FLASH
[24/05/2017] La filière du terroriste de Manchester Salman Abeidi a permis de remonter jusqu’à un important recruteur d’ISIS  |  Coup de feu au café des belges, rue Lafayette : saisie d’une dépêche ancienne – nous nous excusons  |  Non confirmé : alerte à la bombe dans une école de Strasbourg et à Paris près de la gare du Nord  |  Paris : coup de feu au café des belges, rue Lafayette bloquée  |  Un terroriste musulman s’est fait exploser dans un autobus en ville à Jakarta Bilan 4 morts et plusieurs dizaines de blessés  |  Lille, France : 2 musulmanes arrêtées par le raid avant de commettre un attentat  |  Trump a obtenu de l’OTAN qu’elle se joigne à la coalition anti-ISIS  |  Attentat de Manchester : la police a arrêté un 5e suspect, qui portait un paquet suspect  |  Un des frères du terroriste de Manchester a été arrêté en Libye  |  Cannes : la manifestation de femmes en burkini interdite est maintenue par l’islamiste organisateur  |  Attentat Manchester : la police affirme: « très clair que ce n’est pas un loup solitaire » – 4 personnes arrêtées pour l’instant  |  Berlin – 4 musulmans suspectés d’être jihadistes arrêtés  |  |e père de Salman Abedi dit que son fils innocent, et que la police a arrêté un autre de ses fils  |  La coalition US a frappé 27 positions d’ISIS en Irak et Syrie le jour de l’attentat de Manchester  |  Philippines : un chef de la police pris en otage a été décapité par ISIS  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 9 juillet 2012

Michel Garroté – Le Caudillo socialiste Hugo Chávez, qui a exproprié des milliards de dollars d‘actifs de sociétés pétrolières occidentales, cède maintenant en partie le contrôle de l’industrie vénézuélienne à la Chine qui exerce un rôle de plus en plus dominant dans les décisions en matière de développement économique de ce pays sud-américain. En échange, Chávez a obtenu 80 milliards de $ d’investissements chinois.

Des négociations – réalisées cette année entre le gouvernement vénézuélien, la China International Trust and Investment Corporation et l’Industrial and Commercial Bank of China – permettent à la Chine d’acquérir notamment une participation de 10 pour cent dans Petropiar, une entreprise mixte vénézuélienne dont les actifs qui ont été confisqués au groupe occidental ConocoPhillips.

En apparence, PDVSA (Pétroles Venezuela SA) reste maître du pétrole vénézuélien, mais en réalité, les projets sont approuvés par des banques chinoises. Après avoir longtemps flirté avec l’Iran, Cuba et le Hezbollah, et la Russie, Chavez a donc finalement choisis la Chine.

Michel Garroté

Rédacteur en chef

Reproduction autorisée avec mention de www.dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz