FLASH
Wisconsin: Les Verts ont dépensé 1 million $ pour demander le recomptage. Sur 2.975 millions, ont été trouvés pour l’instant 349 votes manquants  |  Référendum italien : 56% pour le non, 44% oui. Renzi démissionne – Ce n’est cependant pas ITALXIT  |  Obama vient d’émettre une interdiction de déplacer l’ambassade des Etats Unis de Tel Aviv à Jérusalem : Obama, on vous aime, ça aidera Trump à ne pas hésiter !  |  Premiers sondages en sortie des urnes : Bellen (Vert) 53.6%, Hoffer (FPO) 46.4%  |  Finlande : Le maire et 2 journalistes ont été tués hier soir par un sniper à #Lmatra, le tueur a été arrêté  |  2 tests du sentiment des peuples vis à vis de l’Europe aujourd’hui : référendum italien, présidentielle autrichienne  |  L’incendie d’Oakland, lors d’une soirée dans un entrepôt pourrait faire 40 morts – cause inconnue mais ce quartier est très violent  |  La banque centrale d’Arabie saoudite annonce être bloquée par un virus venu d’Iran  |  L’ancien président de France Télévisions Rémy Pflimlin qui a masqué la vérité de l’affaire al Dura, est mort à l’âge de 62 ans d’un cancer  |  L’homme qui a pris 7 otages lors d’un cambriolage bd Massena à Paris a échappé à la police, et il est armé  |  Des hackers ont dérobé 2 milliards de roubles de la banque centrale de Russie  |  Le monde du deux-roues et de la moto perd une figure qui s’en va à la retraite : François Hollande  |  Merkel au bord de la crise de nerf : la moitié des Allemands réclament un référendum sur un possible GERXIT  |  Le Sénat américain a voté un renforcement des sanctions contre l’Iran – un sénateur a voté contre : Bernie Sanders  |  François Hollande renonce à se représenter à la présidentielle – il aura au moins pris une bonne décision en 5 ans  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Misha Uzan le 11 avril 2012
 
 
A deux jours de la fin du délai de mise en œuvre du plan Annan, Assad pose de nouvelles conditions.
 
Assad a bien retenu la leçon de son professeur, l’Iran, un professeur aux 33 ans d'expérience. Bachar-el-Assad, qui paraît en difficulté face aux sanctions internationales, applique la même méthode que l'Iran, lui-même soumis aux sanctions internationales. Il s'agit de gagner du temps, toujours, et de jouer avec les institutions internationales.
 
Assad accepte le plan puis met de nouvelles conditions
 
Deux jours avant la mise en œuvre du plan de Kofi Annan sur un retrait des troupes syriennes, le plan parait menacé par de nouvelles exigences du régime de Bachar al-Assad et le refus du chef des rebelles de s'y soumettre. Damas a en effet annoncé dimanche qu'il ne retirerait pas ses troupes des villes à moins de "garanties écrites" de l'opposition.  Les violences continuent donc avec au moins 51 morts dimanche, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), après au moins 128 tués samedi.
 
Assad contre les rebelles
 
Le chef des rebelles de l'Armée syrienne libre, Riad Al-Assaad, qui se trouve à Beyrouth et non pas en Syrie, et qui dirige à présent des rebelles bien organisés, a confirmé son accord pour le plan Annan, mais a ajouté qu'il n'avait pas à donner de garanties au régime mais à la communauté internationale. Et de son côté, le régime d'Assad affirme dans un communiqué que "M. Annan n'a pas non plus présenté d'engagements écrits des gouvernements du Qatar, de l'Arabie saoudite et de la Turquie sur l'arrêt de leur financement des groupes terroristes". 
 
L'ONU passe une fois de plus pour une girouette, sans aucune efficacité, et sans apporter la garantie que la cessation des massacres d'Assad n'entraîneront pas d'autres massacres, contre les chrétiens, les Alaouites, les chiites. La Syrie n'est pas le pays des merveilles et Assad le sait bien, pas l'ONU.
 
Reproduction autorisée, et même vivement encouragée, avec la mention suivante et impérativement le lien html ci dessous : 
© Misha Uzan pour www.Dreuz.info et http://citizenkane.fr
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz