FLASH
[22/06/2017] Les dernières volontés d’Helmut Kohl : que Viktor Orbán et non Merkel parlent lors de ses funérailles – REFUSÉ –  |  Trump prépare une loi qui interdit aux réfugiés toute aide de l’Etat avant 5 ans dans le pays  |  [21/06/2017] Michigan – Attentat terroriste : un musulman d’origine canadienne s’est jeté sur un policier, l’a poignardé en hurlant allahu akbar  |  Bayrou, Ferrand, Goulard et Sarnez : 4 ministres sur 18 éjectés du gouvernement pour soupçon d’emplois fictifs  |  Sondage : l’identité française menacée pour 70% des Français – qui ne font rien pour que ça change  |  De mieux en mieux : le terroriste des Champs-Elysées était également fiché par Interpol et recherché par la Tunisie pour terrorisme  |  Attaque terroriste à Bruxelles: perquisition à Molenbeek  |  30% des Russes disent être musulmans  |  Anvers : les habitants sont barricadés chez eux. Les forces spéciales sont entrées dans une habitation  |  Surprise ! Le terroriste qui a tenté de se faire exploser à Bruxelles est un ressortissant marocain  |  Arabie saoudite : Mohammed bin Naif prête allégeance à Mohammed bin Salman, le nouveau prince élu par 31 des 34 membres du Conseil  |  L’Egypte livre du fuel à Gaza pour alléger la crise d’électricité déclenchée par Abbas  |  Belgique : Anvers – hélicoptères de la police, éviter la zone  |  Emplois fictifs: François Bayrou Sylvie Goulard Marielle de Sarnez quittent le gouvernement  |  Démission de François Bayrou  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 10 avril 2012

 

   

   

Michel Garroté – Sur dreuz.info, Jean-Patrick Grumberg, Guy Millière et moi-même écrivons régulièrement, depuis des années, que la France est minée par les idéologies étatistes et antilibérales. Et nous écrivons depuis des années que la caste politique française – quoi qu’elle puisse alléguer en périodes électorales – est totalement indifférente aux souffrances des Français. Lorsque Guy Millière écrit cela, des esprits vexés dans leur orgueil national mal placé, lui disent qu’il n’a qu’à quitter la France, s’il n’est pas content. Lorsque Jean-Patrick Grumberg écrit cela, des esprits vexés dans leur orgueil national mal placé, lui disent que puisqu’il a quitté la France pour s’installer en Israël, il n’a qu’à se taire.

Lorsque moi j’écris cela, des esprits vexés dans leur orgueil national mal placé, me disent que je n’ai rien à dire vu que je vis en Suisse. Notez bien que dans les trois cas de figures, très différents les uns des autres, c’est toujours le même orgueil national mal placé qui nous demande de fermer notre bouche. La réalité, c’est que les analyses publiés depuis 2007 sur dreuz.info ont systématiquement tendance à se confirmer dans les faits. La réalité, c’est que, de temps en temps, l’on trouve, dans la France de 2012, mieux vaut tard que jamais, quelques chroniqueurs audacieux qui osent écrire, aujourd’hui, ce que nous écrivons depuis six ans. Et si d’aventure, ces chroniqueurs, eux aussi, ont écrit avant 2012, ce que nous-mêmes écrivons depuis longtemps, alors ils n’ont pas été découverts, ils n’ont pas été remarqués, ils n’ont pas été mentionnés, ils n’ont pas été lus et ils n’ont pas été entendus. Mais il semblerait que cela a peut-être légèrement changé.

Ainsi, l’ancien conseiller de Sarkozy et écrivain, Maxime Tandonnet écrit (extraits adaptés ; cf. le premier lien en bas de page) : « Je trouve qu’il y a quelque chose d’excessif et de  malsain à cogner en permanence sur les banques et le système financier comme le font allègrement la plupart des candidats à l’élection présidentielle. Il est facile d’accuser les banquiers de tous les maux de la création et de les jeter en pâture à la foule. La responsabilité de la crise est largement partagée : gouvernements depuis trente ans qui ont fait fausse route en creusant les déficits et la dette, syndicats qui ont bloqué tant de réformes indispensables pour défendre les privilèges de caste, électeurs quand ils ont donné leurs voix à des irresponsables, etc ».

Maxime Tandonnet : « Les banquiers, les capitalistes ont bien sûr leur part de responsabilité, mais ils essayent de faire leur travail comme tout le monde et il est inique de vouloir les traîner dans la boue. Cette recherche du bouc émissaire à travers la figure du financier, renvoie à un vieux fond idéologique mêlant anticapitalisme et antisémitisme tel que l’exprimait Jules Guesde, le père du marxisme français en 1885 : ‘La République n’existera qu’au jour où Rothschild sera devant un peloton d’exécution’. Aimer le peuple – ai-je envie de dire aux candidats de tous bords spécialistes du lynchage verbal – c’est le respecter, le traiter en adulte, et non lui faire jouer le rôle d’une meute en mal de gibiers de potence ».

Maxime Tandonnet (extraits adaptés ; cf. le deuxième lien en bas de page) : « D’après les sondages, le taux d’abstention pourrait atteindre 30%. Si on y ajoute le vote en faveur de candidats dits antisystème, Mme Le Pen 15%, M. Mélenchon 15%, cela donne 60% d’électeurs qui ne se reconnaissent pas dans les institutions, dans la classe dirigeante. 40% des Français seulement croient en la politique. Ce constat désastreux ne s’explique pas seulement par la crise économique mais par le comportement des élites dirigeantes et cette impression toujours plus profonde de coupure entre la France ‘d’en haut’ et la France ‘d’en bas’. Un simple exemple, anecdotique mais parlant : celui des voitures de fonction avec chauffeurs qui dispensent les membres des cabinets ministériels de prendre les transports en commun. Quelle erreur ! Comment sentir un pays, son peuple, en étant coupé de sa vie réelle ? »

Maxime Tandonnet : « Je pense qu’il est impossible de comprendre ce qui se passe en France, sans prendre le métro ou le bus aux heures de pointe. Une mesure toute bête, toute simple : supprimer, sans aucune exception, les voitures de fonction avec ou sans conducteur. A-t-on bien réalisé que dans un mois, la France sera peut-être le seul pays au monde avec la Corée du Nord et Cuba à avoir des ministres communistes à son gouvernement ? (Je ne compte pas la Chine, pays le plus capitaliste de la planète). Le communisme ? Entre Lénine, Trotski, Staline, Mao, Pol Pot, soixante millions de morts, au bas mot. Et nous risquons de retrouver dans quelques jours à des postes clés aux commandes de l’Etat, des ministres labellisés communistes. Ce qu’on éprouve, ce n’est pas de la peur : les chars soviétiques ne sont plus là pour menacer la liberté; mais une sorte de honte, de sentiment de ridicule, d’absurdité. Seuls au monde avec la Corée du Nord et Cuba », conclut Maxime Tandonnet.

Pour ce qui me concerne, pour ce qui nous concerne, nous autres contributeurs et contributrices de dreuz.info, les chroniques de Maxime Tandonnet confirment nos propres analyses. Et pour ce qui me concerne plus personnellement, je note que comme je l’avais redouté et annoncé, la gauche française et l’extrême-gauche française (la droite et l’extrême-droite françaises aussi, mais de façon moins vindicative et sectaire), renouent avec les thèses complotistes et conspirasionnistes mêlant anticapitalisme et antisémitisme telles qu’elles furent développées dans la deuxième moitié du 19e siècle et la première moitié du 20e siècle. Avec les présidentielles, la politique française revient au millénaire passé, au 19e et au 20e siècle. La France est au bord du gouffre ; et elle est sur le point de faire un grand pas en avant, comme disait l’autre.

http://maximetandonnet.wordpress.com/2012/04/08/reflexions-diverses-suite/

http://maximetandonnet.wordpress.com/2012/04/06/reflexions-diverses-de-fin-de-campagne/

Copyright Michel Garroté 2012 & Sources citées

Reproduction autorisée avec mention www.dreuz.info

   

   

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz