FLASH
[23/03/2017] Philippe Douste-Blazy, ancien ministre de Chirac, cofondateur de l’UMP soutient Macron : c’était bien un UMPS, ou un PS caché  |  Scotland Yard a arrêté une musulmane de 39 ans à Londres Est qui préparait un attentat  |  Là il a raison ! Benoît Hamon dénonce le ralliement « pas acceptable » de Le Drian à Macron  |  Les alertes à la bombe contre des centres communautaires juifs américains ont été commis par un jeune israélo-américain – motif inconnu  |  Corse : 25 cocktails Molotov ont été lancés cette nuit contre la sous-préfecture de Corte sans faire de blessé  |  Non confirmé : un attentat terroriste aurait été évité ce matin à Anvers  |  Un Français a été enlevé par des musulmans au Tchad  |  « Si l’Islam est une religion de paix, pourquoi dois-je me déplacer partout avec des gardes armés ? » Ayaan Hirsi Ali  |  Sur la page Facebook d’Al Jazeera les arabes ont « réagi avec joie à l’attentat de Londres »  |  Sinaï égyptien : 15 terroristes tués, 7 arrêtés. 500 kg de TNT et des bombes artisanales saisis  |  Blocus ? Non, propagande. 10 ambulances ont transporté des malades de Gaza se faire soigner en Israël hier  |  L’ex député russe Denis Voronenkov qui a fui en Ukraine a été tué dans une rue de Kiev. Tueur appréhendé  |  Guignol : « Le niveau de la menace terroriste extrêmement élevée » – Cazeneuve, qui voulait lever l’état d’urgence il y a 8 jours  |  Blocus de Gaza ? Non, propagande. Le 22 mars, 692 personnes ont été autorisés à entrer en Israël depuis Gaza  |  L’Autriche décide l’interdiction formelle à Erdogan de faire campagne sur son sol  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 12 juillet 2012

Michel Garroté – Je lis (lien en bas de page) avec amusement, ce commentaire, sur le nouvel épisode du célèbre feuilleton français « Trierweiler Fuckingate » : « Le Point en kiosques ce jeudi revient sur l’affaire du tweet de soutien adressé par Valérie Trierweiler à Olivier Falorni (dissident PS aux législatives à La Rochelle), en citant Thomas Hollande, fils du président de la République et de Ségolène Royal. Mais le jeune homme parle de propos « déformés ou sortis de leur contexte ». Un mois après le dernier tweet de Valérie Trierweiler, souhaitant « courage à Olivier Falorni », l’adversaire (et futur vainqueur) de la socialiste Ségolène Royal aux législatives à La Rochelle, l’affaire resurgit. Alors que le sujet sera vraisemblablement évoqué samedi par François Hollande, lors de la traditionnelle interview du 14-Juillet (qui aura pour cadre l’Hôtel de la Marine), Le Point a recueilli le témoignage de Thomas Hollande, fils de l’ex-couple Hollande-Royal ».

« L’avocat de 27 ans (Thomas Hollande), qui a contacté l’AFP, dément toutefois « avoir accordé une interview au Point. Les propos rapportés, dont certains sont déformés ou sortis de leur contexte, ont été tenus lors d’une conversation informelle » avec une journaliste. Cette journaliste, Charlotte Chaffanjon, a rapidement répliqué sur son compte Twitter. « Aucun propos n’a été déformé », a-t-elle écrit, soulignant qu’il s’agissait d’un « article » et à aucun moment d’une « interview ». Il refuse de revoir Valérie Trierweiler. Dans son édition datée du 12 juillet, l’hebdomadaire relate cette conversation avec le jeune homme, qui s’en prend à sa « belle-mère ». « Ce que je reproche au tweet, c’est d’avoir fait basculer la vie privée dans la vie publique, aurait déclaré Thomas Hollande. Ça m’a fait de la peine pour mon père, il déteste tellement que l’on parle de sa vie privée. Ça a détruit l’image normale qu’il avait construite ».

« Le fils aîné du président, qui refuse, comme son frère et ses sœurs, de revoir Valérie Trierweiler (« c’est logique, non ? », plaide-t-il), juge ce tweet « hallucinant ». « Je savais que quelque chose pouvait venir d’elle un jour, mais pas un si gros coup ». Thomas Hollande, dans les propos que lui prête Le Point, attend la clarification du rôle de la première dame que son père lui a promise. « Soit elle est journaliste, soit elle a un cabinet à l’Elysée. Et surtout, pas de deuxième tweet ! ». Selon Europe 1, Valérie Trierweiler devrait être présente aux côtés de François Hollande, samedi, pour les cérémonies du 14-Juillet, puis le lendemain, au festival d’Avignon. Elle s’exprimera sur son rôle à la rentrée de septembre. Quant à Ségolène Royal, son avenir politique n’est pas remis en cause, selon son fils Thomas, qui l’imagine (toujours dans l’article du Point) « ministre, pourquoi pas, dans quelques mois. En politique, on n’est jamais mort ».

Michel Garroté

Rédacteur en chef

Reproduction autorisée avec mention de www.dreuz.info

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Tweet.-Thomas-Hollande-s-en-prend-a-Valerie-Trierweiler_6346-2095472-fils-tous–22278-abd_filDMA.Htm

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz