FLASH
[28/05/2017] Udi Segal channel 2- A Bethlehem Trump a hurlé sur Abbas: « vous m’avez piégé! Les Israéliens m’ont montré comment vous incitez au terrorisme  |  [27/05/2017] La tombe du général de Gaulle à Colombey-les-Deux-Eglises a été vandalisée  |  Londres : le théatre de Piccadilly Circus vient d’être évacué en pleine séance  |  Trump : « je prendrais ma décision finale sur les accords de Paris [sur le climat] la semaine prochaine »  |  ISIS revendique l’attentat de Manchester  |  Somalie: les islamistes empêchent les populations affamées de recevoir l’aide alimentaire  |  Grande Bretagne : Durham bloquée par la police. Population évacuée du centre ville  |  Philippines, Marawi : l’armée bombarde les combattants de l’Etat islamique lors d’affrontements urbains  |  [26/05/2017] Afghanistan : des terroristes talibans attaquent une base militaire dans la province de Kandahar, au moins 20 morts  |  Syrie : nouvelle frappe de la coalition américaine : 80 proches de l’Etat islamique tués  |  Manchester : Salman Abedi a préparé son attentat depuis 1 an  |  La police allemande a arrêté un islamiste à Essen  |  Egypte, des musulmans attaquent des Chrétiens coptes dans un bus: 24 morts, 16 blessés. Ils n’ont pas entendu les mots d’amour de Manchester  |  [25/05/2017] Philippines : affrontements violents aujourd’hui entre ISIS et l’armée philippine dans l’ouest de Mariwa  |  Manchester : raid de la police en cours concernant des suspects en rapport avec l’attentat  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 13 mai 2012

Berlin durcit le ton face à la montée en puissance des extrémistes musulmans. Le ministre allemand de l’Intérieur, Hans-Peter Friedrich, menace de faire interdire les organisations salafistes, un des nombreux courants fondamentalistes de l’islam.

Samedi à Bonn, 29 fonctionnaires de police avaient été blessés par des salafistes au cours d’une manifestation. Deux d’entre eux étaient dans un état critique après avoir été poignardés par des militants islamistes.

Les salafistes, qui ont décidé de convertir les européens en distribuant, pour commencer, 20 millions de corans en Allemagne et en Suisse, étaient très perturbés par une manifestation du parti PRO-NRW qui revendique le droit de critiquer l’islam et de caricaturer Mahomet. L’objectif consistait à exposer des caricatures de Mahomet devant une trentaine de mosquées.

Les salafistes devinrent fous quand ils aperçurent une première caricature de Mahomet, et ils attaquèrent la police. Une manifestation similaire dans la ville de Solingen, le 1er mai avait également tourné à la violence.

Samedi 5 mai, des centaines de musulmans ont attaqué la police, deux policiers ont été poignardés et hospitalisés avec de graves blessures, et 29 autres ont été blessés.

« Ce fut une explosion de violence comme nous n’en n’avons pas vu depuis longtemps », a déclaré Ursula Brohl-Sowa, chef de la police de Bonn, lors d’une conférence de presse dimanche 6 mai.

« Le salafisme est actuellement le mouvement islamiste le plus dynamique aussi bien en Allemagne qu’à l’étranger. Ses adeptes fanatiques présentent un danger particulier pour la sécurité de l’Allemagne », rapportait dimanche le journal Bild am Sonntag, citant le ministre de l’Intérieur Hans-Peter Friedrich. « Les salafistes fournissent le fondement idéologique à ceux qui se tournent vers la violence », a-t-il ajouté.

Le président du parti anti-immigration expliquait en mars dernier : « Il ne doit exister aucun endroit où la liberté artistique et la liberté d’exprimer des opinions ne s’applique pas. Les tentatives politiquement correctes de restreindre la critique de l’islam ne sont pas dignes d’un État libre et démocratique, et montrent que le totalitarisme islamique a déjà gagné du terrain. »

La police de Bielefeld, dans le nord-est de la région, avait tenté d’interdire une manifestation du mouvement d’extrême droite prévue lundi dans la ville. En vain. Un tribunal a jugé que ce rassemblement n’était pas illégal.

Déjà, la Haute Cour administrative de Münster avait rejeté une demande des forces de l’ordre appelant à interdire d’exhiber des caricatures. En Allemagne, la Loi fondamentale (Grundgesetz), qui fait office de Constitution, accorde une importance toute particulière non seulement à la liberté de rassemblement, mais aussi à la liberté d’expression.

Patrick Moreau, chercheur au CNRS, spécialiste de l’Allemagne et des extrémismes en Europe, suggère une attitude de soumission totale : « Tout le monde sait que le fait de montrer ces caricatures va aboutir à une catastrophe », ce qui revient à les interdire pour ne pas courroucer les musulmans, tout en laissant ces mêmes musulmans faire du prosélytisme… pour ne pas les stigmatiser.

Reproduction autorisée, et même vivement encouragée, avec la mention suivante et impérativement le lien html ci dessous :
© Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

http://www.lefigaro.fr/international/2012/05/09/01003-20120509ARTFIG00586-berlin-durcit-le-ton-face-aux-extremistes-salafistes.php
http://www.kfvs12.com/story/18156940/german-police-arrest-100-salafist-protesters

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz