FLASH
[18/02/2017] Marine Le Pen toujours en tête à 26%. Fillon et Macron à 18,5%  |  [16/02/2017] Bobigny : début d’émeute, un hélicoptère survole la ville  |  Attentat revendiqué par ISIS au Pakistan : 60 morts 140 blessés  |  La loi de privation de la liberté d’expression définitivement adoptée contre les sites anti entrave à l’IVG  |  Le parquet financier annonce qu’il va poursuivre son enquête: il n’a pas de quoi poursuivre il s’acharne  |  [15/02/2017] Pakistan : attentat suicide : 5 morts 3 blessés, l’islam toujours l’islam  |  [14/02/2017] Emeutes : 245 arrestations depuis le début de l’affaire Théo – 245 arrestations pour rien, ils seront relâchés avec les félicitations des juges  |  Israël a rappelé discrètement son ambassadeur en Egypte en raison de risques sécuritaires  |  Le frère du dictateur coréen Kim Jong Un a été assassiné par deux femmes (aiguilles empoisonnées) en Malaisie  |  [13/02/2017] Le Figaro : 50 attaques dans 30 communes la nuit dernière (confidentiel intérieur pas si confidentiel)  |  Houston Texas : avalanche d’appels à la police (911) suite à odeurs suspectes  |  La Corée du nord a lancé un nouvelle missile balistique  |  France, guérilla urbaine qui ne dit pas son nom: policiers pris dans un guet-apens hier soir à Mantes-la-jolie  |  Attentat déjoué : c’est à la Tour Eiffel ou près de militaires que le couple de Français musulman voulait se faire exploser  |  Egypte : double attentat de l’Etat islamique près du passage de Rafah avec Gaza  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 13 mai 2012
Concubine et chien de garde ?

François Hollande, c’est Flanby, sans doute le coté mou et gélatineux. Valérie Trierweiler a elle aussi son surnom, que je vous laisse découvrir sur le net.

Dans un article publié sur Dreuz le 10 mai (1), notre rédacteur en chef révélait qu’au QG de Hollande, avenue de Ségur à Paris, l’équipe de campagne du candidat élu président fêtait sa victoire, quand elle a eu la surprise de voir arriver Julien Dray, qui n’était pas invité à la fête.

Michel Garroté précisait que « c’est la compagne de François Hollande, Valérie Trierweiler, qui s’est chargée de virer avec fermeté Julien Dray. »

Parmi les explications avancées au PS, on soutenait que Julien Dray était jugé indésirable suite à une obscure histoire d’anniversaire à tendance présumée libidineuse, rue St Denis, dont on ne sait trop s’il s’agissait de l’anniversaire de DSK ou de celui de Julien Dray.

Mais cette explication fumeuse ne résiste pas à la mémoire du net.

Nous avons découvert un document datant de 2007, publié sur un petit blog, ‘Libertés internet’ (3), qui dévoile les pièces manquantes du puzzle, et apporte la réponse , et même plusieurs réponses…

Quand Ségolène Royal apprend qu’il y a une autre femme (JPG: Valérie Trierweiler) en 2005, elle demande à ses amis et sa famille de choisir entre François et elle. A partir de ce moment là, les amis politiques se divisent. Des proches de François Hollande, comme Julien Dray et François Rebsamen, choisissent celle qui deviendra candidate. »

Voilà pourquoi, sept ans plus tard, Julien Dray s’est fait jeter comme un malpropre par Rottweiler qui n’a pas oublié quel camp ce dernier avait choisi.

Mais ce n’est pas tout ce que Valérie Trierweiler a sur l’estomac, et l’on doit s’attendre, maintenant que le rapport de forces à changé, à d’autres règlements de comptes :

La fiche de Trierweiler de Wikipedia indique qu’en 1989, elle entre à Paris Match, où elle couvre des sujets politiques et suit notamment le Parti socialiste. En 2005, cependant, patatrac, Paris Match la nomme grand reporter, un titre « fictif » car la rédaction lui demande de se consacrer uniquement à la critique littéraire et d’abandonner sa spécialité relative aux sujets politiques, ce qu’elle déplore.

D’où vient cette mise au placard ? Wikipedia ne le dit pas.

Nous oui, et ça sent le roussi.

C’est Ségolène Royal, ayant appris la liaison de son mari avec Trierwieler, « qui fait pression sur la direction de l’hebdomadaire … pour que la journaliste, maîtresse de François Hollande, soit écartée.
« Elle (JPG : Royal) va faire appel à son frère, Gérard Royal, un ancien des Services secrets », révélait Libertés internet en 2007. « Lui va téléphoner à la direction du magazine (JPG : Paris Match) pour demander que cette journaliste (JPG : Trierweiler) soit déplacée. Il le dit avec ses mots d’ancien militaire : « Il faut que vous mettiez un terme à cette histoire sinon notre opération va échouer ». Par opération, il parle du lancement de la candidate socialiste (JPG : Royal) ». Et effectivement, la journaliste sera déplacée.

Ségolène Royal a donc, en 2005, exigé et obtenu la peau de Valérie Trierweiler…

Parions qu’entre Ségolène Aubry qui déteste Valérie Hollande qui est divorcé de Martine Royal mais qu’il a embrassée sur la bouche au soir du 6 mai sous les regards noirs d’encre de François Trierweiler, le quinquennat va apporter son lot de bassesses dont seule la noble gauche moralisatrice et au dessus de la vulgate populaire possède la recette.

Reproduction autorisée, et même vivement encouragée, avec la mention suivante et impérativement le lien html ci dessous :
© Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

(1) http://www.dreuz.info/2012/05/lady-trierweiler-premiere-dame-de-france-et-dame-de-fer/
(2) http://www.dreuz.info/2012/04/julien-dray-ne-le-5-mars-na-pas-fete-lanniversaire-de-dsk-ne-le-25-avril/
(3) http://libertesinternets.wordpress.com/2007/06/02/journaliste-a-paris-match-la-maitresse-de-francois-hollande-est-outee-par-un-blog/

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz