FLASH
Geert Wilders jugé coupable de propos de haine par la Cour  |  Egypte : 8 morts dont 4 policiers lors d’une explosion jihadiste au Caire  |  Nouvel effet Trump : Foxconn Taiwan, qui fabrique les iPhone et d’autres smartphones, déclare au WSJ qu’il envisage de se développer aux USA  |  Le géant de l’acier United States Steel annonce : « maintenant que Trump élu, nous allons investir et réembaucher jusqu’à 10 000 personnes »  |  Viola Desmond, activiste noire engagée dans la défense des droits des noirs, va apparaître sur le dollar canadien, première femme sur un billet de banque  |  Les premiers avions de combat F35i sont en route vers Israël, premier Etat au monde à être livré  |  L’espérance de vie a baissé de 78.9 à 78.8 ans aux Etats-Unis en 2015 (mais progresse régulièrement depuis 1990)  |  Australie : les tapis de prière d’un hôpital de Sydney vont être nettoyés après que du bacon ait été posé dessus  |  L’ex-ministre Michèle Alliot-Marie (0 chances d’être élue) annonce sa candidature à la présidentielle  |  Fraude fiscale : Jérôme Cahuzac condamné à trois ans de prison ferme  |  Grèce : la Cour bloque l’extradition de 2 soldats turcs suspectés de complicité du coup d’Etat  |  Les forces israéliennes ont arrêté une cellule du Hamas qui s’apprêtait, depuis la Judée, à commettre attaques et kidnappings  |  Sondage Gallup: 47% des Américains sont pour le droit à l’avortement, 46% sont pro-vie  |  Où l’on apprend que Trump a eu plus de 30 heures de conversations téléphoniques avec Obama depuis son élection  |  Sondage : le taux de popularité de Donald Trump est monté à 50%, celui des médias est tombé à 6%  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 20 juillet 2012

Plus de 60 ans de terrorisme anti-juif

Michel Garroté – Les agences informent que selon le New York Times, les responsables américains corroborent les accusations israéliennes contre le Hezbollah et l’Iran. Les renseignements américains estiment que le kamikaze était placé sous une direction large et avait pour ordre de frapper une cible israélienne quand une opportunité se présentait. Cette direction avait été confiée au Hezbollah par l’Iran. Selon les responsables, l’acte terroriste contre des civils israéliens visait à « répondre » à la liquidation de scientifiques iraniens impliqués dans le nucléaire offensif du pays des mollahs, liquidation que Téhéran impute à Israël. Deux autres responsables américains interrogés par le New York Times ont également indiqué que le Hezbollah était derrière l’acte terroriste.

Cela dit, le « parallèle » fait entre, d’une part, des fabricants iraniens de bombes atomiques, et d’autre part, des touristes israéliens, ce « parallèle » est franchement déplacé. Du reste, cela fait des décennies que le Hezbollah assassine des civils juifs dans le monde.

Les enquêteurs bulgares, avec l’aide du FBI, de la CIA, des services secrets israéliens ainsi que d’Interpol, travaillent à plein régime pour tenter d’identifier l’auteur et le commanditaire de l’attentat suicide anti-israélien du 18 juillet. L’attentat, le premier du genre en Bulgarie, a tué cinq Israéliens, un Bulgare, le conducteur du bus transférant les touristes arrivés à l’aéroport de Bourgas, sur la mer Noire. Le terroriste, un homme d’environ 36 ans, repéré grâce à une caméra de surveillance de l’aéroport, a également trouvé la mort.

A Londres, ils annoncent la destruction du peuple juif israélien

Sur place, à Bourgas, les enquêteurs ont obtenu les premiers résultats : grâce à la vidéo de l’aéroport diffusée sur toutes les chaînes de télévision bulgares et assortie d’un appel à témoins, un loueur de voitures et deux chauffeurs de taxi se sont manifestés auprès des enquêteurs. La veille de l’attentat, l’auteur présumé a séjourné à Ravda, sur la Mer Noire, à une vingtaine de kilomètres au nord de Bourgas. Il a essayé de louer un taxi pour un jour à Pomorié, petite ville entre Ravda et Bourgas. Le propriétaire de l’entreprise a refusé parce qu’il a eu des doutes sur l’authenticité de son permis de conduire. L’homme a accueilli ce refus avec calme, a récupéré son dépôt de 50 leva (25 euros) et est reparti. Le terroriste a pris un autre taxi pour faire une reconnaissance. Le seul document de voyage retrouvé sur le terroriste est un faux permis de conduire américain « délivré » dans l’Etat du Michigan.

Une équipe d’Interpol est sur place et avec l’aide du FBI et de la CIA, les enquêteurs bulgares tentent de retrouver la piste du faux permis de conduire américain. Ils ont appelé Interpol, qui, depuis son siège à Lyon, a dépêché à Sofia une équipe de spécialistes de son unité de Sécurité et anti-terroriste. Cette équipe va vérifier si le faux permis de conduire américain figure dans la base de données des « Documents de voyages perdus ou volés » d’Interpol. Cette base de données comprend plus de 33 millions de références, dont quelque 2,5 millions de documents américains qui ont été signalés perdus ou volés à Interpol.

Ayant réussi à prélever des empreintes digitales sur une main du terroriste, les enquêteurs, grâce à un test ADN, espèrent aussi pouvoir l’identifier rapidement. Le contact est aussi permanent avec la police et les services secrets israéliens. Parmi les pistes suivies figurent des Bulgares récemment convertis à l’Islam, et, compte tenu de l’implication quasi certaine du Hezbollah, des Libanais résidant en Bulgarie.

Michel Garroté

Rédacteur en chef

Reproduction autorisée avec mention de www.dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz