FLASH
[18/02/2017] Marine Le Pen toujours en tête à 26%. Fillon et Macron à 18,5%  |  [16/02/2017] Bobigny : début d’émeute, un hélicoptère survole la ville  |  Attentat revendiqué par ISIS au Pakistan : 60 morts 140 blessés  |  La loi de privation de la liberté d’expression définitivement adoptée contre les sites anti entrave à l’IVG  |  Le parquet financier annonce qu’il va poursuivre son enquête: il n’a pas de quoi poursuivre il s’acharne  |  [15/02/2017] Pakistan : attentat suicide : 5 morts 3 blessés, l’islam toujours l’islam  |  [14/02/2017] Emeutes : 245 arrestations depuis le début de l’affaire Théo – 245 arrestations pour rien, ils seront relâchés avec les félicitations des juges  |  Israël a rappelé discrètement son ambassadeur en Egypte en raison de risques sécuritaires  |  Le frère du dictateur coréen Kim Jong Un a été assassiné par deux femmes (aiguilles empoisonnées) en Malaisie  |  [13/02/2017] Le Figaro : 50 attaques dans 30 communes la nuit dernière (confidentiel intérieur pas si confidentiel)  |  Houston Texas : avalanche d’appels à la police (911) suite à odeurs suspectes  |  La Corée du nord a lancé un nouvelle missile balistique  |  France, guérilla urbaine qui ne dit pas son nom: policiers pris dans un guet-apens hier soir à Mantes-la-jolie  |  Attentat déjoué : c’est à la Tour Eiffel ou près de militaires que le couple de Français musulman voulait se faire exploser  |  Egypte : double attentat de l’Etat islamique près du passage de Rafah avec Gaza  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 4 juillet 2012

Saint-John Philby contre Lawrence d’Arabie*, de Gérard Arboit, collection poches espionnage. 8.20€

En octobre 1917, la révolte arabe était la grande affaire des services de renseignement britanniques. Mais elle était de la compétence de deux administrations différentes, l’Arab Office, au Caire, et le Political Department del’India Office, de Bombay, installé à Bagdad.

Au lieu de monter une mission conjointe, chacun des services délégua auprès des chefs arabes un émissaire différent: Thomas Edward Lawrence pour l’un et Harry St. John Bridger Philby pour l’autre.

Chacun fit un choix stratégique différent, l’un se conformant aux ordres du chérif de La Mecque, l’autre choisissant de favoriser le souverain wahhabite du Nedjd.

Les deux hommes eurent l’occasion de se lier d’amitiés dans les années 1920, et leurs choix initiaux, confrontés à la subtilité de la politique britannique, achevèrent de les décevoir. La mort faucha bientôt Lawrence, tandis que Philby démissionnait de l’administration britannique pour se mettre au service d’Abd al-‘Azīz Āl Su‘ūd, devenu maître de toute l’Arabie saoudite. Et le pétrole saoudien devint américain…

o-o-o-o-o

Directeur de recherche au Centre français de recherche sur le renseignement et enseignant, Gérald Arboit est docteur en histoire contemporaine. Il est également expert auprès du ministère des Affaires étrangères dans le cadre des États généraux culturels méditerranéens et du Conseilde l’Europe (Strasbourg).

Auteur notamment de plusieurs articles sur le premier Empire et le renseignement, il est surtout le premier biographe contemporain de l’espion de Napoléon et l’éditeur scientifique des Fragments de la vie de Charles Schulmeister de Meinau. Un mémoire inédit de l’espion de Napoléon Ier (Paris, L’Harmattan, 2003).

* En achetant le livre avec ce lien, vous bénéficiez d’une remise de 5%, et vous soutenez Dreuz qui reçoit une commission de 5%.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz