FLASH
[23/06/2017] Sadiq Kahn étrillé pour avoir refusé de condamner le Hezbollah  |  « Bayrou ment » affirme un ex-assistant parlementaire témoin d’emplois fictifs au Modem  |  [22/06/2017] Les dernières volontés d’Helmut Kohl : que Viktor Orbán et non Merkel parlent lors de ses funérailles – REFUSÉ –  |  Trump prépare une loi qui interdit aux réfugiés toute aide de l’Etat avant 5 ans dans le pays  |  [21/06/2017] Michigan – Attentat terroriste : un musulman d’origine canadienne s’est jeté sur un policier, l’a poignardé en hurlant allahu akbar  |  Bayrou, Ferrand, Goulard et Sarnez : 4 ministres sur 18 éjectés du gouvernement pour soupçon d’emplois fictifs  |  Sondage : l’identité française menacée pour 70% des Français – qui ne font rien pour que ça change  |  De mieux en mieux : le terroriste des Champs-Elysées était également fiché par Interpol et recherché par la Tunisie pour terrorisme  |  Attaque terroriste à Bruxelles: perquisition à Molenbeek  |  30% des Russes disent être musulmans  |  Anvers : les habitants sont barricadés chez eux. Les forces spéciales sont entrées dans une habitation  |  Surprise ! Le terroriste qui a tenté de se faire exploser à Bruxelles est un ressortissant marocain  |  Arabie saoudite : Mohammed bin Naif prête allégeance à Mohammed bin Salman, le nouveau prince élu par 31 des 34 membres du Conseil  |  L’Egypte livre du fuel à Gaza pour alléger la crise d’électricité déclenchée par Abbas  |  Belgique : Anvers – hélicoptères de la police, éviter la zone  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 27 août 2012

Michel Garroté – Le ministre irakien des Communications, le sunnite Mohammed Taoufiq Allaoui, présente sa démission, aujourd’hui, lundi 27 août 2012, en raison des ingérences politiques, dans son ministère, du Premier ministre chiite Nouri al-Maliki. La démission d’Allaoui est un nouvel épisode dans le conflit opposant (depuis le retrait prématuré des troupes américaines imposé par Obama) Maliki, un chiite, à Allaoui et au bloc Irakiya qui l’accusent de chercher à monopoliser le pouvoir.

Le procès par contumace du vice-président Tarek al-Hachémi, accusé d’avoir commandité des assassinats, avive également les tensions entre Maliki et le bloc Irakiya dont font partie Allaoui et Hachémi. Ce dernier dénonce une procédure à des fins purement politiques. Cette crise paralyse le gouvernement et le Parlement, où aucune législation n’est votée alors que la loi pour réguler le secteur pétrolier est reportée. Diverses voix s’étaient élevées en Irak pour dire que le retrait américain était prématuré et que les institutions irakiennes n’étaient pas encore suffisamment consolidées.

Michel Garroté

Rédacteur en chef

Reproduction autorisée avec mention www.dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz