FLASH
[26/03/2017] 5 habitations de Birmingham ont été fouillées en rapport avec l’attentat de Westminster  |  Les Israéliens nuls en blocus : 746 personnes ont traversé la frontière de Gaza vers Israël hier  |  Cincinnati : tuerie dans un nightclub – 1 mort, 14 blessés, au moins deux agresseurs  |  [25/03/2017] Cuisant échec du meeting Macron à La Réunion : sa porte-parole accuse… « les réseaux russes très bien implantés sur l’île »  |  Egypte, Sinaï : ISIS bombarde l’institut Azhari pour la seconde fois  |  Allemagne, Cologne : l’aéroport a été bouclé, un homme avec un colis suspect a été perdu de vue  |  [24/03/2017] Violentes émeutes en Guyane : Aéroport fermé, département entièrement bloqué  |  10 personnes interpellées à Londres dans le cadre de l’enquête anti-terroriste  |  France, scène de la vie ordinaire : une femme voilée armée d’un couteau a tenté d’entrer dans une église de Dijon  |  Grande-Bretagne : université de Bury évacuée, alerte rouge, motif inconnu  |  Tchétchénie: 6 musulmans tchétchènes ont attaqué la garde nationale à Naurskaya : tous tués  |  Attentat de Londres nouveau bilan : 50 blessés  |  ‪Attentat islamique de Londres : 9 personnes en garde à vue qui préparaient d’autres attentats‬  |  ‪Le terroriste de Londres Khalid Masood est né Adrian Russell Ajao. Deux personnes centrales ont été arrêtées‬  |  [23/03/2017] Philippe Douste-Blazy, ancien ministre de Chirac, cofondateur de l’UMP soutient Macron : c’était bien un UMPS, ou un PS caché  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 16 mai 2012

Michel Garroté – Peu avant, et, surtout, peu après sa défaite, Sarkozy avait fait dire à son entourage, qu’il se retirait de la politique (d’abord s’il perdait ; et ensuite, parce qu’il a effectivement perdu). Mais depuis hier mardi, Sarkozy fait dire à son entourage (Bachelot, NKM & Consorts hier sur les chaînes de télévision) qu’il ne va – évidemment – pas se retirer de la politique, mais au contraire, revenir en politique. Ce n’est ni une perversion narcissique persistante, ni un dédoublement émotionnel particulièrement fort…

Sarkozy fait aussi savoir aux chaînes de télévision, à quelle heure, il fait, chaque jour, son jogging au Bois de Boulogne. Et lorsque les chaînes de télévision viennent le filmer à son jogging, Sarkozy, tantôt leur fait un petit salut discret de la main, tantôt fait mine d’être étonné, tantôt fait mine d’être agacé, par leur présence.

Pendant plus de deux milles jours, Sarkozy avait pratiqué la communication permanente, avec des caméras de télévision partout où il était et tout le temps. S’il y a bel et bien antisarkozysme, c’est tout de même le premier concerné qui en porte – dans une grande proportion – la première responsabilité. Aucun peuple au monde ne peut supporter, sans finir par s’énerver, de voir la tête de son président, sur le petit écran, tous les soirs durant plus de deux milles jours.

Or donc, pendant quelques jours, Sarkozy a fait semblant de disparaître à jamais. Mais depuis hier soir, je le vois à nouveau à la télévision. Et depuis hier soir, je vois à la télévision, Lady Bachelot, NKM & Consorts, annoncer, le sourire aux lèvres, que – naturellement – Sarkozy va revenir en politique.

Je continue de penser que l’antisarkozysme a été – et demeure encore – une démarche individuelle et intime chez la majorité des Français. Certes, ‘Libération’, ‘Le Nouvel Observateur’ et ‘Marianne’ lui ont consacré, pendant cinq ans, des articles féroces. Mais ‘Libération’, ‘Le Nouvel Observateur’ et ‘Marianne’ ne peuvent pas être assimilés à l’ensemble des Français antisarkozystes.

Dans un récent sondage, 60% des Français déclarent, ne pas croire Sarkozy, lorsque celui-ci allègue, qu’il se retire de la politique. Les Français pensent donc, dans leur majorité, que Sarkozy, se retire de la politique, pour pouvoir mieux la pénétrer : la République se sent comme une raie publique ; elle a mal aux fesses. La moitié des Français ayant voté Hollande au second tour déclarent l’avoir fait pour éliminer Sarkozy. A part ça, l’antisarkozysme, c’est de la pure méchanceté, n’est-il pas ?

Aujourd’hui, après cinq ans de présidence, Sarkozy touche, à vie, en sa qualité d’ancien président, une retraite mensuelle de plus de 6’000 euros (c’est la loi). Sarkozy est, de plus, entré au Conseil constitutionnel (il y était invité, c’est la loi, mais point obligé, et, il a accepté, et, non pas, refusé) avec un salaire mensuel de plus de 11’000 euros. Au total, Sarkozy vit donc actuellement avec plus de 17’000 euros par mois et un jogging gratuit par jour.

Néanmoins, il fait dire à son entourage qu’il reviendra en politique. L’on pensait se débarrasser de Sarkozy, simplement en lui versant plus de 17’000 euros mensuels ? C’était, une fois de plus, se tromper sur le personnage.

Copyright Michel Garroté

Reproduction autorisée avec mention www.dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz