FLASH
Rotterdam : Le terroriste musulman appréhendé préparait une exécution – saloperie d’islam  |  CNN annonce que 50 000 combattants de l’Etat islamique ont été tués selon l’armée américaine  |  Allemagne : 2 mineurs musulmans suspectés de préparer un attentat ont été arrêtés à #Aschaffenburg  |  Rotterdam : 4 boîtes d’explosifs, 1 drapeau d’ISIS découverts durant l’arrestation de terroristes musulmans  |  Syrie : la coalition occidentale a bombardé et détruit 168 camions-citerne près de Palmyre  |  Nigeria : double attentat « suicide » à #Madagali : 30 morts 57 blessés – saloperie d’islam  |  Geert Wilders jugé coupable de propos de haine par la Cour  |  Egypte : 8 morts dont 4 policiers lors d’une explosion jihadiste au Caire  |  Nouvel effet Trump : Foxconn Taiwan, qui fabrique les iPhone et d’autres smartphones, déclare au WSJ qu’il envisage de se développer aux USA  |  Le géant de l’acier United States Steel annonce : « maintenant que Trump élu, nous allons investir et réembaucher jusqu’à 10 000 personnes »  |  Viola Desmond, activiste noire engagée dans la défense des droits des noirs, va apparaître sur le dollar canadien, première femme sur un billet de banque  |  Les premiers avions de combat F35i sont en route vers Israël, premier Etat au monde à être livré  |  L’espérance de vie a baissé de 78.9 à 78.8 ans aux Etats-Unis en 2015 (mais progresse régulièrement depuis 1990)  |  Australie : les tapis de prière d’un hôpital de Sydney vont être nettoyés après que du bacon ait été posé dessus  |  L’ex-ministre Michèle Alliot-Marie (0 chances d’être élue) annonce sa candidature à la présidentielle  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Guy Millière le 13 septembre 2012

Je ne vais pas pouvoir écrire de nouvel article au cours des deux jours qui viennent. Je me contenterai ici de quelques notes avant de développer davantage.

Je pense que le 11 septembre 2012 restera dans l’histoire comme une date symbolique, pas aussi importante que le 11 septembre 2001, mais importante néanmoins.

Le 11 septembre 2012 sera la date où une attaque prévue depuis des jours et annoncée en vidéo par Ayman al Zawahiri aura été déclenchée contre l’ambassade américaine au Caire, et aura débouché sur la destruction du drapeau américain placé devant l’ambassade et sur son remplacement par le drapeau noir d’al Qaida.

La manifestation était menée par le frère d’Ayman Al Zawahiri. La principale revendication d’al Qaida en ce moment est la libération du responsable de l’attentat contre le World Trade Center à New York en 1993, Omar Abd El Rahman. Cette revendication est aussi formulée par Mohamed Morsi, président de la république égyptienne. L’armée et la police égyptienne ont totalement disparu au moment de l’attaque contre l’ambassade américaine au Caire. Des liens sont noués entre al Qaida et les Frères musulmans. Ce sont des liens dont je devrai reparler en détail. Oussame Ben Laden, je l’ai écrit, n’était pas sur la ligne défendue par Ayman Al Zawahiri, et il est mort. Ayman Al Zawahiri est vivant. Son frère aussi. Obama va-t-il renoncer aux aides financières et aux fournitures d’armement en direction de l’Egypte : on le saura très vite. Va-t-il renoncer à recevoir Mohamed Morsi ? On le saura très vite aussi. L’Egypte prend une direction très dangereuse et l’attaque contre l’ambassade américaine n’est qu’un des aspects de cette dangerosité. Le fait que l’ambassade ait publié initialement un communiqué portant l’aval du Département d’Etat, présentant les excuses des Etats Unis aux émeutiers est un point très bas atteint par la diplomatie américaine. Le Département d’Etat a mis seize heures à publier un communiqué plus présentable. Les déclarations de Barack Obama et d’Hillary Clinton, la voix de son maître, le matin du 12 septembre ont été caractérisées par ne mollesse pusillanime. Mitt Romney, la veille au soir, a parlé en Président des Etats-Unis digne de ce nom et a rappelé les valeurs américaines. Barack Obama a ironisé sur les propos de Mitt Romney : c’est lui, le Président, non ? Sauf qu’il ne parle pas comme un Président. Il a ensuite pris l’avion pour passer le week end à Las Vegas.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Pendant que Barack Obama partait pour Las Vegas, le consulat américain de Tripoli brûlait encore. Les corps de ceux qui y ont été tué, dont l’ambassadeur des Etats-Unis en Libye, étaient en voie d’évacuation, avec tout le personnel diplomatique américain dans le pays.

Le 11 septembre 2012, de fait, a aussi été le jour d’une attaque organisée par Al Qaida, ou par un groupe lié à al Qaida à Benghazi. Et c’est la première fois qu’un ambassadeur des Etats-Unis est assassiné depuis la présidence de Jimmy Carter. L’attaque contre le consulat américain de Benghazi est un acte de terrorisme islamique. Il reflète l’état actuel de la Libye de l’après Kadhafi, un pays tenu par des bandes armées islamistes. Barack Obama agira-t-il en représailles à cet acte terroriste très grave ? Il a, pour l’heure, dit qu’il faisait confiance à la justice libyenne. Des bateaux de guerre américains sont au large de la Libye. On verra ce que sera la suite des choses.

Le 11 septembre 2012 sera la date aussi où a été signifié à Israël par les Etats-Unis que l’administration Obama n’avait pas de ligne rouge à ne pas franchir à fixer au régime Khamenei en Iran. Ce sera la date où un Président des Etats-Unis, qui doit toujours recevoir Mohamed Morsi et qui ne s’oppose pas à la venue de Mahmoud Ahmadinejad à New York dans les jours qui viennent aura refusé de recevoir le Premier ministre d’Israël. De multiples versions circulent sur le sujet. Mais quelle que soit la version, le fait est là, Obama a plus important à faire. Il a un emploi du temps très chargé. Une soirée chez David Letterman. Une partie de golf. Un tour pour recevoir les invités de Jay Z et Beyonce qui débourseront 40 000 dollars chacun pour approcher Barack, et qui paieront 12 500 dollars supplémentaires pour être sur la photo avec lui. On a des priorités quand on est Président des Etats-Unis.

Je ne sais ce qui va se passer avant le 6 novembre, mais si ce qui vient de se passer ne fait pas sombrer Obama, c’est que rien, strictement rien ne le fera sombrer.

Je n’ai pas vu les extraits de film sur Mohammed qu’on dit être à l’origine de cette dix millième vague de rage musulmane frénétique, mais je les verrai. Les Etats Unis restent un pays de liberté de parole garantie par le premier amendement, La presse de gauche américaine et des gens de l’entourage d’Obama, dont le général Martin Dempsey, Président des Etats majors nommé par Obama à ce poste, attribuent les attaques du Caire et de Benghazi et celles qui suivront sans doute au film sur Mohammed, pas à l’islam radical, non, bien sûr.

Je n’ai pas vu les extraits du film, mais à chaque fois que je vois Obama sur l’écran de mon téléviseur, j’ai l’impression de voir un film d’horreur.

Reproduction autorisée, et même vivement encouragée, avec la mention suivante et impérativement le lien html ci dessous :
© Guy Millière pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz