FLASH
Le vol Pakistan Airlines #PK661 a été observé plongeant vers le sol – il y a 47 personnes à bord avec l’équipage  |  Un avion de Pakistan Airlines avec 34 personnes à bord a disparu des radars au dessus d’Abbottabad  |  Votez et faites gagnez Sylvia Pinel à la primaire socialiste: elle est créditée de 0% de votes, elle sera parfaite face à la droite  |  Syrie : énorme explosion d’un dépôt de munitions de l’armée à Damas, frappé par l’aviation israélienne durant la nuit  |  Malawi : des milliers de chrétiens manifestent contre l’avortement et le mariage homo  |  L’armée syrienne contrôle maintenant 100% des vieux quartiers est d’Aleppo  |  Pour être réélue, Merkel veut maintenant préserver la culture allemande contre le mode tribal et la sharia des immigrés  |  La Knesset vote pour légaliser 4 000 habitations juives construites sur des terres Arabes à l’abandon depuis des décennies  |  Lors d’une conversation téléphonique, Trump a convaincu Softbank d’investir 50 milliards $ et de créer 50 000 emplois aux Etats-Unis  |  3 électeurs de Floride font un procès en demande de recomptage de l’élection (Trump a 120 000 voix de plus que Clinton)  |  Attaque raciste de CNN qui ne digère pas l’élection de Trump, cette fois contre Ben Carson  |  En réponse à Trump, Boeing indique qu’il a un contrat de 170 millions $ pour « aider à déterminer » les besoins d’Air Force One  |  Belgique : arrestation de 8 jihadistes à Anvers, Bruges, Saint-Nicolas et Schaerbeek qui recrutaient et finançaient ISIS  |  Avec 89.5% des voix, Angela Merkel a été réélue à la tête du CDU  |  Trump : « Boeing construit un nouvel Air Force 1 à 4 milliards $ pour les futurs présidents. C’est bien trop ! il faut annuler la commande !  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 4 mai 2012

J’aimerais une droite Française qui ne soit pas à gauche, et cela n’existe pas. J’aimerais une Droite nationale qui ne soit pas d’extrême droite, qui soit pro-américaine et pro-israélienne, qui comprenne les bienfaits du capitalisme, et qui surtout ne soit pas raciste et xénophobe et ça n’existe pas. J’aimerais une gauche honnête et ça n’existe pas. J’aimerais une extrême gauche – qui s’est associée à l’islam pour détruire notre civilisation – marginalisée, dont les dégueulis de haine antisémite ne dépassent pas les arrières salles des cafés de St Michel et ça n’existe pas.

Beaucoup espèrent, avec l’élection de François Hollande, une explosion de l’UMP, une recomposition, et l’émergence d’une vraie droite. Pensent-ils vraiment que les dinosaures vont abandonner leurs privilèges et leurs idées figées ? Il faut arrêter de fantasmer… et mieux connaître la France des notables.

Explosion sans doute, mais recomposition mon œil ! Prenez les mêmes, agitez, et vous aurez la « nouvelle droite » et rien ne changera. Ni le dirigisme économique, ni la surimposition des entreprises et des ménages, ni le gaspillage des dépenses publiques, ni la couardise politique face à l’idéologie culpabilisante des médias et des « élites », ni leur mentalité de profiteur.

J’aimerais une droite courageuse qui prend le taureau par les cornes, qui dénonce enfin la honteuse alliance de la gauche avec le diable communiste et trotskiste, et cela n’arrivera pas.

J’aimerais une France plus démocratique et cela n’arrivera pas.

J’aimerais une droite économe qui équilibre ses dépenses et garde du surplus pour alléger la dette des futures générations ; qui libère le travail et la créativité des carcans de la bureaucratie ; qui hisse les patrons au rang mérité de héros modernes ; qui interdise le Parti communiste – et tout ce qui se situe à sa gauche – car on interdirait un parti néo-nazi ; qui supprime les subventions aux associations politiques comme SOS Racisme et autres racailles ; qui fiche en l’air les syndicats – ils ne servent qu’à faire grève et 94% des salariés n’en veulent pas ; une droite qui tire à bout portant sur la perfide éducation nationale.

J’aimerais un Etat qui ne se mêle pas de donner des cours de danse à l’Opéra de Paris et de théâtre à la Comédie française, ni de choisir quelle boutique de sacs à main doit s’installer à l’aéroport Charles de Gaulle, ni d’émettre des chèques vacances, encaisser des péages d’autoroute, et payer des vedettes de télé – toutes choses que des professionnels savent faire bien mieux – mais un Etat qui s’occupe d’affaires d’Etat ; et j’aimerais une administration qui se remette au travail, et des fonctionnaires qui la rabaissent d’un cran en se rappelant que leur patron, c’est le citoyen, et qu’ils sont à son service.

Et rien de tout cela n’arrivera.

François Hollande est un mou.

Aucun gouvernement socialiste n’a voulu de lui. Et c’est un hypocrite. Il dit détester les riches mais il vit en riche et a hérité de son père pétainiste une coquette fortune. Entre le 16e arrondissement où il habite, sa résidence à Mougins – ville des milliardaires – et ses déjeuners chez Laurent à 300 euros l’addition, s’il déteste les riches, il faut qu’il cesse de se regarder dans la glace.

Hollande la vertu rejette les électeurs d’un Front National qui aurait une moralité douteuse. Mais il invite à sa tribune un Hessel qui encourage le terrorisme, pourvu qu’il tue des Juifs. En la matière, Jean-Marie Le Pen, qui ne soutient pas le Hamas, vaut mieux que Stéphane Hessel.

Les Français vont voter pour la gauche caviar ? Ils vont avoir la gauche et François Hollande le caviar.

Philippe Karsenty a écrit ici qu’il respecte toutes les opinions et tous les votes. Pas moi. Je ne respecte pas ceux qui, connaissant le bilan de François Hollande en Corrèze, refusent d’en tirer les conclusions.

Hollande va dépenser sans compter parce qu’il ne sait pas compter, et il va ruiner la France comme il a ruiné la Corrèze.

Hollande jette tellement l’argent par les fenêtres qu’il a dépensé tout l’argent de sa campagne électorale – il est obligé d’annuler des meetings. Quand il sera Président, c’est votre argent qu’il va jeter par les fenêtres. Ca va vous faire tout drôle.

Car il va encore serrer la ceinture des Français, pour financer ses folies, mais lui et les siens continueront à vivre comme des pachas, façon URSS.

Hollande gouvernera un peu comme le Maire socialiste de Paris, qui réduit les voies de circulation et de stationnement pour contraindre les parisiens à prendre les transports en commun, mais qui se déplace en voiture avec chauffeur en empruntant les couloirs de bus. C’est tout un état d’esprit.

Hollande enverra la France dans le mur, mais il accusera Sarkozy de l’avoir construit. Il y aura de plus en plus de chômeurs, mais il mettra ça sur le dos de la crise, de l’immoralité des chefs d’entreprises, de la finance, ou de l’héritage Sarkozy.

Il confisquera l’argent des investisseurs privés pour que l’Etat investisse, mais +1-1, ça ne fait jamais que zéro, et comme les investissement de l’Etat sont toujours plus stupides que ceux des gens, le résultat sera un appauvrissement des investisseurs privés sans bénéfice pour la collectivité.

La seule expérience de gouvernance de Français Hollande, c’est la ville de Thule, 17.000 habitants. Bonjour l’expérience.

Hollande n’a jamais fait une loi, ni un seul projet de loi. Enarque, même l’administration ne l’a jamais fait travailler. D’ailleurs, il n’a jamais travaillé non plus dans le privé, même en stage. Et il va expliquer aux entreprises comment relancer l’économie et remettre la France sur ses rails ? Mort de rire.

Malheureusement, Sarkozy n’a pas un beau tableau à afficher non plus.

Elu sur un programme de « droite », il avait un boulevard devant lui pour le mettre en pratique, et il était porté par le vent de l’espoir et du changement. Au lieu de cela, il a fait une ouverture à gauche : me dites pas que c’est à cause de la crise. Il a composé son gouvernement avec des gens de gauche, et il a même demandé à Jacques Attali – un homme de gauche – de faire 300 propositions pour changer la France. La droite a de meilleurs penseurs.

D’ailleurs rien n’est sorti des 300 propositions : la gauche ne sait pas proposer des changements, elle a le cerveau bloqué sur 1968.

La gestion de la crise économique de 2008 est mise au crédit de Nicolas Sarkozy, mais que je sache, d’autres s’en sont sorti bien mieux, Israël par exemple, en prenant des décisions bien plus pertinentes.

Et je n’ai pas connaissance que Sarkozy ait apporté plus de liberté, ou redonné espoir aux Français, ou établi plus de démocratie. Le non au référendum sur la constitution, contourné en signant le traité de Lisbonne, quelle gifle.

Selon moi, avec Sarkozy ou Hollande, la France va dans le mur. Il n’y a que la vitesse qui change – donc l’ampleur des dégâts et le montant des réparations. C’est là que se situe toute l’affaire.

Le mur coté pile c’est la faillite économique. Sarkozy fait faillite à la vitesse de 1700 milliards en 5 ans, Hollande en rajoutera quelques centaines en 5 mois. Coté face, c’est l’islamisation : rapide avec Sarkozy, très accélérée avec Hollande.

Certains veulent vite en finir et appellent à voter pour le pire, pour Hollande, et repartir en 2017 sur des bases saines. Des bases saines ? Regardez la tronche des autres candidats, et celle des partis politiques qui comptent. Montrez-les moi, les bases saines, elles m’ont échappé.

D’autres veulent voter Sarkozy car il est finalement moins pire. C’est vrai qu’il est moins pire.

C’est donc ça la France ? Elle ne peut produire que du pire ou du moins pire ?

Le 6 mai, j’aurais des choses plus importantes à faire que d’aller voter : je serais au service de mes lecteurs. Je serais devant mon écran pour vous apporter les informations sur les élections en continu, comme je l’ai fait le 22 avril.

J’aime plus la liberté que la France, alors je l’ai quittée : vous avez fait une bonne affaire, car un Dreuz français ne pourrait pas exister, l’état de la censure et de la police de la pensée ne le permettrait pas. Et ça ne va pas s’améliorer.

Hollande ou Sarkozy, pour moi, c’est kif kif bourricot. Et je ne vote pas pour des bourriques. Donc je m’abstiendrais.

Mais ne faites pas ce que je fais, car pour vous qui vivez (ou dépendez) de la France, l’histoire est différente.

L’idée de laisser Hollande se faire élire, puis de le voir se vautrer, mettre la France à genoux, et attendre la reconstruction en 2017 est une idée séduisante. Mais elle n’arrivera pas. Tout s’y oppose, à commencer par les 54 ou 57% de Français qui vont voter Hollande comme des cons, et qui seront toujours aussi cons après.

Le renouveau, si renouveau il y a, ce ne sera pas en 2017, ni en 2022. Il faudra plusieurs générations.

Il faudra que les Français se prennent en main, individuellement, et cessent d’attendre que les solutions viennent de l’Etat. Car l’Etat, c’est un nid à problème, pas à solutions. Mais pour l’heure, le ressort des Français est cassé, et ni Sarkozy ni Hollande n’ont la boite à outil.

Il n’est pas question de voter pour un Hollande collabo de l’islamisation et des terroristes de la pensée révolutionnaire, un Hollande riche honteux, qui a planté la Corrèze et même le budget de sa campagne électorale ; un Hollande dont les mandarins de la gauche disent tout le mal qu’ils pensent de lui.

Il faut, le 6 mai prochain, voter Sarkozy en lui faisant savoir qu’on ne vote pas pour lui mais contre Hollande, et qu’il ferait bien, si par hasard il était élu, d’avoir la victoire modeste car il ne la mérite pas.

Enfin, si par votre vote Nicolas Sarkozy est élu, ne vous attendez pas à des miracles. Le courage ne lui viendra pas du fait qu’il n’aura plus d’autre mandat à briguer.

Reproduction autorisée, et même vivement encouragée, avec la mention suivante et impérativement le lien html ci dessous :
© Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz