FLASH
[24/03/2017] Violentes émeutes en Guyane : Aéroport fermé, département entièrement bloqué  |  10 personnes interpellées à Londres dans le cadre de l’enquête anti-terroriste  |  France, scène de la vie ordinaire : une femme voilée armée d’un couteau a tenté d’entrer dans une église de Dijon  |  Grande-Bretagne : université de Bury évacuée, alerte rouge, motif inconnu  |  Tchétchénie: 6 musulmans tchétchènes ont attaqué la garde nationale à Naurskaya : tous tués  |  Attentat de Londres nouveau bilan : 50 blessés  |  ‪Attentat islamique de Londres : 9 personnes en garde à vue qui préparaient d’autres attentats‬  |  ‪Le terroriste de Londres Khalid Masood est né Adrian Russell Ajao. Deux personnes centrales ont été arrêtées‬  |  [23/03/2017] Philippe Douste-Blazy, ancien ministre de Chirac, cofondateur de l’UMP soutient Macron : c’était bien un UMPS, ou un PS caché  |  Scotland Yard a arrêté une musulmane de 39 ans à Londres Est qui préparait un attentat  |  Là il a raison ! Benoît Hamon dénonce le ralliement « pas acceptable » de Le Drian à Macron  |  Les alertes à la bombe contre des centres communautaires juifs américains ont été commis par un jeune israélo-américain – motif inconnu  |  Corse : 25 cocktails Molotov ont été lancés cette nuit contre la sous-préfecture de Corte sans faire de blessé  |  Non confirmé : un attentat terroriste aurait été évité ce matin à Anvers  |  Un Français a été enlevé par des musulmans au Tchad  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 9 mai 2012

Selon l’agence iranienne Fars, la Russie a remboursé, avec les intérêts de retard, les acomptes que l’Iran a versé pour sa commande de missiles de défense S-300.

« Le principal et les intérêts ont été remboursés à l’Iran par la Russie », a déclaré le Ministre des Affaires Étrangères iranien Ramin Mehman-Parast, lors d’une conférence de presse hier à Téhéran.

D’après le contrat passé en 2007, la Russie devait livrer au moins cinq systèmes de missiles de défense S-300. Cependant, les retards de livraison de Moscou avaient suscité des réactions très critiques de la part de la république islamique.

La Russie a refusé de livrer les missiles au prétexte qu’ils tombent sous le 4e train de sanctions imposées à l’Iran par le Conseil de Sécurité, et le Président Medvedev publia un décret, en septembre 2010, interdisant la vente des S-300 à Téhéran, en citant les restrictions imposées par le Conseil de Sécurité de l’ONU à l’Iran en raison de ses activités nucléaires.

L’Iran rejeta les explications de la Russie, prétextant que l’interdiction de livraison des missiles S-300 n’était pas prévue dans la résolution 1929 du Conseil de Sécurité, rédigée par les Etats Unis.

Dans un premier temps, Moscou avait soutenu qu’il n’était pas obligé d’annuler le marché des S-300 avec l’Iran, car il n’était pas prévu dans la résolution 1929, mais les pressions de Washington ont eu raison des réticences de la Russie, qui déclara qu’après plus ample étude des sanctions imposées à l’Iran, il gelait la livraison des missiles.

Reproduction autorisée, et même vivement encouragée, avec la mention suivante et impérativement le lien html ci dessous :
© Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

http://english.farsnews.com/newstext.php?nn=9102111207

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz