FLASH
[27/06/2017] L’enquête du FBI contre le général Flynn, le conseiller sécurité de Trump, était une vengeance  |  L’université de Californie se prend un procès pour « environnement hostile aux juifs »  |  Chômage : la barre des 6.6 millions d’inscrits à Pole Emploi est dépassée  |  [26/06/2017] La Cour suprême déclare légale l’interdiction d’entrée établie par Trump pour 6 pays musulmans (sauf les gens qui ont des liens aux USA)  |  [25/06/2017] Grande-bretagne, Newcastle : il s’agirait d’un accident et non d’une attaque contre des gens près d’une mosquée  |  Grande-bretagne, Newcastle : une voiture a foncé sur une foule apparement musulmane – 5 blessés  |  Newcastle : une voiture fonce sur des piétons, 5 blessés  |  [24/06/2017] Un député La République en marche favorable à l’intégration de l’enseignement de l’islam à l’école en Alsace-Moselle  |  [23/06/2017] Canicule : Veolia annonce que la situation est critique : 1 085 bouches d’eau ont été ouvertes  |  Mathieu Gallet, PDG de Radio France, devant le tribunal correctionnel pour soupçons de favoritisme lorsqu’il était à l’INA  |  Une source habituellement fiable nous indique que Mahmoud Abbas serait décédé – aucune confirmation officielle, peut-être un hoax  |  Sadiq Kahn étrillé pour avoir refusé de condamner le Hezbollah  |  « Bayrou ment » affirme un ex-assistant parlementaire témoin d’emplois fictifs au Modem  |  [22/06/2017] Les dernières volontés d’Helmut Kohl : que Viktor Orbán et non Merkel parlent lors de ses funérailles – REFUSÉ –  |  Trump prépare une loi qui interdit aux réfugiés toute aide de l’Etat avant 5 ans dans le pays  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Misha Uzan le 8 mai 2012

Bachar el Assad a l’art du paraître. Il l’illustre à nouveau avec des élections législatives en pleine guerre civile.

La Syrie de Bachar el Assad

Sous la pression depuis plus d’un an des Occidentaux, poussé par les Frères musulmans d’Egypte, ainsi que par les Salafistes qui, au parlement égyptien, promettent d’égorger les Alaouites, les Chiites et les Chrétiens, lâché par le groupe terroriste Hamas, menacé même d’intervention militaire par la Turquie, Bachar el Assad tient toujours. Au Moyen-Orient, les commentateurs ont prévu sa chute depuis des mois. Rien ne retiendra la vague islamiste sunnite au Proche-Orient et Bachar el Assad n’a pas été aussi direct que son père, qui avait tué plus de monde, plus vite, et presque sans protestation étrangère, dans les années 80, commentent-ils. Bachar el Assad n’est peut-être pas l’homme de la situation pensent beaucoup. Et pourtant, il apprend, et il tient toujours la Syrie.

Législatives en Syrie

Il la tient tant, qu’il a gagné une bataille à Homs, bastion de l’opposition, avant d’orienter ses chars vers Idlib.
Il la tient tant, qu’il a fait adopter une nouvelle constitution, dans la grande tradition des votes non démocratiques.
Il la tient tant, qu’il poursuit avec des élections législatives, organisées lundi 7 mai, et qui constituent même le premier scrutin multipartite depuis un demi-siècle.

Même dénoncé à l’ONU et en Occident comme une mascarade, Assad pose ses pions et convainc plus qu’on ne croit, en Syrie.

Pas de vision pour la Syrie

Et Assad tient pour plusieurs raisons.

A l’extérieur, car il bénéficie du soutien de la Russie, de la Chine et bien sûr de l’Iran (et de son petit frère le Hezbollah). A l’intérieur, car il passe non seulement pour le garant de l’ordre, mais aussi pour le protecteur des minorités alaouites, chiites et chrétiennes. Et, fondamentalement, car aucun plan sérieux n’existe pour l’après Assad. Tout comme aucun plan n’existe pour l’ensemble du monde arabe.

Ni doctrine, ni réflexion globale pour sortir de la menace arabo-sunnite islamiste d’un côté, et irano-chiite de l’autre. Si Assad tombe en Syrie, un camp gagne une bataille, mais les mêmes problèmes resteront.

Reproduction autorisée et vivement encouragée, avec la mention suivante et le lien ci dessous :
© Misha Uzan pour www.Dreuz.info et http://citizenkane.fr/

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz