FLASH
[22/03/2017] la BBC s’est rétractée, l’auteur de l’attentat ne serait pas Abu Izzadeen qui est toujours en prison selon son avocat  |  Abdelghani Merah: « le salafisme devrait être interdit en France »  |  Coups de feu à l’extérieur de l’immeuble du parlement de Londres  |  Erdogan : « la démocratie est comme un train. On le prend, et on descend quand on arrive à destination »  |  Le procès du #MurDesCons débutera le 4/12/18 : la justice politisée sait traîner ou aller vite  |  Erdogan répète ses menaces : « aucun Européen ne peut marcher tranquillement dans aucune rue du monde si l’Europe de change pas d’attitude »  |  La candidate russe à l’Eurovision interdite d’entrée en Ukraine  |  Blocus ? Apartheid ? 845 étrangers et professionnels sont entrés en Israël depuis Gaza hier  |  Erdogan prévient que « les Européens ne vont pas être en sécurité cette attitude de l’Europe continue »  |  [21/03/2017] Mathias Fekl, un illustre inconnu, remplace l’autre inconnu Le Roux au poste interchangeable donc inutile de ministre de l’Intérieur  |  Il promettait une république irréprochable, Hollande ! Le corrompu ministre socialiste Le Roux démissionne  |  Somalie Mogadishu : attentat suicide – oui, encore des musulmans. 7 morts et 10 blessés  |  Le Parquet National Financier ouvre une enquête contre Le Roux, le ministre de l’Intérieur de la gauche morale  |  Afghanistan : les talibans tuent 6 membres de services de renseignement dans la province d’Helmand lors d’un attentat suicide avec une voiture chargée d’explosifs  |  Egypte : ISIS affirme qu’un de ses snipers a tué un soldat égyptien le 19 mars à el-Arish dans le Sinaï  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 9 avril 2012

 

   

   

Michel Garroté – Ainsi, les six personnes qui étaient encore en garde à vue – après leur interpellation fracassante et médiatique mercredi dernier lors d'une nouvelle opération visant des islamistes radicaux présumés – ces six personnes ont donc été relâchées, il y a trois jours ; soit, concrètement, vendredi dernier, le soir ; et sans être poursuivies par la justice. C’était habile, rusé, malin, de les libérer, discrètement, un vendredi soir (à 19h00), après que les journaux aient bouclé leur édition (à 17h00). Sans compter le week-end de Pâques, trois jours, pendant lesquels peu de gens s’informent, les fêtes prenant le dessus sur l’info. En fait, sur les dix personnes interpellées, quatre avaient déjà été remises en liberté jeudi dernier au soir.

La médiatisation à outrance des opérations policières avait été critiquée ; et pour cause… Le ministre de l'Intérieur Claude Guéant avait même assuré, vendredi dernier, que ce n'était pas le ministre de l'Intérieur qui prévenait les médias et il avait dit regretter que les interpellations se soient faites sous le regard des caméras. Si le rabattage médiatique, ce n’est point Guéant, alors, serait-ce l’Elysée ? En somme, on a convié les médias par téléphone la veille au soir à venir filmer des arrestations le lendemain au petit matin. Puis on a relâché tout ce petit monde en catimini, et, sans caméra, un vendredi soir… Plus c’est gros, mieux ça marche, comme dirait l’autre.

Sauf que là, c’était d’une colossale finesse, une finesse tellement grossière, tellement énorme, que personne n’y a cru. Je l’avais écrit dès les premières arrestations en les qualifiant de « provisoires ». On embarque des gens mercredi à l’aube, avec plus de caméras que de fusils, pour les libérer vendredi au coucher du soleil. Je ne sais pas si c’est moi qui suis dans la lune, mais j’ai vraiment l’impression que la campagne électorale se déroule dans un bordel cinq étoiles avec des candidats venus tout droit de la planète Mars.

Copyright Michel Garroté 2012 & Sources citées

Reproduction autorisée avec mention www.dreuz.info

   

   

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz