FLASH
L’incendie d’Oakland, lors d’une soirée dans un entrepôt pourrait faire 40 morts – cause inconnue mais ce quartier est très violent  |  La banque centrale d’Arabie saoudite annonce être bloquée par un virus venu d’Iran  |  L’ancien président de France Télévisions Rémy Pflimlin qui a masqué la vérité de l’affaire al Dura, est mort à l’âge de 62 ans d’un cancer  |  L’homme qui a pris 7 otages lors d’un cambriolage bd Massena à Paris a échappé à la police, et il est armé  |  Des hackers ont dérobé 2 milliards de roubles de la banque centrale de Russie  |  Le monde du deux-roues et de la moto perd une figure qui s’en va à la retraite : François Hollande  |  Merkel au bord de la crise de nerf : la moitié des Allemands réclament un référendum sur un possible GERXIT  |  Le Sénat américain a voté un renforcement des sanctions contre l’Iran – un sénateur a voté contre : Bernie Sanders  |  François Hollande renonce à se représenter à la présidentielle – il aura au moins pris une bonne décision en 5 ans  |  France: la police intercepte un avion avec 100 millions d’euros de Cocaine venant de Colombie à bord  |  A l’ONU, la France vient de voter que le Mont du Temple est un lieu saint pour les seuls musulmans  |  Près de 370 combattants de l’Etat islamique arrêtés en Turquie en novembre, rapporte l’agence officielle turque  |  Plus bas historique : 5% des Américains ont confiance dans les médias, sauf Fox News: 28% lui font confiance  |  Scandaleux : le Parlement européen illustre un débat sur le fascisme par une photo de Marine Le Pen  |  Michael Flynn, le conseiller à la sécurité nationale de Trump accuse la Chine & la Corée du nord d’avoir fait une alliance globale avec l’islam radical  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Abbé Alain Arbez le 21 juillet 2012

Qu’en est-il du ramadan ?

Au cœur d’une Europe aux racines judéo-chrétiennes, voici le temps du ramadan, potentiellement pratiqué par 50 millions de personnes de culture islamique, individus ou familles installés depuis quelques décennies ou plus récemment, dans les nations démocratiques du vieux continent.

Chaque année, l’impact du ramadan se renforce à travers une médiatisation attentionnée. Mobile dans les agendas en raison d’un calendrier lunaire, ce mois sacré recèle une charge identitaire considérable, aussi est-il de plus en plus observé en France, y compris dans les prisons… Certains sociologues estiment même qu’il y aurait aujourd’hui en France plus de pratiquants musulmans du ramadan annuel que de pratiquants catholiques d’une seule messe mensuelle ! Certains prédicateurs de mosquées n’hésitent d’ailleurs plus à annoncer : islam, première religion de France.

Dans le coran, Allah, le Dieu de Mahomet, affirme que le jeûne est « obligatoire aux musulmans comme il le fut aux juifs ». Récupération captieuse, car il ne s’agit en aucun cas d’un jeûne au sens biblique : obéir à une loi interdisant de boire et de manger durant les heures de la journée et autorisant à se rattraper largement la nuit incite surtout au conformisme rituel et aux excès alimentaires.

Dans la vraie tradition biblique méconnue du coran, le jeûne est une démarche spirituelle avant d’être une loi à observer, comme le sont essentiellement les injonctions islamiques : le véritable jeûne a pour but la conversion du coeur, la libération du péché et le renouveau de la conscience. (Voir premier et nouveau testaments).

Mais c’est aussi du mot « ramadan » que vient le terme familier « ramdam » qui signifie faire du bruit, déranger les voisins. Ce qui montre bien le décalage de vie diurne et nocturne du ramadan, lequel entraîne des nuisances de voisinage et pose de sérieux problèmes de coexistence dans de nombreux quartiers, ce qui encourage la ghettoïsation.

Ce qui doit interpeller, ce n’est pas seulement la montée en puissance de visibilité sociale des signes d’appartenance islamique, tels que le voile, les prières sur la voie publique ou la pratique du ramadan. C’est le contenu lui-même de cette période de trente jours qui pose problème, car au-delà de la festivité de « rupture du jeûne » et la médiatisation bon enfant de ses aspects conviviaux, c’est le recyclage annuel du coran intégral qui s’impose à chaque croyant !

Car pendant le ramadan – pilier de l’islam – tout musulman doit lire l’ensemble des sourates, y compris, donc, se réimprégner des passages les plus belliqueux à l’égard des juifs et des chrétiens, (dénommés à tort membres des « religions du livre », car c’est l’islam, la « religion du livre », avec ses versets intouchables). Le ramadan n’est en tout cas pas un « carême » musulman comme le répètent benoîtement les médias.

Exemples significatifs de ce qui est remémoré durant le ramadan : « ne prenez pas pour amis les juifs et les chrétiens ! » (5.51) Ou encore : « Combattez ceux qui ne croient pas en Allah, ceux qui ne déclarent pas illicite ce que Allah et son prophète ont déclaré illicite ! » (9.29)

« Quand vous rencontrerez les infidèles, tuez-les jusqu’à en faire un grand carnage » (37.4) Ce n’est pas vous qui les avez tués, c’est Allah qui les a tués… » (8.17)

Et parmi les cinq prières quotidiennes, revient la « fatiha » la prière-matrice du coran, dans laquelle il est affirmé au verset 7 – selon les commentateurs officiels – que les juifs sont « sous la colère d’Allah » et que les chrétiens sont des « égarés loin de sa volonté ».

Ce qui rappelle une fois de plus l’arrogance de ce complexe de supériorité (« l’islam domine mais n’est pas dominé ! », selon le hadith). Qui sait si certains adeptes, remotivés par le ramadan, ne vont pas ressentir à un moment ou à un autre des pulsions djihadistes envers les « infidèles » de leur pays d’accueil…

Reproduction autorisée, et même vivement encouragée, avec la mention suivante et impérativement le lien html ci dessous :
© Abbé Alain René Arbez pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz