FLASH
Premiers sondages en sortie des urnes : Bellen (Vert) 53.6%, Hoffer (FPO) 46.4%  |  Finlande : Le maire et 2 journalistes ont été tués hier soir par un sniper à #Lmatra, le tueur a été arrêté  |  2 tests du sentiment des peuples vis à vis de l’Europe aujourd’hui : référendum italien, présidentielle autrichienne  |  L’incendie d’Oakland, lors d’une soirée dans un entrepôt pourrait faire 40 morts – cause inconnue mais ce quartier est très violent  |  La banque centrale d’Arabie saoudite annonce être bloquée par un virus venu d’Iran  |  L’ancien président de France Télévisions Rémy Pflimlin qui a masqué la vérité de l’affaire al Dura, est mort à l’âge de 62 ans d’un cancer  |  L’homme qui a pris 7 otages lors d’un cambriolage bd Massena à Paris a échappé à la police, et il est armé  |  Des hackers ont dérobé 2 milliards de roubles de la banque centrale de Russie  |  Le monde du deux-roues et de la moto perd une figure qui s’en va à la retraite : François Hollande  |  Merkel au bord de la crise de nerf : la moitié des Allemands réclament un référendum sur un possible GERXIT  |  Le Sénat américain a voté un renforcement des sanctions contre l’Iran – un sénateur a voté contre : Bernie Sanders  |  François Hollande renonce à se représenter à la présidentielle – il aura au moins pris une bonne décision en 5 ans  |  France: la police intercepte un avion avec 100 millions d’euros de Cocaine venant de Colombie à bord  |  A l’ONU, la France vient de voter que le Mont du Temple est un lieu saint pour les seuls musulmans  |  Près de 370 combattants de l’Etat islamique arrêtés en Turquie en novembre, rapporte l’agence officielle turque  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 6 août 2012

Daniel Pipes – Pendant de nombreux siècles, les Alaouites ont été les gens les plus faibles, les plus pauvres, les plus campagnards, les plus méprisés, les plus arriérés de la Syrie. Or ces dernières décennies, ils se sont transformés en l’élite dirigeante de Damas. Aujourd’hui, les Alaouites dominent, pour l’instant encore, le gouvernement, détiennent les postes militaires clés, profitent d’une part disproportionnée des ressources pédagogiques, et sont en train de devenir riches.

La manière dont les Alaouites accédèrent au pouvoir en dit beaucoup sur la culture politique de la Syrie, montrant les liens complexes entre l’armée, les partis politiques, et la communauté ethnique. Le parti Ba’th, l’armée, et les Alaouites ont avancé en tandem, mais lequel de ces trois a eu le plus d’importance? Les nouveaux dirigeants baathistes qui étaient arrivés à être des soldats alaouite, ou des soldats alaouites qui se trouvaient être des baathistes ? En fait, une troisième formulation est plus précise: ils étaient des Alaouites qui se trouvaient être baathistes et soldats.

Certes, le parti et l’armée furent d’une importance cruciale, mais à la fin ce fut le transfert d’autorité des Sunnites aux Alaouites qui compta le plus. Sans dénigrer le rôle important du Parti et de l’armée, l’affiliation alaouite a finalement défini les gouvernants de la Syrie. Parti et de carrière ont compté, mais, comme c’est souvent le cas en Syrie, l’appartenance ethnique et religieuse en fin de compte a servi à définir l’identité. Voir le régime Assad principalement en termes de nature baathiste ou militaire, est ignorer la clé de la politique syrienne. L’affiliation confessionnelle demeure d’une importance vitale ; comme à travers les siècles, les questions d’appartenance confessionnelle d’une personne importe plus que tout autre attribut.

La réponse sunnite aux nouveaux dirigeants, qui a pris une forme essentiellement communautaire, confirme ce point de vue. L’opposition généralisée des Sunnites – qui représentent environ 69 pour cent de la population syrienne – à un gouvernant alaouite a poussé l’organisation des Frères musulmans à défier le gouvernement avec des méthodes violentes et même terroristes. Les Frères ont à plusieurs reprises été près de renverser le régime.

Il semble inévitable que les Alaouites – qui restent une minorité petite et méprisée, en dépit de toute leur puissance actuelle – finiront par perdre leur contrôle sur la Syrie. Lorsque cela se produira, il est probable que les conflits qui à tous les niveaux seront communautaires les abattront, avec la bataille décisive ayant lieu entre les dirigeants alaouites et la majorité sunnite. En ce sens, la chute des Alaouites- que ce soit par des assassinats de hautes personnalités, un coup d’Etat de palais, ou une révolte régionale – est susceptible de ressembler à leur ascension.

Daniel Pipes

Reproduction autorisée avec mention de www.dreuz.info

Et avec mention de la source :

http://www.europe-israel.org/2012/08/la-conquete-alaouite-du-pouvoir-en-syrie/

Version originale anglaise :

The Alawi Capture of Power in Syria

Adaptation française: Anne-Marie Delcambre de Champvert

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz