FLASH
Nourredine H., soupçonné de projeter des attentats en Belgique, a été inculpé de tentative d’assassinat terroriste, son frère Hamza a été libéré | #Munich : la police a terminé son opération dans le centre commercial | #Munich : la police a évacué le centre commercial de Pasing et demande au public de garder le calme | Allemagne #Munich : évacuation du CC Pasing Arcaden et de la gare Pasing | Amsterdam : menace sécuritaire à l’aéroport – la police militaire fouille toutes les voitures | Allemagne : une gare de #Munich a été évacuée – cause encore inconnue | Belgique : deux musulmans qui préparaient un attentat en Belgique viennent d’être arrêtés par la police | Le Pape Franços a allumé une bougie et prié au monument des victimes d’Auschwitz II-Birkenau | Égorgement du prêtre : un demandeur d’asile syrien arrêté et interrogé | Sondage en Allemagne: est-ce que la politique de réfugiés de Merkel est un échec ? 32% disent non : effrayant | Berlin : le Spy Museum de Berlin (à visiter) change de nom et devient le German Spy Museum | Médecins sans frontières de plus en plus gauchiste dénonce les conditions de vie inhumaines des réfugiés en Europe | France : croissance nulle au 2e trimestre, spécialité des économies socialistes | Valls se dit favorable à une « interdiction temporaire » du financement des mosquées par des pays étrangers. Dreuz : trop peu trop tard trop naïf | Suède #Malmö : fusillade dans un centre commercial le 26 juillet, un homme blessé, l’attaquant en fuite |
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 22 juin 2012

Valérie Trierweiler, une peste à l’Elysée, c’est le titre de la couverture du magazine suisse l’Illustré d’hier 21 juin, et j’aime ça.

Le rédacteur en chef du magazine explique son irritation dans un éditorial vitriolé :

Son coup vache envers Ségolène fait dire aux phallocrates qu’on ne peut pas attendre d’un président ne maîtrisant pas sa moitié qu’il tienne l’ensemble d’un pays comme la France.

Sans compter que cet acte de jalousie renforce le lieu commun selon lequel les femmes rivales sont difficilement capables d’élever le niveau au-dessus du crêpage de chignon.

Bref, en voulant prouver à la face du monde qu’elle était une femme libre, la « première compagne » vient de démontrer qu’elle est asservie par ses propres turpitudes.

La France voulait un président « normal », la voilà servie, avec un François Hollande empêtré dans une intrigue sentimentale des plus ordinaires.

Pas sûr, toutefois, que cela soit cette normalité-là que les Français réclamaient.

Vive la Suisse libre !

Reproduction autorisée, et même vivement encouragée, avec la mention suivante et impérativement le lien html ci dessous :

© Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz