FLASH
[24/06/2017] Un député La République en marche favorable à l’intégration de l’enseignement de l’islam à l’école en Alsace-Moselle  |  [23/06/2017] Canicule : Veolia annonce que la situation est critique : 1 085 bouches d’eau ont été ouvertes  |  Mathieu Gallet, PDG de Radio France, devant le tribunal correctionnel pour soupçons de favoritisme lorsqu’il était à l’INA  |  Une source habituellement fiable nous indique que Mahmoud Abbas serait décédé – aucune confirmation officielle, peut-être un hoax  |  Sadiq Kahn étrillé pour avoir refusé de condamner le Hezbollah  |  « Bayrou ment » affirme un ex-assistant parlementaire témoin d’emplois fictifs au Modem  |  [22/06/2017] Les dernières volontés d’Helmut Kohl : que Viktor Orbán et non Merkel parlent lors de ses funérailles – REFUSÉ –  |  Trump prépare une loi qui interdit aux réfugiés toute aide de l’Etat avant 5 ans dans le pays  |  [21/06/2017] Michigan – Attentat terroriste : un musulman d’origine canadienne s’est jeté sur un policier, l’a poignardé en hurlant allahu akbar  |  Bayrou, Ferrand, Goulard et Sarnez : 4 ministres sur 18 éjectés du gouvernement pour soupçon d’emplois fictifs  |  Sondage : l’identité française menacée pour 70% des Français – qui ne font rien pour que ça change  |  De mieux en mieux : le terroriste des Champs-Elysées était également fiché par Interpol et recherché par la Tunisie pour terrorisme  |  Attaque terroriste à Bruxelles: perquisition à Molenbeek  |  30% des Russes disent être musulmans  |  Anvers : les habitants sont barricadés chez eux. Les forces spéciales sont entrées dans une habitation  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 18 juillet 2012

 

De passage à Budapest pour son université d’été, la directrice de l’union des étudiants juifs européens, Deborah Abisror, apprend, le 15 juillet vers 20 heures, que le criminel nazi Laszlo Csatary est présent dans la ville.

L’organisation se procure son adresse, et décide immédiatement de faire un appel au sit-in devant le domicile de ce déchet de l’humanité.

En Hongrie, la presse parle de Csatary, mais sans faire les gros titres : cela fait deux ans qu’il a été repéré à Budapest.

Deborah, interviewée par le Nouvel Obs (1) explique :

il doit être arrêté, mis en garde à vue. Ce n’est pas parce qu’il a 97 ans qu’il doit rester chez lui en attendant que les choses se passent. On parle de quelqu’un qui n’est même pas assigné à résidence. Nous voulons faire accélérer les choses. Moi je serai là. Chaque soir qui vient. Maintenant, il est illégal de manifester en Hongrie sans autorisation. Nous avons notifié à la police que nous serons devant son domicile ce soir mais nous ne savons pas combien de temps la police nous autorisera à rester sur place. Mais tant que nous n’avons pas de réponse à notre demande de voir cet homme interpellé, nous ferons en sorte de ne pas bouger. Même si on doit se faire arrêter.

J’apprends à l’instant par Joël Abisror, le père de la courageuse Deborah à qui je transmets toute mon admiration, que le criminel nazi a été mis en examen ce matin suite à son intervention et celle du mouvement.

Comme si l’alliance entre les nazis et les islamistes renaissait de la collaboration du mufti de Jérusalem avec Hitler, les jeunes nazis ont lancé une fatwa : la tête de Deborah a été mise à prix 100 000 forint (environ 350 euros) sur les sites pro-nazis hongrois.

Car seulement une heure après que la police a pris le nom, le numéro de passeport et l’adresse des juifs qui faisaient le siège devant l’immeuble du nazi, toutes les informations figuraient sur quatre sites pro-nazis hongois (2).

Reproduction autorisée, et même vivement encouragée, avec la mention suivante et impérativement le lien html ci dessous :
© Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

(1) http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20120716.OBS7346/criminel-nazi-retrouve-nous-demandons-son-arrestation.html
(2) http://kuruc.info/r/2/98812/

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz