FLASH
[26/02/2017] Nouveau sondage : Marine Le Pen et Macron au 1er tour, Fillon éliminé  |  Belgique : Evasion à la prison de Lantin. 2 voitures ont été incendiées, un détenu est en fuite, une échelle a été retrouvée  |  Les Etats-Unis exigent de la Russie qu’elle respecte « immédiatement » le cessez-le-feu avec l’Ukraine  |  Alerte : les Philippines ont reçu un rapport selon lequel des islamistes ont décapité l’otage allemand J. Kantner. Nos pensées à sa famille  |  Un vol direct Tel-Aviv Manille (Philippines) à partir du mois de mars 2017  |  Londres (Bromley) Attentat : 1 voiture fonce sur des piétons. Au moins 5 blessés, conducteur arrêté  |  Jamais dans les médias : Hamas condamne l’Egypte qui a détruit un tunnel terroriste qui a tué 3 palestiniens  |  [25/02/2017] L’ambassadrice des Etats-Unis auprès de l’ONU Nikki Haley a rencontré la famille d’un soldat israélien tué par le Hamas  |  Emeutes de Nantes : « la situation est totalement hors contrôle »  |  Grèce, Dafni : des démineurs ont neutralisé un explosif posé près d’un poste de police  |  Danemark, Aarhus : un somalien musulman de 25 ans mis en accusation : il cherchait à fabriquer une bombe pour commettre un attentat  |  3 Palestiniens sont morts, 5 autres ont été blessés. Ils ont respiré des gaz alors qu’ils creusaient un tunnel terroriste  |  [24/02/2017] États-Unis #DullesAirport forte présence policière y compris groupe anti explosifs  |  Nigéria : 7 soldats et 3 militants tués dans une embuscade de Boko Haram  |  Effet Trump : l’Irak vient d’effectuer son premier bombardement aérien contre l’Etat islamique en Syrie  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 18 avril 2012

 

   

  

Ils veulent "rayer le peuple juif israélien de la carte".

   

   

Michel Garroté – Environ 40% des Israéliens pensent que l'Holocauste peut se produire à nouveau. Et 43% des Israéliens pensent que l'État d'Israël court le risque d’une destruction, selon un sondage conduit par l'Université israélienne de Tél-Hai. Quelques 17% des Israéliens ont déclaré que le risque d'un deuxième Holocauste est très élevé, 23% qu'il y a un risque modéré que cela arrive, tandis plus de 58% pensent que le risque existe certes et reste néanmoins faible.

En clair, plus de quatre Israéliens sur dix redoutent un nouvel Holocauste, notamment en raison du nucléaire offensif de la théocratie intégriste iranienne. Celle-ci a maintes fois déclaré qu’elle va « rayer Israël de la carte » et « effacer Israël de la page du temps ». L’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA), une filiale de l’ONU, a les preuves de l’existence d’un programme nucléaire militaire en Iran. Les USA et Israël n’excluent pas l’option d’éventuelles frappes préventives contre le nucléaire offensif iranien.

A cet égard, rappelons – c’est un exemple parmi des centaines – que lors d'une conférence, mercredi 4 mars 2009, conférence sur la bande de Gaza tenue à Téhéran, le Guide suprême d’Iran, l'ayatollah Khamenei, la plus haute autorité de l'Etat théocratique iranien, qui taxe régulièrement Israël de « tumeur cancéreuse » avait déclaré que « la résistance est la seule façon de sauver la Palestine » (ce qui en langage décodé signifie : la terreur islamique hamassoïde est la seule façon de rayer Israël de la carte).

L'ayatollah Khamenei avait en outre dénoncé la politique d’Obama qui s'inscrit – selon l’ayatollah intégriste – dans « la lignée de la politique de Bush ». Cela valait bien la peine de prôner un rapprochement avec l’Iran Monsieur Obama…

Les analystes estiment que la portée des missiles balistiques iraniens avoisine au minimum 2.400 km, ce qui permettrait à Téhéran de frapper Israël mais aussi l’Europe. Israël s’efforce de persuader la communauté internationale que l’Iran représenterait un grave danger, y compris pour les pays occidentaux, s’il se dotait d’armes nucléaires.

L’Administration Obama n'a pas encore décidé de la réaction des USA en cas de frappe de la part des Israéliens. Les responsables américains voient deux façons possibles de dissuader les Israéliens de lancer une telle frappe : primo, l’Iran pourrait in fine ouvrir des négociations sérieuses pour garantir que son programme nucléaire vérifiable reste à des fins ‘civiles’ ; secundo, les USA pourraient amplifier leurs actions secrètes pour dégrader le programme à un niveau tel que les Israéliens pourraient décider que l'action militaire n'est pas nécessaire.

Les responsables américains estiment, avec ou sans raisons, que le Premier ministre israélien, Binyamin Netanyahu, n'a pas encore pris de décision définitive au sujet d'une frappe éventuelle en Iran.

Copyright Michel Garroté 2012 & Sources citées

Reproduction autorisée avec mention www.dreuz.info & Sources citées

   

Même en Iran certains en ont assez de l'ayatollah Khamenei.

   

   

   

   

   

   

   

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz