Derniers articles

François Hollande a ruiné son budget de campagne, il...

Samedi soir, l’équipe de campagne de François Hollande fêtait...

28 avril 2012 Commentaires (49) Guy Millière Election 2012

Elections Présidentielles : une majorité de Français veulent qu’on leur raconte des histoires à dormir debout

J’ai expliqué ici pourquoi le voterai contre François Hollande le 6 mai prochain. Ma décision s’est trouvée renforcée en regardant l’émission ‘Des paroles et des actes’ jeudi soir sur France2. François Hollande ayant refusé plusieurs débats avec Nicolas Sarkozy, ce furent deux interviews successives, et une occasion d’observer les deux prétendants à quelques jours du scrutin. Une semaine avant un débat que François Hollande préférerait sans doute éviter.

Ce qui m’a paru frappant est que François Hollande est resté constamment dans le flou et dans l’esquive. Très peu de questions lui ont été posées sur l’économie, et ses réponses ont été très imprécises, dignes d’un vulgaire bateleur d’estrade, mais pas du tout à la hauteur. Plusieurs fois, il a menti et biaisé ses propos : en particulier lorsqu’il a été question de ce qui pourrait permettre de retrouver la croissance. Hollande a insisté sur le fait que d’autres que lui en Europe refusaient le « pacte de stabilité » tel qu’il est. Il s’est bien gardé de dire que ceux, en Espagne, aux Pays Bas ou à la Banque centrale européenne qui veulent modifier le pacte dans la direction d’une plus grande déréglementation entendent aller dans une direction qui est l’inverse de celle vers laquelle il veut entraîner la France. Quand des journalistes ont pointé du doigt la contradiction, il a occupé le temps en faisant de longs développements qui n’avaient aucune signification, et qui relevaient de l’incantation verbale creuse. Dans un contexte où il y a cinq millions de chômeurs réels, dix millions de pauvres, et où la croissance est nulle, c’est une attitude indigne.

Bien que le mandat de Nicolas Sarkozy ait été très largement nul, la prestation de Nicolas Sarkozy m’a paru très supérieure. Nicolas Sarkozy n’a esquivé aucune question. Ses chiffres étaient précis. Sa connaissance des dossier remarquable. Sur de nombreux points, ses propos étaient ceux d’un homme imprégné des valeurs du conservatisme et d’une compréhension minimale de l’économie. Il a été étatiste, dirigiste, bien sûr. Mais il a fait preuve d’une consistance digne d’un Président. On ne peut, en l’ayant regardé et écouté, que regretter qu’il se soit montré aussi peu pédagogue et aussi erratique depuis 2007. Et, dans la situation actuelle, il m’est apparu, je persiste et je signe, le « moins pire ». Et, en tout cas, le seul des deux à être à la hauteur.

Ce qui a été affligeant a été de voir que nombre de questions posées étaient insignifiantes. Parler de footballeurs dans un pays au bord de la faillite et de l’implosion confirme l’insoutenable frivolité des médias français analysée récemment par le magazine The Economist.

Ce qui a été consternant a été de voir que les journalistes, face aux dérives vides de François Hollande, n’ont fait preuve d’aucune ténacité. J’ai songé que, face à des journalistes anglais ou américains, François Hollande serait sorti en guenilles.

Les médias français considérant que la population est trop bête et pas assez adulte pour tirer ses propres conclusions, ils font appel à des commentateurs pour suggérer aux spectateurs ce qu’ils doivent penser.

Et ‘Des paroles et des actes’ est une émission destinée à prodiguer ce genre de suggestions.

Ont donc suivi aux prestations de François Hollande et Nicolas Sarkozy les propos d’ « experts ».

Les explications ont été anecdotiques et ont relevé de la politique politicienne la plus myope. Il fut question de glissement à droite de Nicolas Sarkozy : comment les journalistes définissent la droite ? Mystère. Le Front National fut présenté comme une pathologie sans que, là encore, la moindre explication soit fournie. François Hollande a été couvert de louanges. Il a été « présidentiel », a dit l’un. Son art de l’esquive a été mitterrandien, a dit un autre, qui trouve apparemment admirable qu’on réponde à côté de la question. Nicolas Sarkozy a été défini comme incisif, voire agressif, ce qui, a ajouté un troisième, est « normal », puisqu’il a « perdu ».

Le désir de voir Hollande gagner imprégnait l’atmosphère. On pouvait se demander si ceux qui parlaient sur le plateau n’attendaient pas le générique pour aller se prosterner aux pieds de leur nouveau maître.

Parce que ce désir m’a paru obscène, j’ai ressenti une forme de sympathie pour Nicolas Sarkozy. Je déteste les meutes et les comportements grégaires. Je hais la myopie volontaire et la servilité.

J’ai vu, en fin d’émission, un étalage de tout ce que je déteste et de tout ce que je hais.

J’ai vu que François Hollande était un imposteur entouré de courtisans.

Nombre de téléspectateurs ont avalé les commentaires prédigérés, je sais. Nombre de téléspectateurs n’ont pas perçu l’art hollandien du subterfuge et de l’escamotage. Si une majorité de Français comprenaient quoi que ce soit à l’économie et à la géopolitique, François Hollande serait un marginal.

Une majorité de Français veulent, semble-t-il, qu’on leur raconte des histoires à dormir debout, qu’on leur dise qu’ils auront le beurre, l’argent du beurre et le pantalon des banquiers. Ils préfèrent le vide souriant. Ils s’apprêtent à tomber dans le vide sans vouloir songer à ce qu’il y aura au bout de la chute. Ils ont des « opinions », paraît-il, et ils s’imaginent que les « opinions » remplacent la connaissance. Ils ne voient même pas que leurs « opinions » ont été insérées dans leur crâne par des gens pensant que les Français sont bêtes à manger du foin, et qui se trouvent confortés dans leurs pensées par le fait que tant de Français mangent le foin qu’on leur donne.

Triste situation. Et cela va, je le crains, durer des années….

Reproduction autorisée, et même vivement encouragée, avec la mention suivante et impérativement le lien html ci dessous :
© Guy Millière pour www.Dreuz.info

49 Responses to Elections Présidentielles : une majorité de Français veulent qu’on leur raconte des histoires à dormir debout

  1. Qi+20 dit :

    chez Dreuz on prône le vote Sarko qui serait le moins pire.
    je trouve ça lamentable cette élection ou deux nuls s’affrontent. Je regrette le temps
    ou le adversaires les plus forts s’opposaient dans un combat singulier. Il faudrait
    opposer les deux meilleurs adversaires en matière d’economie et de politique cohérente.
    un peu comme aux Etats-Unis. Je ne voterai pas et si je dois partir je partirai.
    Moralement il m’est impossible de soutenir par mon vote l’un ou l’autre.

    j’apprécie beaucoup votre site.

  2. sansdieu dit :

    La dernière politique du pire a été promue par Chirac entre Mitterrand et Giscard. Sarko a fait l’inverse de ce qu’il avait vendu en 2007. Si Sarko veut gagner il doit annoncer qu’il prendra MLP comme premier ministre, sinon il perdra ; après tout elle a 18%, et Fillon, rien. Hollande copule avec Mélenchon qui est pire que MLP. Il est temps qu’il fasse preuve de courage, ou il est très mal conseillé. Regardez cette vidéo qui est un juste retour des choses pour un menteur invétéré. Perdant, il n’aura que ce qu’il mérite ce sera un « empêchement » pour mensonges éhontés.
    http://www.dailymotion.com/video/xqb3d2_quand-sarkozy-meprisait-l-electorat-front-national_news

  3. ATB dit :

    …chute totale de la France pour espérer rebondir. Il faut éviter le pire et serrer les rangs. l’idée de voir Hollande président m’est insuportable, même de l(étranger.

    ATB

  4. Nejma dit :

    Monsieur Millière c’est surprenant d’être confronté à un style tel que le votre.C’est de la dynamite.
    J’apprécie beaucoup. J’y adhère car il est révélateur d’une personnalité riche et hors du champs classique.
    Je n’évoquerai pas le pendant économique avec vous concernant les promesses électorales qui effectivement font montre d’un décalage de maîtrise flagrant entre les deux candidats.
    Mais l’aspect électeurs, en toute honnêteté croyez-vous vraiment que la grande majorité des français savent pourquoi ils votent? Vous connaissez la réponse en évoquant l’allégorie du conte. Entre-nous vous êtes très fort, car vous savez bien que les électeurs que vous visez sont dans cette dimension affective du choix et non dans la rationalité.

  5. berdol dit :

    Et bien partez !

  6. nani dit :

    bon article,et bonne analyse Guy Millière, nos opinions ne remplaceront jamais la connaissance j’aime ça!

  7. Harry Davidson dit :

    Merci à vous Guy pour vos excellents articles, jour après jour. Merci à Dreuz pour cet espace de bon sens, de logique saine, de liberté et d’expression sans contraintes et sans formatage de la pensée, ses journalistes professionnels, pertinents, impertinents et qui connaissent leur sujet. En un mot, merci de continuer à nous rendre et surtout nous garder intelligents dans cette pollution de l’esprit qui s’epaissit un peu plus chaque jour.

  8. Kriel dit :

    Nous sommes nombreux à avoir vu des paroles et des actes,il est indéniable que N. Sarkozy a été bon en face d’un F. Hollande imprécis et bonimenteur comme d’habitude,tout comme il est indéniable que comme d’habitude nous avons eu droit au même panel de « journalistes » partisans,auto-satisfaits et narcissiques.

    Je pense d’ailleurs que ce seront les grands perdants de cette élection!

    Il est regrettable que N. Sarkozy n’ai pas fait preuve de plus de pédagogie plus tôt pour expliquer les réformes qu’il a mises en place.
    Mais il est vrai qu’il n’était pas seul,en principe,pour gouverner,et c’est là que l’on peut se poser la question du manque d’efficacité de ses ministres et conseillers.

    D’autre part,on lui a reproché de ne pas être rentré plus tôt dans la course,ce qui aurait permis aux journalistes d’avoir plus de spectacle.

    Croyez-vous que l’on puisse gouverner un état dans la situation de crise qui est la nôtre,s’occuper de la situation intérieure et des problèmes internationaux et en même temps se conduire en candidat?
    C’est vrai que tout n’a pas été réussi,loin s’en faut et je pense notamment à la gestion désastreuse des « printemps arabes » et de notre intervention en Libye.

    Depuis que N. Sarkozy s’adresse directement aux français,dans le cadre de cette campagne,sans le filtre des ministres et conseillers,le message passe mieux.

    Se pourrait-il que Sarkozy ait été mal entouré?

    En tout cas,il est flagrant que c’est homme qui travaille et qui a du courage,on ne peut pas en dire autant de Hollande!

    A présent le problème qui se pose est celui de l’attitude du FN de M. Le Pen.

    J’ai lu que certaines associations de rapatriés autoproclamées invitaient à l’abstention pour ne pas avoir à voter pour N. Sarkozy.

    Je suis pied-noir et je rappelle aux miens qu’une telle attitude est à la fois lâche et dangereuse,que risquer de faire élire Hollande dont les valeurs sont à l’opposé des nôtres,n’est pas admissible.

    J’espère que Mme Le Pen pour qui j’ai la plus grande estime pour ses prises de position courageuse ne manquera pas le rendez-vous qu’elle a avec l’histoire et qu’elle n’oubliera pas que nous pouvons avoir davantage d’assurance avec Sarkozy qu’avec Hollande qu’une construction parlementaire et possible même si elle devait s’avérer laborieuse.

    N’oublions pas le nombre de socialistes qui ont très démocratiquement demandé l’interdiction du FN!La question se reposera très certainement si Hollande est élu.

    Alors là,proportionnelle ou pas les électeurs et sympathisants du FN ne seront pas prêts de se faire entendre!

  9. Jean-Marie AIGROT dit :

    Cher Guy Millière,

    En installant Nicolas Sarkozy à l’Elysée, le peuple français avait manifesté une adhésion plus ou moins résignée au libéralisme. Sa confiance a été trahie.Démagogue sans consistance, vous êtes le premier à le dire, Sarkozy a en défitive discrédité les idées libérales, à defaut de les avoir mises en pratique.

    Malgré son look d’employé de sous-préfecture, et sa vision du monde digne de l’instituteur de Clochemerle, François Hollande pourra difficilement s’avérer plus médiocre. On peut évidemment redouter sa victoire, car ce sera celle d’un parti prompt à entraver la liberté d’expression, et à tenir le genre de discours haineux improprement imputé au Front National. Discours d’ailleurs volontiers repris à son compte par l’UMP, qui n’est pourtant qu’un Front National bis, le courage de ses opinions en moins.

    Nous autres les incorrigibles libéraux ignorons la haine, le sectarisme et le dogmatisme, sinon nous serions socialistes ou fascistes, à supposer que les deux étiquettes ne désignent pas la même marchandise. Alors espérons que François Hollande saura trouver ou sera contraint de trouver le chemin de Bad Godesberg. Vous imaginez le pogrès! Et si cela encourageait les rares survivants de l’orléanisme libéral à s’affranchir parallèlement de la tutelle gaulliste, cela deviendrait un immense progrès.

    En attendant, il ne parait pas moins responsable de ne pas choisir que de choisir Sarkozy ou Hollande, mais votre conviction mérite le plus grand respect.

    Bien cordialement

    • Thor dit :

      Bonsoir,

      Il semble bien que le problème ne se pose pas dans ces termes.

      Il ne s’agit pas de choisir entre Sarkozy et Hollande mais entre leurs entourages respectifs.

      Si je pourrais tolérer qu’un Hollande représente la France (on a que ce qu’on mérite), il est beaucoup moins acceptable de savoir que derrière il y aura des mélanchon, aubry, joly & co pour tyranniser un peuple à bout.

      C’est l’unique raison qui fait aller ma préférence à Sarkozy (et il est vrai qu’il a l’air plus impliqué que son concurrent – forcément, ce n’est pas un parasite du système depuis le début, lui).

      • oxidental dit :

        En effet, et on peut craindre pour ce qui peut rester de liberté d’expression, le panel de journalistes groupies de Hollande (le représentant de « Valeurs Actuelles », du moins au début- j’ai vite abandonné ces commentaires décalés de gens qui ont vu dans un individu gris, louvoyant, incapable de s’exprimer clairement, sans épine dorsale, pratiquant un humour de fin de banquet trop arrosé, une homme avec une posture présidentielle- n’a pas fait mieux que les autres : Hollande a été nul lors de ses interventions)n’augurant rien de bon.Je ne serais pas surpris de voir interdits (ou bloqués) les sites comme celui-ci sous prétexte de « racisme » -!!!- anti-musulman après l’introduction d’une loi sur le blasphème (uniquement contre les symboles de la religion du massacreur violeur pédophile -imaginaire mais qu’importe- de La Mecque et des adorateurs de la pierre noire) à l’initiative du MRAP, SOS Racisme, la LDH et (ne les oublions pas, ils ont fait très fort récemment) Amnesty International.

        • paix dit :

          Oxidental,

          Je ne peut que vous souhaiter une mauvaise nouvelle, votre peur bleu sera au jour le 6 mai.
          Votre sale haine sera ce qui permettra à Hollande de gagner.
          Je ne dis meme pas ceçi parceque je supporte Hollande, mais bien parceque votre vision décalé de la réalité, ténebreuse et calomnieuse…

      • Jean-Marie AIGROT dit :

        Cher Thor,

        Vous avez tout à fait raison. Mieux vaut François Fillon à Matignon plutôt que Martine Aubry ou autre personnalité aussi sectaire et vaniteuse.

        Reste que le peuple français a une occasion historique de placer les socialistes face à leurs responsabilités. Notre endettement public leur incombe pour l’essentiel; la droite n’a été que leur complice, par faiblesse, accessoirement aussi à cause d’un atavisme dirigiste hérité du gaullisme, et elle n’a eu d’autre choix, depuis le début de la crise, que de laisser filer les déficits.

        Bien cordialement.

  10. Jacques dit :

    Okay à 100%, Monsieur Millière. C’est vrai que ce n’est pas facile d’être optimiste avec un mal aussi profond. Pauvre France.

  11. Grégory dit :

    Et oui M.Millière, votre analyse est réaliste.

    Il existe une ribambelle d’imbéciles tout en haut de l’échelle.
    Et ce n’est pas prêt de changer.

    Sans doute, la revanche des vaincus sans culotte, ou encore, la revanche des imbéciles sans connaissance, aux pouvoirs limités, mais ô combien grégaires et minables.

    Les minables ont pris le pouvoir, ils usent et abusent de méthodes dirigées par la peur, la peur, justement de perdre leurs petits privilèges médiocres si chèrement acquis.

    La peur s’invite toujours chez ceux qui savent, théorie de la réminiscence, depuis leur naissance leur intelligence inférieure envers d’autres humains aux capacités, certes limités, mais largement au-dessus des limites des précédents cités.

  12. José dit :

    C’est difficile d’être partisan de Sarkozy et d’avoir en sus une approche « neutre » d’une prestation télévisuelle.

    On n’a pas du voir la même émission.

    • Guy Millière Guy milliere dit :

      Non, nous n avons sans doute pas vu la meme emission. Si vous avez vu des elements precis dans le discours de hollande, c est que vous etiez sur une autre chaine et que vous avez confondu hollande avec quelqu un d autre. Pour ce qui me concerne, je l ai ecrit, je n ai pas d opinion. J ai des connaissances. Penser que des solutions reprises chez Keynes, et redigees au milieu des annees 1930 peuvent donner des resultats fructueux est le degre zero de la reflexion economique.

      • Nejma dit :

        Monsieur Millière vous dites « Penser que des solutions reprises chez Keynes, et rédigées au milieu des annees 1930 peuvent donner des résultats fructueux est le degre zero de la réflexion économique. »
        Et si on posait le problème autrement c’est à dire en terme de mauvaise lecture de Keynes?
        Vous opposez théorie et réalité c’est très surprenant.

      • José dit :

        Je ne me référais pas à Hollande, mais a Sarkozy.

        «  » »Nicolas Sarkozy n’a esquivé aucune question. Ses chiffres étaient précis. Sa connaissance des dossier remarquable. » » » »

        Mazette !

        Donc oui, ce n’était pas la même émission Smile Mais on a parfaitement le droit d’avoir une vision différente sur les affirmations des candidats !

  13. louisguy dit :

    Je trouve votre ananlyse très juste notemment en ce qui concerne et je suis d’accord avec vous pour dire que je ne voterai pas pour le meilleur, existe-t-il pour faire plaisir a tout le monde si c’est possible, mais le moins pire. Il faut reconnaître que depuis 5 ans la gauche n’a cessé de taper sur Sarkozy et ça continue et même si il n’est pas élu, ça continuera. Si Hollande a des problèmes pour appliquer ces largesses ce sera de la faute de Sarkozy qui plombé la dette de l’Etat. Hollande ne gouvernera pas la France il en est incapable et il le sait, c’est pour cette raison qu’il a dit que ce serait le gouvernement qui gouvernerait, lui il ira remettre de l’ordre dans l’Europe, la Chine, la finance. Ils l’attendent avec impatatience le Dieu souveur de la planète.

  14. cris dit :

    Bon pour Hollande je partage votre point de vu mais pas pour Sarkosy. Il a menti sans cesse et ne tient jamais sa parole. Comme est-il possible de croire en ses promesses? Ce sont les mêmes, aussi nuls l’un comme l’autre. Mais il a menti, a vendu l’or de la France à vil prix (700 tonnes), l’a endettée comme aucun gouvernement, ses scandales répétés de corruption (lui et son gouvernement), sa guerre en Lybie catastrophique qui déstabilise 25 % de l’Afrique et profite à l’Islam terroriste, etc. J’en passe et des meilleurs. Non, au que non, plutôt crever que de voter pour cet homme-là. Quant à Hollande, c’est guignol à tous les étages.

    • Guy Millière Guy milliere dit :

      Je n ai pas ecrit que Sarkozy etait mieux que Hollande, mais qu il etait moins pire, ce qui est different.

    • Thor dit :

      Vous avez parfaitement raison.

      Quel choix monstrueux est donc laissé aux français?

      Un homme qui veut les dissoudre et les annihiler en tant que peuple et un autre dont le résultat sera le même mais qui dit vouloir le contraire (et dont on sait pertinemment qu’il ment).

      Il n’y a pas de bonne réponse.

      D’un côté, il est légitime de vouloir faire exploser le système.

      D’un autre, il est légitime de vouloir laisser la plus petite chance aux français de ne pas avoir à subir l’explosion de façon trop violente.

      Mais je reste convaincu personnellement que dans deux ans au plus tard (si sarko est élu, 3 mois si c’est hollande), le « président » sera forcé de se retirer et de laisser sa place à quelqu’un nommé par Bruxelles.

      Cette issue est quasiment certaine.

  15. robert le hero dit :

    je partage totalement l’avis de notre cher Guy. j’ai trouve aussi Sarkozy bien plus a l’aise et bien plus connaisseur que l’autre. dans l’absolu bien sur.
    par contre, ce que j’ai deplore, c’est la critique, l’avis et les commentaires, des 4 charlots de journalistes apres les interventions
    des 2 protagonistes.
    ils ont sorti n’importe quoi, faisant virevolter leur blocs et leurs stylos, pour montrer qu’ils sont specialistes de la question.
    le top etait la belle nenette du « monde » avec des journalistes comme ca, ce journal est a l’abri !

  16. Patrick dit :

    J’adhère. Ce qui est triste, c’est qu’une majorité des votants peine à se forger un propre avis …. pire à se documenter. Il est plus facile de suivre le courant que d’essayer de le remonter. Pour beaucoup, c’est le dernier qui parle qui a raison … c’est peu dire.
    Certains aussi ne comprennent pas l’époque dans laquelle ils vivent.
    La spécialité de Hollande, c’est de ne pas se prononcer sur un sujet délicat, ou de toujours l’ aborder du bout des lèvres … Quand on ne prend pas de risque, on risque encore davantage.
    Oui le pire se profile …. il n’y a jamais rien eu à gauche sauf des mirages.

  17. mektoub dit :

    Les français sont encore trop gras pour se révolter contre le sort qui leur est fait; pas assez de chômage, pas assez de pauvres, pas assez d’ insécurité, pas assez d’ islam. Ils acceptent encore la démocrature avec son faux bipartisme UMPS. Les français n’ ont ouvert les yeux que pour 18% d’ entre eux.

    S’ il en était autrement, les français ne s’ interrogeraient pas sur qui soutenir du bonimenteur sarkozy ou de l’ imposteur hollande. Ils n’ envisageraient même pas de cautionner par leur vote cette caricature de démocratie qu’ est cette élection présidentielle 2012, caricature par les moyens mis depuis 1 an à la disposition d’ un seul parti, le socialiste, et la coalition de 9 partis contre le FN, seul représentant d’ une réelle opposition à la destruction programmée de la France.

    La bouée de sauvetage Marine Le Pen n’ empêchera pas la France de couler encore plus profondément dans les années à venir, 2 ? 3 ? 5 ans ?. Elle est cependant le seul outil qui pourra nous ramener à la surface.
    Marine Le Pen, toujours handicapée par la diabolisation du FN savamment entretenue depuis 30 ans, sur ce site même il y a encore quelques mois.

    Pourtant, des avis éclairés ne manquent pas qui nous invitent à sortir d’ un aveuglement volontaire:
    Monsieur Claude Lanzmann, écrivain et magistral réalisateur de « Shoah » dit: « Le vote de Marine Le Pen en France est considérable, respectable à tous égards » ….. « Et en même temps je ne parviens pas à me convaincre d’ un danger fasciste en France par exemple. »
    Il me plait à penser que ce grand Monsieur sait de quoi il parle.

    http://videos.arte.tv/fr/videos/28_minutes-6609800.html

    Comme 18% de français dessillés, je prendrai donc mes consignes de vote le 1er mai. Si MLP ne me le déconseille pas je voterai contre hollande.

    Un admirateur et un soutien inconditionnel d’ Isaël.

  18. Crapouillot dit :

    Analyse de Guy entièrement partagée (depuis le temps que je suis ses commentaires et que je lis ses livres, je n’ai pas trouvé une seule occasion de me trouver en désaccord avec lui ! )
    Su ce, au bout de dix minutes de la prestation de Hollanchon je me suis assoupis, pour faire surface lors de l’intervention du Président – candidat, ce qui me fait dire qu’il est soporifique au plus haut degré, du moins en ce qui me concerne.
    J’ai trouvé N.S. pugnace, maîtrisant bien ses dossiers et puis quel plaisir de le voir moucher l’inconsistant Pujadas.
    Je me prends à rêver que le 1 er Mai, MLP proclame l’Union Sacrée pour battre la coalition groupée autour du gestionnaire calamiteux de la Corrèze qui a préféré certainement s’investir dans un genre de Zambèze, qui pourrait se terminer en Bérésina pour lui et ses sbires si seulement elle pouvait faire passer l’idéal de la Nation au dessus des querelles politiciennes. Certes la cohorte d’abrutis qui gravitent dans les sphères dirigeantes de l’UMP ont tout fait pour l’empêcher de se positionner près du sommet de l’exécutif, mais comment demander à ses partisans d’apporter leurs voix pour faire élire un candidat qui vous crachait à la gueule il n’y a pas si longtemps, pas facile, mission presque impossible j’en conviens.
    Mais enfin le Va d’la gueule rouge écrevisse, et la nunuche verdôlatre d’origine Norvégienne n’ont pas arrêté non plus de fustiger l’huitre de Tulle pendant leurs apparitions, pré-électorales, et les voilà maintenant qui vont se rallier, non au canon, mais à la soupe vers le capitaine de pédalo ( dixit le Merluchon), et ce dernier qui s’y voit déjà affichet une attitude pompeuse et bien évidemment accepte ces apports.
    Alors je dis à Marine  » Soyez à la hauteur Madame de votre destinée, faites-tout pour leur barrer la route, vous en sortirez agrandie, vous leur fermerez le caquet et vous aurez toutes vos chances dans cinq ans, car vous risquez de vous trouver en position cette fois de remporter la victoire . Sauf si notre pays va droit sur l’iceberg, et c’est ce qui me semble être inscrit sur son cap.

  19. The Wolff dit :

    Qu’en pense des allochtones plus futés que nos françhois Lambda ?

    27/04/2012
    – Élection présidentielle française – Front national – Immigration – Marine Le Pen

    « Je suis musulman, je fais le ramadan et je vote Le Pen »
    « Je suis musulman, je fais le ramadan et je vote Le Pen »
    Ils s’appellent Farid, Karima ou Myriam, ils sont Français d’origine arabe, musulmans et… votent pour le Front national (FN). Ils ont adopté ses idées et militent pour les propager auprès des musulmans de France.
    Témoignages. Par Malika KERKOUD (texte)
    source : http://www.france24.com/fr/20120427-election-presidentielle-marine-le-pen-front-national-fn-vote-etrangers-immigration-temoignages

    Karima, fonctionnaire de police : « De nombreux collègues d’origine arabe votent FN sans oser le dire »

    Française d’origine marocaine, Karima est mère de trois enfants. Mariée à un Français et naturalisée en 2002, elle est titulaire d’un diplôme français en informatique. Arrivée en France il y a 15 ans pour suivre des études, elle s’y installe après avoir trouvé un emploi dans la police parisienne.

    À 33 ans, elle dit s’être « entichée » des idées de Jean-Marie Le Pen et de sa fille Marine depuis 2002. Elle fréquente assidûment les meetings du parti et vote à chaque élection pour ses candidats. Elle s’enorgueillit même d’avoir un jour partagé un repas avec le fondateur du parti, Jean-Marie Le Pen.

    « Mon vote exprime un rejet de certains arabes musulmans, que je qualifie personnellement de ‘racailles’. Ils ont pourri la société française. Au moins avant, ils vivaient concentrés dans les banlieues, mais depuis quelques années, le maire de Paris, Bertrand Delanoë, a tout fait pour les loger dans les quartiers chics, comme dans le 15e arrondissement où je vis actuellement », explique Karima.

    De manière générale, elle se dit remontée contre ces Français d’origine maghrébine nés en France qui ne manifestent aucune considération envers leur pays. Elle voudrait que le Front national, s’il arrive un jour au pouvoir, les déchoie d’une nationalité française « qu’ils ne méritent pas ». Elle admet néanmoins que « de nombreux collègues policiers d’origine arabe votent pour le Front national sans oser le dire, par peur des représailles ».

    Farid Smahi, ex-membre du bureau politique du FN : « Je suis Arabe, je fais le ramadan et je vote Le Pen »

    Farid Smahi, 59 ans, est père de trois enfants. Français d’origine algérienne, il a effectué ses études en France et obtenu un diplôme en lettres à l’Université de Nanterre. Il est employé à l’association « Reprends ton souffle » qui vient en aide aux personnes en difficulté en banlieue parisienne. Son père a combattu au sein de l’armée française durant la Seconde Guerre mondiale, avant de militer pour l’indépendance de l’Algérie.

    « On ne peut pas être à la fois Algérien et Français », aime souvent à répéter Farid. Il militait déjà contre la bi-nationalité en France quand il a rencontré Jean-Marie Le Pen, en 1998. C’était au retour d’un voyage dans les territoires palestiniens où, profondément marqué, il dit avoir visité une prison à ciel ouvert.

    Son aversion pour la bi-nationalité, son attirance envers le discours d’un Le Pen pour le moins très critique envers la politique d’Israël, ont amené Farid à s’engager auprès du FN. Ancien membre du bureau politique du Front national, il est aujourd’hui en rupture avec le parti pour avoir dénoncé la proximité de Marine Le Pen « avec les sionistes ».

    Avant d’adhérer au parti d’extrême droite, il avait néanmoins tenu à s’assurer que son patron ne rêvait pas de jeter les Noirs et les Arabes à la mer. « Je le lui ai demandé, les yeux dans les yeux : ce n’était pas le cas. J’ai plutôt découvert un homme politique expérimenté et un libre penseur », affirme-t-il.

    Et d’ajouter : « Contrairement à ce que beaucoup de gens pensent, au risque de surprendre, la plupart des Arabes et des musulmans qui ont voté Marine Le Pen au premier tour font partie de ceux qui sont arrivés en France depuis peu de temps et non ceux qui sont nés ici. Il s’agit de médecins, ingénieurs ou artisans qui avaient un travail dans leurs pays d’origine, au Maghreb, mais qui ont décidé de fuir la tyrannie qu’ils subissaient. »

    « Ces sont des gens qui ont beaucoup souffert pour devenir Français. Contrairement à d’autres qui sont nés ici et qui continuent à voter pour la gauche alors qu’ils ne comprennent toujours pas que c’est précisément celle-ci qui les a parqués dans des ghettos pendant longtemps. Cette gauche veut, en fait, les voir avec un balai entre les mains ou un ballon aux pieds », poursuit Farid.

    « Environ un million de Français arabo-musulmans ont voté pour Marine Le Pen le 22 avril, soit plus de 15 % des six millions d’électeurs qui ont accordé leur voix à la présidente du FN », estime-t-il.

    Et de poursuivre : « Je suis Arabe, je fais le ramadan et je vote Front National. Je n’aime plus la viande Halal. Je ne supporte pas les femmes voilées et encore moins les femmes en burqa. La France est un beau pays, où le soleil ne se couche pas. On y boit du vin et on y mange du porc. Mes compatriotes musulmans doivent se calmer parce qu’ils n’ont pas à imposer leur religion à cette société. Il faut aussi qu’ils arrêtent de prier dans les rues, parce que les rues sont faites pour les voitures et les bus. Et même le prophète Mahomet, s’il était vivant aujourd’hui, prendrait le TGV et mettrait des costards à la mode. La France, soit on l’aime, soit on la quitte. »

    Commentant la montée des mouvements d’extrême droite en Europe, il analyse : « Quand des Merah tuent des enfants et assassinent les symboles de la République au nom d’Allah, il est normal que 20 % des Français votent Front National. Personnellement, Je ne sais pas encore pour qui je vais voter au second tour. Mais une chose est sûre, je ne voterai pas François Hollande. »

    Myriam, femme de chambre : « Le jour où le FN sera au pouvoir, les choses se passeront autrement »

    Myriam, 45 ans, est Française d’origine tunisienne. Mariée, elle habite depuis 20 ans à Melun, en banlieue parisienne, où elle élève ses quatre enfants. Après avoir abandonné ses études suite à des problèmes familiaux, elle a trouvé un travail de femme de chambre dans un hôtel parisien.

    Myriam n’est pas tendre envers les Noirs et les Arabes. Selon elle, ils sont la cause de tous les maux de la France. « Si je pouvais changer mon origine, je le ferais avec plaisir », indique-t-elle.

    Elle estime que « leur seul souci est de chercher les moyens de contourner les lois de la République pour profiter des avantages sociaux et gagner de l’argent sans fournir le moindre effort. Ils ont sali notre réputation. Il est vrai que certains peinent et travaillent dur, mais beaucoup d’autres arrivent massivement par bateau dans le but de profiter des aides sociales, tout cela au nom des droits de l’Homme. Le jour où le FN sera au pouvoir, les choses se passeront autrement. »
    Photo © Sarah Leduc

    • Nejma dit :

      The Wolff merci je me tue à le dire mais quand cela vient de moi on ne me croit pas.
      C’est pour cela que je réfute l’idée d’un vote religieux comme aux US. Ma meilleure amie possède plusieurs Monoprix et Vetimarchés.
      Figurez-vous que tous ses employés d’origine maghrébine ont voté MLP , et face à elle ils ne se cachent pas.
      Elle m’a demandé ce que j’en pensais, et je lui ai sorti les mêmes arguments que vous révélez au travers des témoignages. Une lassitude à payer pour les autres, ceux qui font partie du même groupe et qui ont honte d’être associés à de la racaille, des profiteurs…
      Là où je ne rejoints pas l’analyse c’est le câblage récent de ces votants. Les harkis votent depuis très longtemps en masse pour le FN.

      • Edyann dit :

        ???

        Nejma
        16 avril 2012 at 10:52

        « MLP est xénophobe, raciste, anti juif, anti américains et surtout très menteuse.
        Donc à tous ses adeptes si ces qualités vous parlent, n’hésitez plus. »

        Nejma
        17 avril 2012 at 10:33

        « J’aurais une pensée pour vous quand Marine se prendra une tannée et j’hurlerai Mazeltov. »

        • Nejma dit :

          Edyann bonjour,en quoi ce que j’ai dit précédemment est contradictoire?
          Je distingue les motivations des électeurs qui je pense (que contrairement aux analyses que font les déclarés experts et aux adhérents des autres partis) est un choix raisonné et d’adhésion d’avec ce que je peux penser des leaders et des promesses du FN dont l’icône est Marion Le Pen.
          Quand je parlais de tannée, j’évoquais un espoir pour le second tour. Jamais je n’ai douté qu’elle ferait un tel score.
          Je n’ai jamais nié que les problèmes évoqués par le FN ne prenaient pas pied dans une réalité française. Ce sont les solutions qu’elles préconisent qui selon moi ne sont pas viables.

  20. Deckard dit :

    Sarkozy et tous les ténors de l’UMP ont déclaré souhaiter « faire barrage » au FN aux législatives.

    Donc, ceux de l’UMP sont prêts à faire élire des députés PS, sans souci aucun pour l’avenir de la France.
    Dans ces conditions, je ne vois pas pourquoi on tiendrait rigueur, à ceux qui ont voté MLP, de voter blanc ou nul, et de ne pas voter pour le président sortant le 6 mai… Pourquoi devraient-ils, eux, se soucier de ne pas livrer le pays à la gauche, quand nos « élites » de l’UMP déclarent résolument s’apprêter à le faire ?

    Comment le FN avec 18% au 1er tour pourrait-il accepter l’attitude de l’UMP ? et ne pas avoir de représentants au parlement en 2012 ? Trop c’est trop ! l’UMP a dépassé les bornes.

  21. Myriam dit :

    Entierement d’accord avec votre analyse mr milliere et je voterai pour sarkozy qui pour moi est meilleur president que ses predecesseurs quoiqu’on en dise
    Est-il vrai que mitterrand a multiplie la dette de la france par 12 apres 14 annees de regne ?
    Merci de votre reponse

  22. David dit :

    Mais Monsieur Millière, le peuple est à l’image de ceux qu’il met au pouvoir. C’est cela la démocratie. C’est l’état de la France qui apparaît là sous nos yeux sous les traits d’un nouvel imposteur, ou d’un Sarko, ou d’un “roi fénéant”avant lui, ou d’un pétainiste avant encore et de l’Europe même avec cette bancocratie, qui prend des allures de IVème Reich. Et l’on comprend alors l’antisionisme européen actuel et l’antisémitisme qui a créé la Shoah et pourquoi ils veulent une Shoah II.

  23. ignotus dit :

    Peut-être faut-il attendre que la France soit dans la situation où les socialistes locaux ont mis la Grèce , l’Espagne…pour que le franchouillard crétinisé de Libé, de télé et de médiapart, celui qui s’apprête à voter hollande, Aubry, Sapin, Harlem désir ou Dounia Bouzar décide que trop c’est trop ?

    Les Français se sont levés en masse en 1789 après une année 1788 dramatique. Les aristocrates se gobergeait, la police du régime utilisait les malfrats à la chasse aux dissidents, pourchassait les affamés voleurs de quignons de pain ; les granges des dîmes des douze mille abbayes étaient remplies de vivres, les cuisines des évêques des cardinaux et de la cour regorgeaient de victuailles quand le peuple crevait de faim, d’oppression du clergé et de sa police de la pensée.
    Il a fallu l’éruption du volcan Laski, le ciel de l’hémisphère nord obscurci, des récoltes catastrophiques : il a gelé à Paris en Août 1788 ,pour que la révolte gonde enfin. L’aristocratie proche du pouvoir royal et religieux confondus abandonnèrent leurs « privilèges », l’église consentit à ouvrir ses greniers, mais trop tard !

    Après le laxisme soixant’huitard qui a permis le mitterrando-jospino-chiraquisme, nous voilà presque arrivés à ce stade de l’insupportable. Tous ces pouvoirs ont changé de nom : oukases de l’Europe de Delors, oligarchies et lobbies politico financiers de Bruxelles, les bandes de potron-minet, ces écumeurs des pauvres et des bas-fonds de banlieues sont devenus des communautés ethno-religieuses hors la loi qui n’appliquent plus que le talio, ils disent la charia. Les serfs sont devenus ces pauvres assommés de chômage et de dépendance à l’excès de redistribution des moins pauvres vers les plus pauvres. La police royale est devenue pensée unique de gôche avec une médiacratie insolente de désinformation, de manipulation et de prosélytisme péhesse. La justice « divine » est devenue l’insupportable justice des potes, une impunité judiciaire des malfrats et des marchands de drogue insupportable…

    Hollande donné à 53% contre Sarkozy, il ne doit pas encore y avoir assez d’immigrés clandestin en France, pas assez d’étrangers en situation de voter péhesse dès le mois de Juin ; pas assez de pogroms anti laïques et anti républicains avec nos écoles, nos bibliothèques et les voitures brûlées ; pas assez de femmes porteuses de linceuls islamistes dans les rues, dans les Casino halal et dans les Carrefour ; pas assez de municipalités Delanoïstes et buffeto-mélanchonistes pour encourager à la construction de mosquées et de madrassas ou à fêter par électoralisme suicidaire la « libération » du djihadiste Hamouri…
    En 2022, peut-être ?

  24. Edyann dit :

    Voici des histoires bien réelles à ne pas dormir la nuit à faire circuler pour information au plus grand nombre possible…
    Que chacun se sente responsable des conséquences de son choix :

    Voici le mail que je viens de recevoir de l’Institut pour la Justice, c’est un texte un peu long mais qu’il faut lire jusqu’au bout. Le lien qui suit renvoie à une vidéo à voir absolument.

    Chers amis,

    Le policier qui a neutralisé dimanche dernier le braqueur en cavale Amine Bentounsi a été MIS EN EXAMEN POUR HOMICIDE VOLONTAIRE.
    Ce père de famille a été suspendu de ses fonctions, et son salaire risque d’être divisé par deux.
    C’est ce que nous redoutions. Mais jusqu’au bout, nous avons voulu croire que la Justice n’allait pas oser le faire.

    Et voilà que si !!

    Mais savez-vous exactement qui était Amine Bentounsi ???

    Voici son portrait, publié dans le journal Le Parisien le 27 avril 2012 :

    « A 13 ans, Amine Bentounsi était le plus jeune incarcéré de France, après avoir multiplié des vols avec violence. Sa vie n’aura été qu’une succession d’allers-retours en prison. En septembre 1994, notre édition Seine-et-Marne du Parisien titrait « La terreur du quartier n’a que 12 ans ». Il avait alors déjà cambriolé les locaux de l’Opac – l’office HLM -, volé des voitures, agressé deux employées d’un centre social, battu une voisine avec un cric pour lui voler son magnétoscope. (…)

    « Il était ingérable, se souvient un animateur. (…) Une fois, il a volé le scooter d’un collègue et a tourné en furie quand on est venu le récupérer. » Une enseignante du quartier se rappelle qu’Amine avait été renvoyé en Algérie, chez sa grand-mère, pour calmer sa dérive : « Il était revenu après avoir brûlé sa maison, ses parents n’ont jamais pu le remettre sur le droit chemin. »

    « A 19 ans, Amine escalade à la corde la façade du bâtiment Bleuet, à Collinet, pour braquer le siège de l’Opac. (…) La cour d’assises lui inflige dix ans d’interdiction de séjour à Meaux et quatre mois de prison. Quelques mois plus tard, en octobre 2001, il participe au spectaculaire braquage de la poste de Collinet, qui s’est soldé par une fusillade sur des policiers, au milieu des passants. (…)

    « En août 2005, il a braqué avec deux complices le magasin Champion de Saint-Pathus, avec séquestration d’employés. Ce sera sa plus lourde condamnation : dix ans de réclusion, prononcés en 2007. (« Amine était une tête brûlée, un manipulateur », Le Parisien du 27 avril 2012).

    C’est donc cet individu ultra-dangereux qui s’est retrouvé face à des policiers, un revolver chargé à la main, dimanche dernier.

    Le journal Ouest-France raconte :

    « Amine Bentounsi, se serait retranché entre deux voitures avant de braquer un revolver à 6 coups de calibre 35 en direction du policier à pied. Ce dernier aurait fait usage de son arme à quatre reprises en situation de légitime défense, selon lui. L’arme de la victime a été retrouvée avec le barillet plein. »

    Et pourtant, un juge a décidé de le poursuivre pour HOMICIDE VOLONTAIRE.

    Alors que les premières enquêtes indiquent que la balle a ricoché, et que c’est donc la raison pour laquelle le voyou a été touché dans le dos. Le policier ne lui aurait jamais tiré dans le dos ; selon son avocat.

    Cette décision de Justice vous vise personnellement, ainsi que moi-même, et tous nos concitoyens.

    En effet, poursuivre les policiers qui ne font que leur travail et se défendent en essayant d’arrêter les délinquants dangereux, est une atteinte directe à notre droit le plus fondamental :

    Celui de vivre sans être menacé par des malfaiteurs, et d’être protégé par les forces de l’ordre !!

    Mais ce que beaucoup de Français ignorent, c’est qu’une minorité active de magistrats a décidé de prendre parti pour les criminels contre les forces de l’ordre chaque fois que cela leur est possible.

    Ils multiplient les remises en liberté de récidivistes, au point d’exaspérer la police et de faire peser une terrible menace sur tous les citoyens.

    En revanche, ces mêmes magistrats poursuivent impitoyablement les gendarmes et policiers qui s’avisent de faire leur travail !

    * le 30 septembre 2009, un magistrat met en examen un policier qui avait tiré au flash ball sur un manifestant qui lui lançait des pavés, à Montreuil (Seine-Saint-Denis) ;
    * le 4 mai 2010, un magistrat met en examen et incarcère un policier qui avait assommé un délinquant en essayant de faire cesser une bagarre entre deux bandes de jeunes d’une cité de Chambéry. Et comme ce délinquant avait 3,57 grammes d’alcool dans le sang, le policier est poursuivi pour « violence volontaire sur personne vulnérable », ce qui lui fait encourir 10 ans de prison !
    * le 19 septembre 2010, un magistrat de Montpellier a mis en examen un policier de la brigade anti-criminalité pour violence avec arme. Le policier s’était défendu contre un homme qui l’avait sauvagement agressé dans un parking souterrain, après avoir été surpris en train de crever les pneus d’une voiture. L’individu « de forte corpulence, a sorti un couteau et tenté d’atteindre mon collègue au thorax » a précisé un autre policier présent sur les lieux. Mais pour le juge, pas de doute, c’est le policier qui était dans son tort !!

    C’est d’autant plus intolérable que, à l’inverse, les criminels qui agressent les policiers bénéficient souvent d’une scandaleuse impunité :

    * le 13 août 2010, des repris de justice essayent de tuer un policier à coups de marteau sur la tête, aux Tarterêts. Par chance, ils sont arrêtés. Mais le tribunal décide de les remettre en liberté, sans avoir passé un seul jour en prison ;
    * le 27 août, des policiers frappent à la porte d’un délinquant notoire, Samir Démiri. Celui-ci les laisse entrer, puis sort soudain un couteau de cuisine qu’il applique sous la gorge d’une policière. Ses collègues parviennent à la protéger et à neutraliser Samir. « Rien ne prouve qu’il a utilisé son couteau avec l’intention de porter un coup », plaide son avocat au tribunal. Un argument qui suffira pour convaincre le tribunal de ne l’envoyer en prison que quelques mois !!
    * Le 12 août, à Perpignan, trois jeunes ont tabassé des policiers. Le juge les a libérés sans amende, ni dommages intérêts, et sans passer une seule minute en prison !

    Résultat, les délinquants hésitent de moins en moins à agresser physiquement les forces de l’ordre :

    En 2011, 14 policiers et gendarmes sont morts dans l’exercice de leurs fonctions. Dans le même temps, plus de 10.000 ont été blessés !!

    Alors vraiment, j’espère que vous n’allez pas hésiter une seconde pour transmettre ce message partout autour de vous.

    Tous les jours, certains magistrats remettent en liberté des délinquants et des criminels dangereux sous prétexte que ceux-ci présenteraient « toutes les garanties de réinsertion ».

    Et tous les jours, ces mêmes délinquants et criminels récidivent !

    * Le 28 février 2012, un homme a été condamné pour la 48e fois, pour vol. Son avocate a demandé la non-application de la peine plancher prévue pour les récidivistes. Une demande immédiatement accordée par le juge ;
    * Le 30 mars 2012, un homme qui avait été condamné à la perpétuité pour meurtre, et qui était sorti au bout de 17 ans (comme c’est en général le cas), a été arrêté après avoir dévalisé une maison. Le procureur a requis 4 mois de prison ferme.
    Le tribunal a jugé que c’était encore trop, et l’a condamné à 4 mois de bracelet électronique !

    * L’assassin de Laetitia Perrais, à Nantes, était un récidiviste qui avait été condamné 15 fois par la Justice, dont deux fois en Cour d’assises, mais qui était totalement libre à 31 ans.

    Mais bien entendu, ce n’est jamais la faute de la Justice. Et la minorité active de magistrats laxistes n’est jamais inquiétée.

    Dans le cas d’Amine Bentounsi, personne n’a eu l’idée de demander des comptes au juge qui avait laissé sortir un voyou aussi dangereux, pourtant condamné à dix ans de prison en 2007.

    En revanche, les syndicats de magistrat trouvent parfaitement normal de mettre en examen le policier qui a risqué sa vie pour le rattraper !!

    Vraiment, la coupe est pleine.

    C’est pourquoi j’espère que vous allez faire circuler ce message dans tout le pays.
    Il est urgent de faire cesser cette dérive perpétrée par une minorité active de magistrats qui appartiennent au « syndicat de la magistrature » (syndicat minoritaire mais très influent).

    Au tribunal de Bobigny, où le syndicat de la magistrature est notoirement puissant, le taux de peines plancher fermes pour les récidivistes est de… 2 %, dix fois moins que dans le reste de la France !!!

    Et vendredi, la dérive des militants du syndicat de la magistrature vient de franchir un cap intolérable.

    Dans un communiqué de presse, le syndicat de la magistrature a appelé officiellement à soutenir un candidat contre un autre (en l’occurrence François Hollande contre Nicolas Sarkozy).

    Cette prise de position politique de juges censés être « indépendants » est inouïe. Du jamais vu en démocratie.

    Tout cela parce que François Hollande a promis de supprimer deux lois auxquelles le syndicat de la magistrature s’était violemment opposé (parlant de loi « ignominieuses »):

    * La loi sur les peines plancher, qui imposait des peines minimales aux multi-récidivistes, votée en 2007
    * La loi sur la rétention de sûreté, qui visait à neutraliser après leur peine les criminels sexuels les plus dangereux, votée en 2008

    Tout cela, aussi, parce que Nicolas Sarkozy a fait des engagements que le syndicat de la magistrature juge « populistes » : la construction de 24 000 nouvelles places dans les prisons, et la possibilité pour les victimes de faire appel des jugements (un droit réservé aujourd’hui aux condamnés et au parquet).

    Mais peut-on accepter qu’un syndicat de magistrats politisés essaie aujourd’hui de peser sur l’élection présidentielle ?

    Le pire, c’est que le nom de « syndicat de la magistrature » risque d’induire en erreur les citoyens qui pourraient penser de bonne foi que c’est le syndicat modéré et majoritaire !
    C’est pourquoi, aujourd’hui, à quelques jours du scrutin, il est de notre devoir à tous d’informer les citoyens sur la réalité de leur action.

    Les électeurs doivent pouvoir choisir leur vote dimanche en toute connaissance de cause.

    Vous et moi sommes parfaitement capables d’informer des millions de nos concitoyens. Notre dernière campagne a réuni près de deux millions de personnes.

    Votre mobilisation est donc efficace pour faire changer les choses, à partir du moment où nous parvenons à être assez nombreux.

    Un grand merci d’avance, au nom de toutes les victimes que votre action permettra d’épargner, et pour tous les gendarmes et policiers courageux, qui sont injustement traînés devant les tribunaux.

    Laurence Havel
    Institut pour la Justice

    PS : que des juges poursuivent les policiers devant les tribunaux dès que ceux-ci font usage de leur arme, y compris pour se défendre, n’est pas « seulement » une scandaleuse injustice à leur égard.

    C’est aussi une grave menace contre vous : car cela encourage les autres policiers à fermer les yeux, ou à arriver « trop tard » quand on les appelle pour une agression.

    Ce n’est pas de la paranoïa. Le 14 octobre dernier, une jeune policière avait été tuée à coups de sabre par un forcené à Bourges (Cher).
    « A l’époque, les collègues n’avaient pas su comment réagir. Ils n’avaient pas osé sortir leur arme », ont expliqué deux officiers. « On a tous la crainte de se retrouver dans la situation de notre collègue », selon Christophe Carrez, représentant départemental Unité-SGP-FO.

    Cette affaire nous concerne donc tous directement. Merci de participer le plus rapidement possible. Plus nous laisserons faire, moins nous avons de chances d’être bien protégés le jour où nous serons nous aussi victimes d’un délinquant ou d’un criminel.

    vidéo ici :

    http://www.rassemblementjustice2012.fr/bilan

  25. Edyann dit :

    « Marine Le Pen apporte une cohérence aux sujets qui touchent les Français et que personne n’aborde. Elle met en évidence que s’il y a du chômage, le pays ne peut pas accueillir tous les migrants venus des pays pauvres qui auront besoin de la solidarité nationale. Elle tient compte du ressenti des Français sur le terrain. […] Le FN donne le sentiment d’avoir identifié les problèmes en termes de vivre ensemble et d’apporter des solutions. Si on continue ainsi, il sera majoritaire car il colle aux préoccupations des Français.

    Après le traumatisme des émeutes de 2005, les élites ont peur de la violence dont sont capables les jeunes de l’immigration maghrébine et africaine. Elles préfèrent minimiser les enjeux et elles cèdent. »

    Malika Sorel

    http://www.malikasorel.fr/archive/2012/04/28/entretien-dans-la-libre-belgique.html

  26. Thierry dit :

    On a les dirigeants que l’on mérite…il n’est déjà pas normal que le second tour soit celui-là, et je pense à tous ces gens qui, d’ici 2 à 3 ans, descendront dans la rue en disant du Président Hollande : « Il nous a trahis ! »

    L’alliance FN-UMP est impossible. Il y a un vieux contentieux qui sera difficile à dépasser entre le Droite Nationale et la Droite Gaullienne. Paradoxalement, une alliance FN – Démocratie Chrétienne est moins impensable…

    Ce qui est finalement de mauvais augure pour l’avenir immédiat.

    M. Millière nous avons vu la même émission. Avec des journalistes anglo-saxons, FH aurait fini en larmes. Mais bon on était sur France 2…

    Tout cela est révoltant. Jusqu’au dernier moment, j’hésiterai, et à peine déposé mon bulletin Sarkozy je le regretterai, mais au moins je pourrai dire que j’ai refusé le désastre comme je l’ai pu.

  27. Edyann dit :

    à 3mn45 :
    « vous inquiétez pas, il faut même pas la moitié de votre réponse pour l’avoir… »

    à 4mn11 :
    – en quoi c’est important pour vous d’être naturalisé français ?

    « important, important… je sais pas… par exemple je vote… inch’allah je serai français… mais je reste arabe… »

    Voir au début l’exemple des questions qui constitue ce « test » :

    http://www.lemonde.fr/societe/video/2012/04/27/test-de-naturalisation-la-demande-a-explose_1691152_3224.html

  28. Edyann dit :

    des questions qui constituent ce « test »… pardon pour la faute Wink

  29. Edyann dit :

    Il m’est impossible d’accéder à l’article de Guy Millière « Non aux discours falsificateurs sur l’Islam ! ». Est-ce normal ?

  30. XwB dit :

    Une majorité de Français se réveillera quand, écrasés par les charges fiscales, ils ne pourront plus prendre leurs 15 jours de vacances au camping des Flots Bleus.

    De plus, le principal problème n’est pas  » les Français », mais plus les médias qui façonnent des bulots qui, comme les poissons rouges dans leurs bocaux, font du gauche-droite ( si tenté que différence il y ait ) depuis 4O ans.

    • « Une majorité de Français se réveillera quand, écrasés par les charges fiscales, ils ne pourront plus prendre leurs 15 jours de vacances  » : comme vous avez tort. Ne voyez-vous pas déjà la liste des boucs émissaires ? La crise, le pétrole, la mondialisation, les entreprises, les patrons profiteurs, les riches, les semi riches, les égoïstes, la finance, les banques, et au dessus de tout, l’héritage catastrophique laissé par Sarkozy, bien pire que ce qui avait été divulgué.

      Les Français sont faits comme des lapins : appauvrissement et baisse sérieuse du pouvoir d’achat, augmentation du chômage, augmentation de l’insécurité vont se produire et ce sera toujours de la faute des autres, comme dans le cynique dîner de Hollande.

    • Thierry dit :

      Effectivement JPG je ne peux que partager votre pessimisme. J’ai le souvenir de l’arrivée au pouvoir de la gauche en 1981, les gens qui dansaient dans la rue le soir du 10 mai, puis -comme prévu par les gens intelligents- la cruelle désillusion, la déroute annoncée…pour finalement en reprendre pour un tour en 1988 !

      La France n’est pas encore remise de ces quatorze années.

      Les gouvernements dits « de droite » n’ont pas voulu ou pas osé faire les réformes structurelles indispensables ; de ce fait ils n’ont fait que poursuivre la délétère politique de redistribution à tout va – le dernier exemple avec Sarkozy est frappant…

      Le seul point d’optimisme un peu désespéré est qu’aujourd’hui la situation est si critique que l’on peut se demander si, même en mettant tout sur le dos de son prédecesseur, FH finira son mandat, tant il est clair qu’il ne fera pas bon être aux commandes quand la France envisagera sérieusement la faillite…

Pour rédiger un commentaire connectez-vous (l'abonnement à la Newsletter est différent des commentaires), ou inscrivez-vous et soutenez Dreuz Info pour 7 euros par mois

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz