FLASH
[28/03/2017] Maroc : 14 personnes arrêtées pour avoir incendié un commissariat  |  [27/03/2017] Plus de 400 jihadistes seraient rentrés au Royaume Uni d’après une source sécuritaire  |  L’Iran classe la CIA et l’Armée américaine comme organisation terroriste  |  L’opposant de Poutine Alexei Navalny condamné à 15 jours de détention après les manifestations anti-corruption d’hier  |  Attentat du Drugstore : réclusion à perpétuité requise contre le monstre Carlos le chacal  |  Egypte : 1 soldat égyptien et 6 militants de l’Etat islamique tués en deux incidents séparés dans le Sinaï  |  Syrie : un drone suspecté d’être américain, bombarde une voiture avec 6 occupants d’al-Qaïda  |  Blocus ? Non, propagande antisémite : 719 camions contenant 25 385 tonnes de biens sont entrés à Gaza par Israël hier  |  [26/03/2017] Syrie : Une milice soutenue par les Etats-Unis a pris le contrôle de la base aérienne de Tabqa  |  Erdogan a lancé un raid contre l’organisation anti-corruption de Reports that Navalny à Moscou  |  Attentat de Londres : nouvelle arrestation. Un musulman de 30 ans interpellé à Birmingham  |  Contre-attaque : Les responsables républicains transmettent au parquet leur dossier juridique sur le cabinet noir  |  L’Iran impose des sanctions à 15 sociétés américaines qui soutiennent Israël  |  500 personnes ont été arrêtées lors d’une opération anti-corruption à Moscou  |  Dernier sondage BuzzPoll: Marine Le Pen 23.92%, Fillon 22.45%, Macron 22.02%  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 21 mai 2012

Jamal Abu Rihan, un blogueur palestinien, a passé 36 jours dans les geôles de l’Autorité palestinienne en Cisjordanie parce qu’il réclamait sur Facebook la fin de la corruption.

Son emprisonnement avait été décidé par Ahmed al-Mughn, le procureur de l’Autorité Palestinienne, car le blogueur avait créé un groupe sur Facebook « le peuple (palestinien) veut l’arrêt de la corruption (du gouvernement palestinien) »

Aucun média ne s’est risqué à relayer l’emprisonnement arbitraire du blogueur, car il est de mise de présenter les Palestiniens comme des victimes du régime israélien, et non comme les bourreaux de leur propre peuple, ce qui sèmerait le doute sur la propagande anti-israélienne.

Relâché samedi dernier, il a déclaré au journal Al-Quds Al-Arabi basé à Londres que son interrogatoire était axé principalement sur ses activités sur Facebook.

Abou Rihan, qui a été libéré la semaine dernière, a été arrêté dans le cadre de la terrible répression que l’Autorité Palestinienne mène contre les journalistes, les blogueurs et les utilisateurs de Facebook qui osent dénoncer la corruption du régime de Mahmoud Abbas, ou qui critiquent les dirigeants palestiniens.

« Il n’y avait aucune raison que je reste en détention pendant plus d’un mois, car ils m’ont seulement accusé de « délit » – une accusation qui se traduit généralement par la libération sous caution après un ou deux jours » a déclaré Abou Rihan.

« La plupart des questions (qui m’ont été posées étaient) centrées autour de mon activité sur Facebook, » explique Abou Rihan au quotidien Al-Quds Al-Arabi. « Cela confirme que j’ai été arrêté simplement parce que je suis un blogueur »

La chance de ce blogueur palestinien est qu’il n’avait jamais nommément accusé aucun responsable palestinien de corruption. « J’ai été écrit sur ​​le phénomène de la corruption », at-il ajouté. « Je n’ai accusé personne (en particulier) d’être corrompu. »

 Reproduction autorisée et vivement encouragée, avec la mention suivante et le lien ci dessous :

© Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz