FLASH
[28/05/2017] Udi Segal channel 2- A Bethlehem Trump a hurlé sur Abbas: « vous m’avez piégé! Les Israéliens m’ont montré comment vous incitez au terrorisme  |  [27/05/2017] La tombe du général de Gaulle à Colombey-les-Deux-Eglises a été vandalisée  |  Londres : le théatre de Piccadilly Circus vient d’être évacué en pleine séance  |  Trump : « je prendrais ma décision finale sur les accords de Paris [sur le climat] la semaine prochaine »  |  ISIS revendique l’attentat de Manchester  |  Somalie: les islamistes empêchent les populations affamées de recevoir l’aide alimentaire  |  Grande Bretagne : Durham bloquée par la police. Population évacuée du centre ville  |  Philippines, Marawi : l’armée bombarde les combattants de l’Etat islamique lors d’affrontements urbains  |  [26/05/2017] Afghanistan : des terroristes talibans attaquent une base militaire dans la province de Kandahar, au moins 20 morts  |  Syrie : nouvelle frappe de la coalition américaine : 80 proches de l’Etat islamique tués  |  Manchester : Salman Abedi a préparé son attentat depuis 1 an  |  La police allemande a arrêté un islamiste à Essen  |  Egypte, des musulmans attaquent des Chrétiens coptes dans un bus: 24 morts, 16 blessés. Ils n’ont pas entendu les mots d’amour de Manchester  |  [25/05/2017] Philippines : affrontements violents aujourd’hui entre ISIS et l’armée philippine dans l’ouest de Mariwa  |  Manchester : raid de la police en cours concernant des suspects en rapport avec l’attentat  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 30 août 2012

Forces Libanaises – Hier mouvement résistant, aujourd’hui parti politique.

Michel Garroté – La libération d’un citoyen libanais, emprisonné en Syrie pendant 27 ans, relance la question des disparus au Liban durant la guerre dite civile de 1975-1990, des centaines de Libanais ayant fini dans des prisons syriennes. Yacoub Chamoun, 49 ans, a été capturé en 1985 pour son appartenance aux Forces Libanaises dans la ville chrétienne de Zahlé (plaine de la Bekaa, est du Liban) et déporté sans jugement en Syrie.

Là, il est passé d’une prison à l’autre, notamment celles de Mezze, de Saydnaya et de Tadmor, connues pour leurs tortures et leurs exécutions sommaires. 150.000 Libanais sont morts durant la guerre dite civile au pays du cèdre et 17.000 ont disparu. Au cours des 22 dernières années, 600 familles ont exigé des autorités libanaises qu’elles révèlent le lieu de détention de leurs parents disparus aux mains de l’armée syrienne au temps de Hafez al-Assad (qui fut le père de Bachar, l’actuel président de la Syrie).

Michel Garroté

Rédacteur en chef

Reproduction autorisée avec mention www.dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz