FLASH
[28/03/2017] Maroc : 14 personnes arrêtées pour avoir incendié un commissariat  |  [27/03/2017] Plus de 400 jihadistes seraient rentrés au Royaume Uni d’après une source sécuritaire  |  L’Iran classe la CIA et l’Armée américaine comme organisation terroriste  |  L’opposant de Poutine Alexei Navalny condamné à 15 jours de détention après les manifestations anti-corruption d’hier  |  Attentat du Drugstore : réclusion à perpétuité requise contre le monstre Carlos le chacal  |  Egypte : 1 soldat égyptien et 6 militants de l’Etat islamique tués en deux incidents séparés dans le Sinaï  |  Syrie : un drone suspecté d’être américain, bombarde une voiture avec 6 occupants d’al-Qaïda  |  Blocus ? Non, propagande antisémite : 719 camions contenant 25 385 tonnes de biens sont entrés à Gaza par Israël hier  |  [26/03/2017] Syrie : Une milice soutenue par les Etats-Unis a pris le contrôle de la base aérienne de Tabqa  |  Erdogan a lancé un raid contre l’organisation anti-corruption de Reports that Navalny à Moscou  |  Attentat de Londres : nouvelle arrestation. Un musulman de 30 ans interpellé à Birmingham  |  Contre-attaque : Les responsables républicains transmettent au parquet leur dossier juridique sur le cabinet noir  |  L’Iran impose des sanctions à 15 sociétés américaines qui soutiennent Israël  |  500 personnes ont été arrêtées lors d’une opération anti-corruption à Moscou  |  Dernier sondage BuzzPoll: Marine Le Pen 23.92%, Fillon 22.45%, Macron 22.02%  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 18 septembre 2012

Les syndicats, chevaux de Troie de la destruction du tissu économique de la France, fulminaient d’avoir vu leur droit de prendre la population en otage grignoté par le précédent gouvernement, qui avait imposé des obligations de service minimum en cas de grève dans les transports. Instaurée en 2007, la loi sur le service minimum, étendue en mars 2012 au secteur aérien, obligeait les grévistes à se déclarer 48 heures à l’avance, mais aussi à informer de la reprise de leur travail 24 heures avant.

Mais tout ce qui a été fait par Nicolas Sarkozy est soigneusement détricoté par les socialistes sans même s’interroger – mais le peuvent-ils – sur le bienfait des mesures prises.

Le ministère des transports estime donc que « la philosophie de ce texte est de stigmatiser la grève ». Stigmatiser la grève ? Alors qu’il faudrait au contraire se demander qui fait grève et au nom de qui, puisque 94% des salariés Français vomissent les syndicats et refusent farouchement d’y adhérer ?

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Le gouvernement Ayrault considère qu’il « faut revenir au droit fondamental de la négociation entre partenaires sociaux pour prévenir les conflits ». Autrement dit, le gouvernement va redonner aux syndicats le droit de prendre la France en otage et de faire chier les Français qui travaillent, et qui ont mieux à faire que subir le cauchemar d’interminables heures d’attente chaque fois que les leaders syndicaux en font le caprice.

94% des salariés Français refusent d’adhérer aux syndicats disais-je, donc le droit d’une poignée de communistes à paralyser la France doit primer sur le droit de la presque totalité des Français à ce qu’on les laisse tranquille. C’est ce qu’on nomme la démocratie à la française ?

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2012/09/18/97002-20120918FILWWW00320-loi-sur-le-service-minimum-modifiee.php

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz