FLASH
[25/06/2017] Grande-bretagne, Newcastle : il s’agirait d’un accident et non d’une attaque contre des gens près d’une mosquée  |  Grande-bretagne, Newcastle : une voiture a foncé sur une foule apparement musulmane – 5 blessés  |  Newcastle : une voiture fonce sur des piétons, 5 blessés  |  [24/06/2017] Un député La République en marche favorable à l’intégration de l’enseignement de l’islam à l’école en Alsace-Moselle  |  [23/06/2017] Canicule : Veolia annonce que la situation est critique : 1 085 bouches d’eau ont été ouvertes  |  Mathieu Gallet, PDG de Radio France, devant le tribunal correctionnel pour soupçons de favoritisme lorsqu’il était à l’INA  |  Une source habituellement fiable nous indique que Mahmoud Abbas serait décédé – aucune confirmation officielle, peut-être un hoax  |  Sadiq Kahn étrillé pour avoir refusé de condamner le Hezbollah  |  « Bayrou ment » affirme un ex-assistant parlementaire témoin d’emplois fictifs au Modem  |  [22/06/2017] Les dernières volontés d’Helmut Kohl : que Viktor Orbán et non Merkel parlent lors de ses funérailles – REFUSÉ –  |  Trump prépare une loi qui interdit aux réfugiés toute aide de l’Etat avant 5 ans dans le pays  |  [21/06/2017] Michigan – Attentat terroriste : un musulman d’origine canadienne s’est jeté sur un policier, l’a poignardé en hurlant allahu akbar  |  Bayrou, Ferrand, Goulard et Sarnez : 4 ministres sur 18 éjectés du gouvernement pour soupçon d’emplois fictifs  |  Sondage : l’identité française menacée pour 70% des Français – qui ne font rien pour que ça change  |  De mieux en mieux : le terroriste des Champs-Elysées était également fiché par Interpol et recherché par la Tunisie pour terrorisme  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 1 juin 2012

Douze pays européens en mauvaise santé sont sous le microscope de l’Europe.

Parmi eux figurent l’Espagne, la Grèce et Chypre, mais aussi l’Italie et la France.

Le bilan de santé de l’Europe, confié à la Commission Européenne présidée par José Manuel Barroso (qui a coûté 730.000 euros aux contribuables européens), note, pour la France, que les remèdes proposés par François Hollande ne sont pas adaptés.

A commencer par le marché du travail. La Commission déconseille d’augmenter le SMIC. « Il faut s’assurer que toute modification du salaire minimum soit bien créatrice d’emplois et de compétitivité », ce dont doutent sérieusement les experts de Bruxelles qui reviennent d’une visite de plusieurs jours à Paris.

La commission constate également que la France est à la traine de l’Europe en raison de la rigidité de son code du Travail. Les chances de passer d’un CDD à un CDI ont diminué à 12,8 % en 2010, contre 26 % dans l’UE en moyenne et la Commission recommande de réduire le niveau de protection des contrats de travail et de faciliter les licenciements. Tout l’inverse du projet socialiste.

Ensuite, la fiscalité est pointée du doigt. Alors que le gouvernement Ayrault promet des hausses d’impôts pour financer l’abaissement à 60 ans de l’âge de la retraite, et d’autres hausses d’impôts pour financer, au lieu de réduire, les dépenses de l’Etat et les ramener à 3%, la Commission Européenne constate que les contributions sociales sur les salaires, qui aggravent donc le chômage, sont les plus élevées de toute l’Union Européenne.

Cela a un impact sur la compétitivité des entreprises, explique la Commission, ce qui veut dire que la relance projetée et promise n’est ni réaliste, ni réalisable.

L’Union Européenne recommande de mettre en place une taxe sur la consommation – c’était la TVA sociale de Nicolas Sarkozy, que François Hollande a promis d’abroger.

Si ces réformes ne sont pas mises en route, dit la Commission Européenne, l’économie Française ne retrouvera pas sa compétitivité, donc sa position internationale se détériorera, donc elle perdra encore plus d’emplois. La balance commerciale de la France est déficitaire depuis 12 ans, les exportations ont chuté de 20% en 5 ans, et la France se retrouve, de tous les Etats Européens (Grèce mise à part), celui dont les parts de marché à l’export ont le plus reculé. Si Hollande applique son programme, cela ne pourra que s’aggraver.

Ensuite, la commission Barroso a examiné les grands comptes de l’Etat, et a prévenu François Hollande qu’il doit réduire ses dépenses s’il veut revenir sous la barre des 3% de déficit budgétaire en 2013. Et dire qu’il promet d’embaucher 60.000 fonctionnaires de plus…

D’ailleurs la Cour des Comptes a également épinglé Hollande sur son projet de dépenses publiques. Les mesures gadgets, comme la réduction du salaire des ministres (compensée par l’augmentation de leur nombre), ou l’utilisation du train au lieu de l’avion ne font pas illusion.

L’Euro continue de chuter car les investisseurs semblent comprendre qu’Angela Merkel veut donner une leçon à François Hollande pour son arrogance, et laisser filer les cours sans les soutenir, pour le forcer à venir supplier à genoux son aide – bien vu Madame la Chancelière. Il serait immoral que les Français, qui ont élu Hollande, ne mordent pas un peu la poussière pour qu’une fois de temps en temps ils payent les frais de leurs choix irréfléchis. Certains rêvent que la baisse du change profite aux exportations. Hélas les exportations sont en berne structurelle, et il faudra plus que cet écart de change pour les soigner. En revanche, le coût des biens importés s’en ressentira forcément dans le porte-monnaie de chaque Français.

Reproduction autorisée, et même vivement encouragée, avec la mention suivante et impérativement le lien html ci dessous :
© Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

http://www.lepoint.fr/economie/dette-bruxelles-nostalgique-de-nicolas-sarkozy-30-05-2012-1466793_28.php

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz