FLASH
[18/02/2017] Marine Le Pen toujours en tête à 26%. Fillon et Macron à 18,5%  |  [16/02/2017] Bobigny : début d’émeute, un hélicoptère survole la ville  |  Attentat revendiqué par ISIS au Pakistan : 60 morts 140 blessés  |  La loi de privation de la liberté d’expression définitivement adoptée contre les sites anti entrave à l’IVG  |  Le parquet financier annonce qu’il va poursuivre son enquête: il n’a pas de quoi poursuivre il s’acharne  |  [15/02/2017] Pakistan : attentat suicide : 5 morts 3 blessés, l’islam toujours l’islam  |  [14/02/2017] Emeutes : 245 arrestations depuis le début de l’affaire Théo – 245 arrestations pour rien, ils seront relâchés avec les félicitations des juges  |  Israël a rappelé discrètement son ambassadeur en Egypte en raison de risques sécuritaires  |  Le frère du dictateur coréen Kim Jong Un a été assassiné par deux femmes (aiguilles empoisonnées) en Malaisie  |  [13/02/2017] Le Figaro : 50 attaques dans 30 communes la nuit dernière (confidentiel intérieur pas si confidentiel)  |  Houston Texas : avalanche d’appels à la police (911) suite à odeurs suspectes  |  La Corée du nord a lancé un nouvelle missile balistique  |  France, guérilla urbaine qui ne dit pas son nom: policiers pris dans un guet-apens hier soir à Mantes-la-jolie  |  Attentat déjoué : c’est à la Tour Eiffel ou près de militaires que le couple de Français musulman voulait se faire exploser  |  Egypte : double attentat de l’Etat islamique près du passage de Rafah avec Gaza  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 9 juillet 2012

Michel Garroté – Le Caudillo socialiste Hugo Chávez, qui a exproprié des milliards de dollars d‘actifs de sociétés pétrolières occidentales, cède maintenant en partie le contrôle de l’industrie vénézuélienne à la Chine qui exerce un rôle de plus en plus dominant dans les décisions en matière de développement économique de ce pays sud-américain. En échange, Chávez a obtenu 80 milliards de $ d’investissements chinois.

Des négociations – réalisées cette année entre le gouvernement vénézuélien, la China International Trust and Investment Corporation et l’Industrial and Commercial Bank of China – permettent à la Chine d’acquérir notamment une participation de 10 pour cent dans Petropiar, une entreprise mixte vénézuélienne dont les actifs qui ont été confisqués au groupe occidental ConocoPhillips.

En apparence, PDVSA (Pétroles Venezuela SA) reste maître du pétrole vénézuélien, mais en réalité, les projets sont approuvés par des banques chinoises. Après avoir longtemps flirté avec l’Iran, Cuba et le Hezbollah, et la Russie, Chavez a donc finalement choisis la Chine.

Michel Garroté

Rédacteur en chef

Reproduction autorisée avec mention de www.dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz