FLASH
[22/06/2017] Les dernières volontés d’Helmut Kohl : que Viktor Orbán et non Merkel parlent lors de ses funérailles – REFUSÉ –  |  Trump prépare une loi qui interdit aux réfugiés toute aide de l’Etat avant 5 ans dans le pays  |  [21/06/2017] Michigan – Attentat terroriste : un musulman d’origine canadienne s’est jeté sur un policier, l’a poignardé en hurlant allahu akbar  |  Bayrou, Ferrand, Goulard et Sarnez : 4 ministres sur 18 éjectés du gouvernement pour soupçon d’emplois fictifs  |  Sondage : l’identité française menacée pour 70% des Français – qui ne font rien pour que ça change  |  De mieux en mieux : le terroriste des Champs-Elysées était également fiché par Interpol et recherché par la Tunisie pour terrorisme  |  Attaque terroriste à Bruxelles: perquisition à Molenbeek  |  30% des Russes disent être musulmans  |  Anvers : les habitants sont barricadés chez eux. Les forces spéciales sont entrées dans une habitation  |  Surprise ! Le terroriste qui a tenté de se faire exploser à Bruxelles est un ressortissant marocain  |  Arabie saoudite : Mohammed bin Naif prête allégeance à Mohammed bin Salman, le nouveau prince élu par 31 des 34 membres du Conseil  |  L’Egypte livre du fuel à Gaza pour alléger la crise d’électricité déclenchée par Abbas  |  Belgique : Anvers – hélicoptères de la police, éviter la zone  |  Emplois fictifs: François Bayrou Sylvie Goulard Marielle de Sarnez quittent le gouvernement  |  Démission de François Bayrou  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 13 juin 2012
Faudra m’expliquer comment ne pas faire d’amalgame entre l’Islam et la mort. Se boucher les oreilles ?
A Toulouse, à Montauban, à Marseille, à Lyon, à Bruxelles, à Damas, l’Islam sème la mort et la terreur. L’Islam explose, malgré les efforts de maquillage, la fameuse et fumeuse « chance pour la France ». La dimension française d’un éphémère rejet xénophobe de l’islam s’effrite chaque jour avec les nouvelles du monde.
En Syrie, plus de 16.000 morts en un an. Les Nations Unies viennent de déclarer la région officiellement en état de guerre civile. Heureusement qu’on a les Nations Unies, on manquait d’enfonceurs de portes ouvertes. Les hélicoptères tirent sur les civils. Al Assad  a juré de reprendre les villes tombées entre les mains des rebelles, composés de rebelles, d’islamistes et de terroristes.
Chaque enfant mort syrien – des centaines désormais – ridiculise et décrédibilise un peu plus les antisionistes et les boycotteurs d’Israël. Au début, les psycho-rigides du conflit en Palestine n’avaient pas remarqué la Syrie, occupés qu’ils sont à scruter ligne par ligne les médias étrangers en quête d’un improbable enfant palestinien tué.
Puis le rituel silence des médias a joint le ridicule à la farce. Pas un seul journaliste n’a fait remarquer aux antisionistes – nos lecteurs québécois et belges auront du mal à me croire – que pendant qu’ils s’organisent pour la prochaine opération de diabolisation, en Syrie l’on torture et assassine des enfants – par dizaines.
En Tunisie, c’est le couvre feu dans les principales villes du pays, y compris Tunis – ça va faire du bien au tourisme, première ressource du pays.
Le printemps arabe cher à nos intellectuels – à ce degré de cécité on songe à leur suggérer de passer plus de temps à jouer au Scrabble – a tourné en une lutte de pouvoir entre les musulmans qui veulent qu’on respecte la religion à la lettre, et les musulmans qui demandent qu’on l’oublie un peu. Je vous laisse imaginer qui gagne.
Les salafistes ont attaqué des immeubles administratifs, des postes de police, bloqué des rues, après avoir saccagé une exposition artistique qu’ils trouvaient offensante.
Le gouvernement a parlé de terrorisme et a promis de punir les coupables : 165 personnes ont été arrêtées, alors que le Mufti de Tunisie demande qu’une loi soit promulguée pour punir le blasphème. Les islamo-gauchistes veulent la même, partout en Europe.
S’il fallait encore démontrer que le très petit nombre de radicaux ne permet plus de minimiser le danger islamiste, la Tunisie vient de livrer une nouvelle pièce au dossier.
En Irak, les attentats terroristes se sont multipliés la nuit dernière. 25 musulmans sont morts dans un attentat à la bombe à Bagdad et à Hilla (au centre du pays).
A Bagdad, une dizaine de bombes ont explosé, et deux attaques à main armées ont été signalées. Bilan : 12 morts et des dizaines de blessés, certains estropiés à vie. Motif ? L’Etat islamique d’Irak, paravent d’al Qaida, est mécontent que les musulmans chiites célèbrent la mort de l’imam Moussa al-Kazem, le 7e des douze imams vénérés par les chiites.
En France, la menace terroriste augmente, avec ou sans le retrait des troupes en Afghanistan disent les spécialistes. Des islamistes déguisés en gentils garçons défavorisés se préparent à commettre une série d’attaques, et Toulouse leur a appris que les attaques traditionnelles ont fait long feu.
Si elle n’était pas si décidée à montrer à son homme que président de la république ou pas, ce n’est pas lui qui fait la loi, on pourrait presque croire que le tweet de trop de Valérie Trierweiler est destiné à détourner l’attention.
Reproduction autorisée et vivement encouragée, avec la mention suivante et le lien ci dessous :
© Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz