FLASH
[27/03/2017] Plus de 400 jihadistes seraient rentrés au Royaume Uni d’après une source sécuritaire  |  L’Iran classe la CIA et l’Armée américaine comme organisation terroriste  |  L’opposant de Poutine Alexei Navalny condamné à 15 jours de détention après les manifestations anti-corruption d’hier  |  Attentat du Drugstore : réclusion à perpétuité requise contre le monstre Carlos le chacal  |  Egypte : 1 soldat égyptien et 6 militants de l’Etat islamique tués en deux incidents séparés dans le Sinaï  |  Syrie : un drone suspecté d’être américain, bombarde une voiture avec 6 occupants d’al-Qaïda  |  Blocus ? Non, propagande antisémite : 719 camions contenant 25 385 tonnes de biens sont entrés à Gaza par Israël hier  |  [26/03/2017] Syrie : Une milice soutenue par les Etats-Unis a pris le contrôle de la base aérienne de Tabqa  |  Erdogan a lancé un raid contre l’organisation anti-corruption de Reports that Navalny à Moscou  |  Attentat de Londres : nouvelle arrestation. Un musulman de 30 ans interpellé à Birmingham  |  Contre-attaque : Les responsables républicains transmettent au parquet leur dossier juridique sur le cabinet noir  |  L’Iran impose des sanctions à 15 sociétés américaines qui soutiennent Israël  |  500 personnes ont été arrêtées lors d’une opération anti-corruption à Moscou  |  Dernier sondage BuzzPoll: Marine Le Pen 23.92%, Fillon 22.45%, Macron 22.02%  |  5 habitations de Birmingham ont été fouillées en rapport avec l’attentat de Westminster  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 20 juillet 2012

Plus de 60 ans de terrorisme anti-juif

Michel Garroté – Les agences informent que selon le New York Times, les responsables américains corroborent les accusations israéliennes contre le Hezbollah et l’Iran. Les renseignements américains estiment que le kamikaze était placé sous une direction large et avait pour ordre de frapper une cible israélienne quand une opportunité se présentait. Cette direction avait été confiée au Hezbollah par l’Iran. Selon les responsables, l’acte terroriste contre des civils israéliens visait à « répondre » à la liquidation de scientifiques iraniens impliqués dans le nucléaire offensif du pays des mollahs, liquidation que Téhéran impute à Israël. Deux autres responsables américains interrogés par le New York Times ont également indiqué que le Hezbollah était derrière l’acte terroriste.

Cela dit, le « parallèle » fait entre, d’une part, des fabricants iraniens de bombes atomiques, et d’autre part, des touristes israéliens, ce « parallèle » est franchement déplacé. Du reste, cela fait des décennies que le Hezbollah assassine des civils juifs dans le monde.

Les enquêteurs bulgares, avec l’aide du FBI, de la CIA, des services secrets israéliens ainsi que d’Interpol, travaillent à plein régime pour tenter d’identifier l’auteur et le commanditaire de l’attentat suicide anti-israélien du 18 juillet. L’attentat, le premier du genre en Bulgarie, a tué cinq Israéliens, un Bulgare, le conducteur du bus transférant les touristes arrivés à l’aéroport de Bourgas, sur la mer Noire. Le terroriste, un homme d’environ 36 ans, repéré grâce à une caméra de surveillance de l’aéroport, a également trouvé la mort.

A Londres, ils annoncent la destruction du peuple juif israélien

Sur place, à Bourgas, les enquêteurs ont obtenu les premiers résultats : grâce à la vidéo de l’aéroport diffusée sur toutes les chaînes de télévision bulgares et assortie d’un appel à témoins, un loueur de voitures et deux chauffeurs de taxi se sont manifestés auprès des enquêteurs. La veille de l’attentat, l’auteur présumé a séjourné à Ravda, sur la Mer Noire, à une vingtaine de kilomètres au nord de Bourgas. Il a essayé de louer un taxi pour un jour à Pomorié, petite ville entre Ravda et Bourgas. Le propriétaire de l’entreprise a refusé parce qu’il a eu des doutes sur l’authenticité de son permis de conduire. L’homme a accueilli ce refus avec calme, a récupéré son dépôt de 50 leva (25 euros) et est reparti. Le terroriste a pris un autre taxi pour faire une reconnaissance. Le seul document de voyage retrouvé sur le terroriste est un faux permis de conduire américain « délivré » dans l’Etat du Michigan.

Une équipe d’Interpol est sur place et avec l’aide du FBI et de la CIA, les enquêteurs bulgares tentent de retrouver la piste du faux permis de conduire américain. Ils ont appelé Interpol, qui, depuis son siège à Lyon, a dépêché à Sofia une équipe de spécialistes de son unité de Sécurité et anti-terroriste. Cette équipe va vérifier si le faux permis de conduire américain figure dans la base de données des « Documents de voyages perdus ou volés » d’Interpol. Cette base de données comprend plus de 33 millions de références, dont quelque 2,5 millions de documents américains qui ont été signalés perdus ou volés à Interpol.

Ayant réussi à prélever des empreintes digitales sur une main du terroriste, les enquêteurs, grâce à un test ADN, espèrent aussi pouvoir l’identifier rapidement. Le contact est aussi permanent avec la police et les services secrets israéliens. Parmi les pistes suivies figurent des Bulgares récemment convertis à l’Islam, et, compte tenu de l’implication quasi certaine du Hezbollah, des Libanais résidant en Bulgarie.

Michel Garroté

Rédacteur en chef

Reproduction autorisée avec mention de www.dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz