FLASH
Trump annonce qu’il va chercher à faire baisser le prix des médicaments  |  Trump déclare qu’il va demander avis à Obama en raison de son expérience, pour ses futures nominations  |  Sous les pressions des réseaux sociaux, le Premier ministre italien Renzi donnera sa démission ce mercredi 7 décembre  |  Trois jihadistes ont été placés en garde à vue dans le cadre de l’enquête sur le meurtre du couple de policiers à Magnanville en juin dernier  |  Le député LR Damien Abad à Ségolène Royal : « La castritude aigüe, ça se soigne ! »  |  Délire de @FranceInter : la radio d’Etat compare Nelson Mandela à un terroriste  |  Sondage : une majorité d’Américains pense que Trump peut conserver ses entreprises – les médias ne veulent pas  |  « Donald Trump personne de l’année » pour Time Magazine  |  Le vol Pakistan Airlines #PK661 a été observé plongeant vers le sol – il y a 47 personnes à bord avec l’équipage  |  Un avion de Pakistan Airlines avec 34 personnes à bord a disparu des radars au dessus d’Abbottabad  |  Votez et faites gagnez Sylvia Pinel à la primaire socialiste: elle est créditée de 0% de votes, elle sera parfaite face à la droite  |  Syrie : énorme explosion d’un dépôt de munitions de l’armée à Damas, frappé par l’aviation israélienne durant la nuit  |  Malawi : des milliers de chrétiens manifestent contre l’avortement et le mariage homo  |  L’armée syrienne contrôle maintenant 100% des vieux quartiers est d’Aleppo  |  Pour être réélue, Merkel veut maintenant préserver la culture allemande contre le mode tribal et la sharia des immigrés  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 6 août 2012

Michel Garroté – Éviter une implosion de la Syrie – comme celle d’Irak après la chute de Saddam Hussein en 2003 – tel est le plan que les États-Unis élaborent pour le jour où Bachar Al Assad sera écarté du pouvoir (dans quelques semaines ou dans quelques mois selon les États-Unis). Ce plan de la Maison Blanche, du Département d’État (Affaires étrangères) et du Pentagone (Défense) ne prévoit pas – du moins pas officiellement – d’intervention armée, mais simplement une aide humanitaire aux réfugiés aux limites frontalières de la Syrie.

Cependant, le plan américain envisage la possibilité que des troupes des États-Unis collaborent avec des forces de l’OTAN ou des forces alliées dans les zones frontalières pour gérer le flux de réfugiés. Il pourrait également y avoir un déploiement de forces armées alliées pour garantir que les arsenaux d’armes chimiques d’Al Assad ne subissent pas d’attaques et ne tombent pas aux mains de groupes radicaux.

De toute façon, Obama se laissera influencer – dans ses prises de décisions – par l’Arabie saoudite, le Qatar, la Ligue arabe et l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI). En clair, Obama n’intervient pas, tout en envisageant d’intervenir. Plaisanteries mises à part, il est vrai que sécuriser les armes chimiques syriennes ne serait pas une mauvaise chose…

Michel Garroté

Rédacteur en chef

Reproduction autorisée avec mention de www.dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz