FLASH
[29/03/2017] Washington : la femme qui a foncé sur la police a été mise en prison – il ne s’agit pas d’un attentat  |  Le « ministre de la Santé » de l’Etat islamique a été tué à Mossoul  |  Si c’est vrai bravo madame ! lors de la perquisition au FN, MLP a coincé son smartphone dans son décolleté pour filmer  |  [28/03/2017] Maroc : 14 personnes arrêtées pour avoir incendié un commissariat  |  [27/03/2017] Plus de 400 jihadistes seraient rentrés au Royaume Uni d’après une source sécuritaire  |  L’Iran classe la CIA et l’Armée américaine comme organisation terroriste  |  L’opposant de Poutine Alexei Navalny condamné à 15 jours de détention après les manifestations anti-corruption d’hier  |  Attentat du Drugstore : réclusion à perpétuité requise contre le monstre Carlos le chacal  |  Egypte : 1 soldat égyptien et 6 militants de l’Etat islamique tués en deux incidents séparés dans le Sinaï  |  Syrie : un drone suspecté d’être américain, bombarde une voiture avec 6 occupants d’al-Qaïda  |  Blocus ? Non, propagande antisémite : 719 camions contenant 25 385 tonnes de biens sont entrés à Gaza par Israël hier  |  [26/03/2017] Syrie : Une milice soutenue par les Etats-Unis a pris le contrôle de la base aérienne de Tabqa  |  Erdogan a lancé un raid contre l’organisation anti-corruption de Reports that Navalny à Moscou  |  Attentat de Londres : nouvelle arrestation. Un musulman de 30 ans interpellé à Birmingham  |  Contre-attaque : Les responsables républicains transmettent au parquet leur dossier juridique sur le cabinet noir  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 11 juillet 2012

Michel Garroté – Je repense parfois à ma période « anti-sioniste » (1976-1980). Et lorsque j’y repense, je me souviens très précisément que mon « anti-sionisme » était une passion – haineuse et viscérale – à l’égard des Juifs Israéliens ; et une fascination – aveugle – pour les terroristes de la « cause palestinienne ».

Selon une étude allemande intitulée « Les antisémites partenaires de coalition », « une nouvelle force s’est installée au sein du Parti (ndmg – le parti d’extrême-gauche ‘Die Linke’), qui tolère des positions antisémites ». Ses auteurs, les politologues Samuel Salzborn (Université de Giessen) et Sebastian Voight (Université de Leipzig), critiquent sévèrement les attitudes anti-israéliennes d’extrême-gauche enracinées dans ce parti (ndmg – ‘Die Linke’). Die Linke est le Parti de Gauche radicale le mieux organisé et le plus anti-israélien de toute l’Europe continentale (avec l’extrême-gauche française, l’extrême-droite hongroise, etc.). Au fil des ans, il a soutenu tous les efforts visant à démanteler l’Etat juif.

Les sections locales des villes allemandes de Duisburg et Brême ont appelé au boycott de l’Etat juif. Hermann Dierkes, conseiller municipal encarté à Duisburg, qualifie le droit d’Israël à exister de « larcin ». L’an dernier, la conseillère municipale également encartée à Die Linke, Erika Zemaitis, s’est opposée par son vote à une motion visant à accorder des fonds destinés à reconstruire la synagogue de la ville de Herford, pour remplacer celle que les nazis ont détruite par le feu en 1938. Le député Wolfgang Gehrcke, porte-parole de la politique étrangère du Parti (ndmg – ‘Die Linke’), a participé à des manifestations de soutien aux groupes terroristes Hamas et Hezbollah.

En 2010, deux autres parlementaires, Inge Höger et Annette Groth, ont rejoint le groupe d’islamistes turcs radicaux (depuis lors interdit en Allemagne notamment grâce à Angela Merkel) sur le Mavi Marmara. A leur retour en Allemagne, elles ont été reçues à Berlin – en compagnie de l’ex-porte-parole de la politique étrangère du Parti Norman Paech, qui les avait accompagnées sur le navire -, par le leader du Parti. Un accueil triomphal leur a été réservé, digne du retour de véritables héros. L’augmentation de la pression médiatique a cependant obligé le Parti gauchiste à procéder à quelques pseudo-changements purement cosmétiques. D’où sa nouvelle résolution supposée répondre aux nombreuses informations sur son antisémitisme.

Cela n’impressionne pas Dieter Graumann, Président du Conseil Central des Juifs d’Allemagne, qui compte 105’000 membres. Dieter Graumann déclare : « Le vieil esprit antisioniste est-allemand hante encore le parti. Paradoxalement, aujourd’hui ce sont ses représentants de l’Ouest qui donnent libre cours à leur rage, à leur haine quasi pathologique d’Israël. Malheureusement, ce sont ces idéologues qui revendiquent l’orientation politique du parti à l’égard d’Israël ». Die Linke est le successeur du Parti socialiste de l’ancien Etat communiste est-allemand. Il a réuni un mélange de socialistes est-allemands, de gauchistes ouest-allemands, de transfuges du parti social-démocrate et de syndicalistes. Nombre d’entre eux ont en commun la haine d’Israël. Des députés tels que Christine Buchholz et Hermann Dierkes appellent à la lutte violente palestinienne contre le peuple juif israélien.

En 2003, le député démocrate-chrétien Marti Hohmann avait traité les Juifs de « race de criminels », alléguant que leur rôle dans la Révolution russe de 1917 disculpait soi-disant les atrocités allemandes de la Shoah. Si l’on suit son raisonnement pervers, les Allemands ont commis et les Juifs aussi auraient commis des crimes contre l’humanité. La chancelière allemande Angela Merkel a autorisé l’exclusion de Marti Hohmann du parti démocrate-chrétien. A noter que des députés tels que Christine Buchholz et Hermann Dierkes ont appelé à la lutte violente palestinienne contre le peuple juif israélien.

Michel Garroté

Rédacteur en chef

Reproduction autorisée avec mention de www.dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz