FLASH
[24/06/2017] Un député La République en marche favorable à l’intégration de l’enseignement de l’islam à l’école en Alsace-Moselle  |  [23/06/2017] Canicule : Veolia annonce que la situation est critique : 1 085 bouches d’eau ont été ouvertes  |  Mathieu Gallet, PDG de Radio France, devant le tribunal correctionnel pour soupçons de favoritisme lorsqu’il était à l’INA  |  Une source habituellement fiable nous indique que Mahmoud Abbas serait décédé – aucune confirmation officielle, peut-être un hoax  |  Sadiq Kahn étrillé pour avoir refusé de condamner le Hezbollah  |  « Bayrou ment » affirme un ex-assistant parlementaire témoin d’emplois fictifs au Modem  |  [22/06/2017] Les dernières volontés d’Helmut Kohl : que Viktor Orbán et non Merkel parlent lors de ses funérailles – REFUSÉ –  |  Trump prépare une loi qui interdit aux réfugiés toute aide de l’Etat avant 5 ans dans le pays  |  [21/06/2017] Michigan – Attentat terroriste : un musulman d’origine canadienne s’est jeté sur un policier, l’a poignardé en hurlant allahu akbar  |  Bayrou, Ferrand, Goulard et Sarnez : 4 ministres sur 18 éjectés du gouvernement pour soupçon d’emplois fictifs  |  Sondage : l’identité française menacée pour 70% des Français – qui ne font rien pour que ça change  |  De mieux en mieux : le terroriste des Champs-Elysées était également fiché par Interpol et recherché par la Tunisie pour terrorisme  |  Attaque terroriste à Bruxelles: perquisition à Molenbeek  |  30% des Russes disent être musulmans  |  Anvers : les habitants sont barricadés chez eux. Les forces spéciales sont entrées dans une habitation  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 1 mai 2012

Dans l’art de la guerre, la démoralisation de l’ennemi est une arme essentielle.

Elle consiste à convaincre l’ennemi qu’on lui est tellement supérieur, qu’il est inutile qu’il continue à lutter, et qu’il ferait mieux de se rendre et d’abandonner le combat.

C’est exactement ce que font les sondages : faire croire au Français que François Hollande va écraser Nicolas Sarkozy, et qu’il est donc inutile, pour ceux qui votent pour lui, qu’ils fassent même l’effort de se déplacer jusqu’aux urnes, la cause étant entendu.

Ainsi, au premier tour de la présidentielle, les médias – qui penchent à gauche, et lorsqu’ils ne penchent pas à gauche, comme le Figaro, emploient des journalistes de gauche, ont-ils commandé des sondages qui, comme par hasard, ont gonflé les chiffres de tous les partis de gauche, et diminué ceux des partis de droite. Le tableau que voici, emprunté à h16free.com, est explicite, le sondage le plus anti-Sarkozy le plombe de 2.2%, et aucun sondage n’approcha son résultat réel. Pour Hollande, c’est l’inverse : deux sondeurs lui donnaient un résultat au dessus de son score.

Ne parlons même pas de Mélenchon et Marine Le Pen, pour qui les chiffres sont encore plus caricaturaux, car ils servaient d’épouvantails stratégiques.

C’est avec la perspective de cette guerre psychologique qu’il faut évaluer l’honnêteté des grands écarts des présents sondages.

En ce qui concerne mes propres estimations, j’arrive, en utilisant les intentions de votes rapportées par les sondeurs – et qu’il faut prendre avec une pincette, aux résultats suivants :

Si 18% des électeurs de Marine Le Pen votent pour Hollande, 43% pour Sarkozy, et 39 % s’abstiennent, François Hollande sera élu avec 53.48% des voix.

Pour que Nicolas Sarkozy soit élu avec 50.13%, il faudra que 10% votent pour Hollande, 70% pour Sarkozy, et 20% s’abstiennent,

Ou encore que 12% votent Hollande, 73% votent Sarkozy, et 15% s’abstiennent, ce qui donne à Sarkozy la victoire avec 50.23% des voix.

Tout est entre les mains des électeurs du Front National, et donc des priorités de Marine Le Pen : faire barrage à la gauche, ou punir Sarkozy.

Reproduction autorisée, et même vivement encouragée, avec la mention suivante et impérativement le lien html ci dessous :
© Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz