FLASH
[25/05/2017] Philippines : affrontements violents aujourd’hui entre ISIS et l’armée philippine dans l’ouest de Mariwa  |  Manchester : raid de la police en cours concernant des suspects en rapport avec l’attentat  |  Une bombe a été placé dans la voiture de l’ancien Premier ministre grec , Lucas Papademos. Plusieurs personnes blessés dont le Premier ministre  |  Manchester : les renseignements anglais pensent que l’attentat a été décidé par une cellule terroriste européenne qui vise surtout l’Allemagne et la Grande Bretagne  |  Manchester : la bombe était très sophistiquée, avec des explosifs à réaction ultra rapide  |  Manchester : l’anti-terrorisme découvre un réseau terroriste derrière l’attentat  |  Salman Abedi « voulait se venger » des bombardements US en Syrie, d’après sa sœur (se venger sur des fillettes ?)  |  Manchester : massive opération anti-terroriste en cours, artificiers anti-bombe sur place  |  [24/05/2017] La filière du terroriste de Manchester Salman Abeidi a permis de remonter jusqu’à un important recruteur d’ISIS  |  Coup de feu au café des belges, rue Lafayette : saisie d’une dépêche ancienne – nous nous excusons  |  Non confirmé : alerte à la bombe dans une école de Strasbourg et à Paris près de la gare du Nord  |  Paris : coup de feu au café des belges, rue Lafayette bloquée  |  Un terroriste musulman s’est fait exploser dans un autobus en ville à Jakarta Bilan 4 morts et plusieurs dizaines de blessés  |  Lille, France : 2 musulmanes arrêtées par le raid avant de commettre un attentat  |  Trump a obtenu de l’OTAN qu’elle se joigne à la coalition anti-ISIS  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 8 août 2012

Michel Garroté – Les efforts d’Ennahda (le parti islamiste au pouvoir en Tunisie) pour essayer – laborieusement – de démontrer qu’il serait, soi-disant, « modéré », ces efforts sont, pour ce parti, un véritable casse-tête, y compris, parfois, au sens propre et physique du terme. Ainsi, le cofondateur d’Ennahda, un certain Abdelfata Mourou l’a expérimenté, en sa propre chair, dans la localité de Kairuan où il prononçait, avant-hier lundi, une conférence sur « la tolérance dans l’islam ».

Mourou était accompagné d’un autre leader islamiste, le très radical Belhaj et du philosophe laïc Yusef Seddik. A un moment donné, un groupe d’auditeurs ont essayé d’obliger Seddik à abandonner la salle parce qu’il tenait des propos « trop modérés ». Mourou est alors venu en aide à Seddik et l’un des auditeurs a frappé Mourou à la tête avec un verre. Mourou, codirigeant d’Ennahda, âgé de 70 ans, a perdu connaissance et a été transporté d’urgence dans un hôpital local où il a reçu cinq points de suture.

De nombreux Tunisiens redoutent que les discours « modérés » d’Ennahda ne soient que purement tactiques et ils craignent que ce parti ne souhaite en réalité qu’une chose : instaurer une Etat islamique – de type califat – basé sur la charia. Du reste, la direction centrale d’Ennahda à Tunis, la capitale, a condamné les propos « trop modérés » de Yusef Seddik.

Michel Garroté

Rédacteur en chef

Reproduction autorisée avec mention de www.dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz