FLASH
[23/03/2017] Philippe Douste-Blazy, ancien ministre de Chirac, cofondateur de l’UMP soutient Macron : c’était bien un UMPS, ou un PS caché  |  Scotland Yard a arrêté une musulmane de 39 ans à Londres Est qui préparait un attentat  |  Là il a raison ! Benoît Hamon dénonce le ralliement « pas acceptable » de Le Drian à Macron  |  Les alertes à la bombe contre des centres communautaires juifs américains ont été commis par un jeune israélo-américain – motif inconnu  |  Corse : 25 cocktails Molotov ont été lancés cette nuit contre la sous-préfecture de Corte sans faire de blessé  |  Non confirmé : un attentat terroriste aurait été évité ce matin à Anvers  |  Un Français a été enlevé par des musulmans au Tchad  |  « Si l’Islam est une religion de paix, pourquoi dois-je me déplacer partout avec des gardes armés ? » Ayaan Hirsi Ali  |  Sur la page Facebook d’Al Jazeera les arabes ont « réagi avec joie à l’attentat de Londres »  |  Sinaï égyptien : 15 terroristes tués, 7 arrêtés. 500 kg de TNT et des bombes artisanales saisis  |  Blocus ? Non, propagande. 10 ambulances ont transporté des malades de Gaza se faire soigner en Israël hier  |  L’ex député russe Denis Voronenkov qui a fui en Ukraine a été tué dans une rue de Kiev. Tueur appréhendé  |  Guignol : « Le niveau de la menace terroriste extrêmement élevée » – Cazeneuve, qui voulait lever l’état d’urgence il y a 8 jours  |  Blocus de Gaza ? Non, propagande. Le 22 mars, 692 personnes ont été autorisés à entrer en Israël depuis Gaza  |  L’Autriche décide l’interdiction formelle à Erdogan de faire campagne sur son sol  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 21 août 2012

Michel Garroté – Obama qualifie de ligne rouge la menace d’une guerre chimique ou bactériologique en Syrie et précise ce qui peut amener les Etats-Unis à intervenir militairement. Obama déclare que l’utilisation ou le déploiement de telles armes de destruction massive risque d’aggraver la guerre. La Syrie a reconnu posséder des réserves importantes d’armes chimiques et bactériologiques et a menacé de les utiliser.

Obama précise : « Nous ne pouvons pas avoir une situation dans laquelle des armes chimiques ou bactériologiques tomberaient entre les mains des mauvaises personnes » et les Etats-Unis n’accepteront pas que Bachar el-Assad, les rebelles ou les supplétifs de l’un ou l’autre camp brandissent la menace d’armes de destruction massive.

« Nous avons fait savoir sans équivoque à chacun des acteurs de la région que c’était une ligne rouge pour nous et que cela aurait d’énormes conséquences si nous commencions à voir du mouvement sur le front des armes chimiques ou que des armes chimiques étaient utilisées. Cela changerait mes calculs de façon significative », prévient Obama. Il ajoute que son pays surveille la situation avec le plus grand soin et élabore des plans d’urgence.

Les propos d’Obama sont peut-être motivés par des considérations électorales. Indépendamment de la question des armes chimiques et bactériologiques, une intervention militaire étrangère en Syrie n’est pas forcément la meilleure solution du point de vue des intérêts occidentaux. Les déclarations verbales d’Obama sur tout ce qui concerne les pays musulmans n’ont pas manqué, depuis 2008, de laisser sceptiques divers analystes occidentaux, particulièrement inquiets face au printemps arabe devenu hiver islamique…

Michel Garroté

Rédacteur en chef

Reproduction avec mention www.dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz