lors de ses funérailles – REFUSÉ –  |  Trump prépare une loi qui interdit aux réfugiés toute aide de l’Etat avant 5 ans dans le pays  |  [21/06/2017] Michigan – Attentat terroriste : un musulman d’origine canadienne s’est jeté sur un policier, l’a poignardé en hurlant allahu akbar  |  Bayrou, Ferrand, Goulard et Sarnez : 4 ministres sur 18 éjectés du gouvernement pour soupçon d’emplois fictifs  |  Sondage : l’identité française menacée pour 70% des Français – qui ne font rien pour que ça change  |  De mieux en mieux : le terroriste des Champs-Elysées était également fiché par Interpol et recherché par la Tunisie pour terrorisme  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 9 avril 2012

 

   

   

Michel Garroté – Ainsi, les six personnes qui étaient encore en garde à vue – après leur interpellation fracassante et médiatique mercredi dernier lors d'une nouvelle opération visant des islamistes radicaux présumés – ces six personnes ont donc été relâchées, il y a trois jours ; soit, concrètement, vendredi dernier, le soir ; et sans être poursuivies par la justice. C’était habile, rusé, malin, de les libérer, discrètement, un vendredi soir (à 19h00), après que les journaux aient bouclé leur édition (à 17h00). Sans compter le week-end de Pâques, trois jours, pendant lesquels peu de gens s’informent, les fêtes prenant le dessus sur l’info. En fait, sur les dix personnes interpellées, quatre avaient déjà été remises en liberté jeudi dernier au soir.

La médiatisation à outrance des opérations policières avait été critiquée ; et pour cause… Le ministre de l'Intérieur Claude Guéant avait même assuré, vendredi dernier, que ce n'était pas le ministre de l'Intérieur qui prévenait les médias et il avait dit regretter que les interpellations se soient faites sous le regard des caméras. Si le rabattage médiatique, ce n’est point Guéant, alors, serait-ce l’Elysée ? En somme, on a convié les médias par téléphone la veille au soir à venir filmer des arrestations le lendemain au petit matin. Puis on a relâché tout ce petit monde en catimini, et, sans caméra, un vendredi soir… Plus c’est gros, mieux ça marche, comme dirait l’autre.

Sauf que là, c’était d’une colossale finesse, une finesse tellement grossière, tellement énorme, que personne n’y a cru. Je l’avais écrit dès les premières arrestations en les qualifiant de « provisoires ». On embarque des gens mercredi à l’aube, avec plus de caméras que de fusils, pour les libérer vendredi au coucher du soleil. Je ne sais pas si c’est moi qui suis dans la lune, mais j’ai vraiment l’impression que la campagne électorale se déroule dans un bordel cinq étoiles avec des candidats venus tout droit de la planète Mars.

Copyright Michel Garroté 2012 & Sources citées

Reproduction autorisée avec mention www.dreuz.info

   

   

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz