FLASH
[20/02/2017] Communiqué des victimes de Montauban: « rassurées que l’agresseur ait des antécédents psychiatrique et ne soit pas un simple jihadiste »  |  [19/02/2017] Des militants de l’Etat islamique partagent en boucle l’attentat de Montauban sur Telegram  |  Attentat musulman de Mogadishu : 39 morts, 50 blessés  |  Silence des opposants à la peine de morts : Un « tribunal » du Hamas condamne 3 palestiniens à mort pour espionnage  |  Montauban : ce n’est qu’après avoir été blessé que l’attaquant a crié « allahu akbar »  |  Le recyclage commence : « l’attaquant de Montauban aurait fait des séjours en psychiatrie »  |  L’opération info d’internet pour briser la loi du silence sur Macron produit ses effets : il baisse dans les sondages  |  Montauban attentat méthode palestinienne au couteau, 3 victimes, jihadiste abattu  |  [18/02/2017] Marine Le Pen toujours en tête à 26%. Fillon et Macron à 18,5%  |  [16/02/2017] Bobigny : début d’émeute, un hélicoptère survole la ville  |  Attentat revendiqué par ISIS au Pakistan : 60 morts 140 blessés  |  La loi de privation de la liberté d’expression définitivement adoptée contre les sites anti entrave à l’IVG  |  Le parquet financier annonce qu’il va poursuivre son enquête: il n’a pas de quoi poursuivre il s’acharne  |  [15/02/2017] Pakistan : attentat suicide : 5 morts 3 blessés, l’islam toujours l’islam  |  [14/02/2017] Emeutes : 245 arrestations depuis le début de l’affaire Théo – 245 arrestations pour rien, ils seront relâchés avec les félicitations des juges  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 30 août 2012

Forces Libanaises – Hier mouvement résistant, aujourd’hui parti politique.

Michel Garroté – La libération d’un citoyen libanais, emprisonné en Syrie pendant 27 ans, relance la question des disparus au Liban durant la guerre dite civile de 1975-1990, des centaines de Libanais ayant fini dans des prisons syriennes. Yacoub Chamoun, 49 ans, a été capturé en 1985 pour son appartenance aux Forces Libanaises dans la ville chrétienne de Zahlé (plaine de la Bekaa, est du Liban) et déporté sans jugement en Syrie.

Là, il est passé d’une prison à l’autre, notamment celles de Mezze, de Saydnaya et de Tadmor, connues pour leurs tortures et leurs exécutions sommaires. 150.000 Libanais sont morts durant la guerre dite civile au pays du cèdre et 17.000 ont disparu. Au cours des 22 dernières années, 600 familles ont exigé des autorités libanaises qu’elles révèlent le lieu de détention de leurs parents disparus aux mains de l’armée syrienne au temps de Hafez al-Assad (qui fut le père de Bachar, l’actuel président de la Syrie).

Michel Garroté

Rédacteur en chef

Reproduction autorisée avec mention www.dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz