FLASH
[22/06/2017] Les dernières volontés d’Helmut Kohl : que Viktor Orbán et non Merkel parlent lors de ses funérailles – REFUSÉ –  |  Trump prépare une loi qui interdit aux réfugiés toute aide de l’Etat avant 5 ans dans le pays  |  [21/06/2017] Michigan – Attentat terroriste : un musulman d’origine canadienne s’est jeté sur un policier, l’a poignardé en hurlant allahu akbar  |  Bayrou, Ferrand, Goulard et Sarnez : 4 ministres sur 18 éjectés du gouvernement pour soupçon d’emplois fictifs  |  Sondage : l’identité française menacée pour 70% des Français – qui ne font rien pour que ça change  |  De mieux en mieux : le terroriste des Champs-Elysées était également fiché par Interpol et recherché par la Tunisie pour terrorisme  |  Attaque terroriste à Bruxelles: perquisition à Molenbeek  |  30% des Russes disent être musulmans  |  Anvers : les habitants sont barricadés chez eux. Les forces spéciales sont entrées dans une habitation  |  Surprise ! Le terroriste qui a tenté de se faire exploser à Bruxelles est un ressortissant marocain  |  Arabie saoudite : Mohammed bin Naif prête allégeance à Mohammed bin Salman, le nouveau prince élu par 31 des 34 membres du Conseil  |  L’Egypte livre du fuel à Gaza pour alléger la crise d’électricité déclenchée par Abbas  |  Belgique : Anvers – hélicoptères de la police, éviter la zone  |  Emplois fictifs: François Bayrou Sylvie Goulard Marielle de Sarnez quittent le gouvernement  |  Démission de François Bayrou  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 25 juin 2012

Le Parlement européen a condamné l’Iran pour son « manque de respect des droits des minorités » et a exhorté les autorités de Téhéran de permettre aux minorités « d’exercer tous les droits accordés par la Constitution iranienne et le droit international. »

Suite à un rapport récent d’Amnesty International qui condamne la décision d’exécution par pendaison de cinq membres de la minorité arabe Ahwazi, le parlement de l’UE a appelé l’Iran à éliminer « toutes les formes de discrimination fondées sur des motifs religieux ou ethniques ou contre des personnes appartenant à des minorités, comme les Arabes, les Baha’is, azéri, baloutche, les Kurdes et les Turkmènes. »

La résolution de l’UE a appelé « les autorités iraniennes à veiller à ce que les membres de la minorité arabe Ahwazi – Mohammad Ali Amouri, Rahman Asakereh, Hashem Shaabni Amouri, Hadi Rashidi, Sayed Jaber Alboshoka et Sayed Mokhtar Alboshoka soient jugés selon les normes internationales d’équité des procès et sans avoir recours à la peine de mort. »

Les cinq arabes d’origine Ahwazi ont été arrêtés l’année dernière lors de manifestations, et ont été accusés d’avoir tué un agent de sécurité et de renseignement et d’avoir blessé un autre. Ils ont été condamnés à mort le 15 Mars 2012.

La Constitution iranienne prévoit le traitement équitable des minorités ethniques, y compris leurs droits de parler leur langue, mais dans la pratique, les Azéris, les Arabes, les Kurdes et les Baloutches sont victimes de discrimination et vivent dans une situation d’apartheid, en particulier en matière de droits politiques et de liberté d’expression.

Le parlement de l’UE a demandé au gouvernement iranien de respecter « l’égalité de traitement et de non-discrimination contenues dans la Constitution de la République islamique d’Iran, dans toutes les sphères de la vie publique, et de protéger la liberté d’association et d’expression des minorités ethniques ».

L’Union Européenne a ajouté que les violations des droits de l’homme et du citoyen des minorités ethniques, « doivent être replacées dans le contexte plus large des violations généralisées des droits de l’homme en Iran. »

Dans une interview pour Al Arabiya, Kazem Mojaddam, membre du Centre contre le racisme anti-arabe en Iran, avait déclaré :

Le gouvernement iranien n’autorise pas les Ahwazi à pratiquer leurs activités culturelles, bien que la Constitution iranienne donne ce droit à tous le peuple d’Iran.

Mojaddam ajoutait que

les Ahwazi ont été menacés par le gouvernement iranien, « qui tente de saper l’identité et la culture arabe par l’emprisonnement et l’assassinat d’artistes et d’écrivains arabes.

Le gouvernement n’autorise pas non plus les arabophones Iraniens à donner à leurs enfants des prénoms arabes non chiites, ajoute Mojaddam.

Le Khuzestan est la source de 90% de la production pétrolière de l’Iran, mais les habitants de cette province se plaignent de leur marginalisation, de la pauvreté et du manque de services sociaux.

En outre, la province est très souvent victime d’exécutions. En 2007, les autorités iraniennes ont pendu 22 militants à Ahwaz, accusés de soutenir la sécession de la région.

Suite au dernier rapport du Département d’Etat américain publié par al Arabya (2), Hillary Clinton a déclaré que

l’Iran a condamné des centaines de personnes à mort, et procédé à des centaines de pendaisons sans procès équitable. L’Iran s’est rendu coupable de persécutions de toutes les formes de dissidence, d’arrestation et de détention de militants, de dirigeants de l’opposition, d’avocats, de journalistes, d’artistes, et d’universitaires. Il a exécuté des enfants mineurs, des prisonniers politiques, a torturé et détenu plus de journalistes que presque tous les pays dans le monde réunis.

Reproduction autorisée et vivement encouragée, avec la mention suivante et le lien ci dessous :
© Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

http://english.alarabiya.net/articles/2012/06/15/220811.html

(2) http://www.alarabiya.net/articles/2012/05/26/216670.html

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz