FLASH
[22/03/2017] la BBC s’est rétractée, l’auteur de l’attentat ne serait pas Abu Izzadeen qui est toujours en prison selon son avocat  |  Abdelghani Merah: « le salafisme devrait être interdit en France »  |  Coups de feu à l’extérieur de l’immeuble du parlement de Londres  |  Erdogan : « la démocratie est comme un train. On le prend, et on descend quand on arrive à destination »  |  Le procès du #MurDesCons débutera le 4/12/18 : la justice politisée sait traîner ou aller vite  |  Erdogan répète ses menaces : « aucun Européen ne peut marcher tranquillement dans aucune rue du monde si l’Europe de change pas d’attitude »  |  La candidate russe à l’Eurovision interdite d’entrée en Ukraine  |  Blocus ? Apartheid ? 845 étrangers et professionnels sont entrés en Israël depuis Gaza hier  |  Erdogan prévient que « les Européens ne vont pas être en sécurité cette attitude de l’Europe continue »  |  [21/03/2017] Mathias Fekl, un illustre inconnu, remplace l’autre inconnu Le Roux au poste interchangeable donc inutile de ministre de l’Intérieur  |  Il promettait une république irréprochable, Hollande ! Le corrompu ministre socialiste Le Roux démissionne  |  Somalie Mogadishu : attentat suicide – oui, encore des musulmans. 7 morts et 10 blessés  |  Le Parquet National Financier ouvre une enquête contre Le Roux, le ministre de l’Intérieur de la gauche morale  |  Afghanistan : les talibans tuent 6 membres de services de renseignement dans la province d’Helmand lors d’un attentat suicide avec une voiture chargée d’explosifs  |  Egypte : ISIS affirme qu’un de ses snipers a tué un soldat égyptien le 19 mars à el-Arish dans le Sinaï  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Ftouh Souhail le 20 août 2012

Rien ne doit plus nous étonner en Tunisie depuis que le pouvoir est tombée entre les mains des islamistes.

Il y a quelques jours, des touristes français ont été réprimés par la police religieuse à l’aéroport de Tunis-Carthage. (1)

Ce dimanche, la plage de la célèbre station balnéaire de Hammamet a été transformée en lieu de prière. Les islamistes, venus de villages proches, se sont organisés pour préparer cet événement, sans autorisation. Sur la plage, non loin du fort, l’imam est monté sur une plate-forme sur l’eau pour donner une prêche, à l’occasion de l’aid el Fitr (fête de la fin du mois de Ramadan).

L’imam Khmaies Salah qui a donné le prêche a affirmé que cette action a été organisée avec une aide logistique et financière de nombreuses personnes qui ont offert des tapis et couvertures pour recouvrir le sable. L’imam a confié au correspondant d’une radio privé qu’il voulait « simplement que la prière de l’Aïd se fasse selon les principes de l’Islam, dans un lieu à découvert ».

Les plages de la ville, notamment à Hammamet-nord, ont donc été interdites aux non musulmans. Les fidèles, qui ont déplacé leur lieu de prière, étaient d’avis qu’il n’est pas permis aux non-musulmans d’être présent à l’heure de la prière sur la même plage du fait que les non musulmans sont impurs au sens impureté spirituelle (Chrétiens et Juifs).

Les touristes occidentaux, sauf ceux qui se sont fait interdire l’accès à cette plage, ne semblent pas au courant qu’une plage ait été réservée aux musulmans. L’apartheid musulman, comme à la Mecque et à ses environs, gagne du terrain.

Les islamistes tunisiens innovent pour ruiner l’image du tourisme local. Hammamet est connu pour être une ville cosmopolite, recevant de nombreux hôtes étrangers.

L’invasion des prières illégales, hors des mosquées, a aussi touché la ville de Kalâa Kebira signifiant « grande forteresse », située à douze kilomètres de Sousse et à 130 kilomètres au sud de Tunis.

Les islamistes de cette ville ont choisi le jour de l’Aïd pour faire la prière non pas à la mosquée mais au stade municipal. Ils se sont basés sur un argument « particulier », celui de la situation géographique du stade qui se trouve être le point le plus haut de la ville.

Les prières de rue sont devenues courantes en Tunisie, et elles génèrent généralement de la violence.

Dimanche matin, deux individus à bord d’une voiture se sont approché de personnes faisant la prière dans une rue. Ils ont eu droit à une « correction islamique », une raclée entraînant le transfert d’un des individus à la clinique.

Reproduction autorisée et vivement encouragée, avec la mention suivante et le lien ci dessous :
© Ftouh Souhail pour www.Dreuz.info

(1) http://www.dreuz.info/2012/08/des-touristes-francais-reprimes-par-la-police-religieuse-a-laeroport-tunis-carthage/

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz