FLASH
Trump annonce qu’il va chercher à faire baisser le prix des médicaments  |  Trump déclare qu’il va demander avis à Obama en raison de son expérience, pour ses futures nominations  |  Sous les pressions des réseaux sociaux, le Premier ministre italien Renzi donnera sa démission ce mercredi 7 décembre  |  Trois jihadistes ont été placés en garde à vue dans le cadre de l’enquête sur le meurtre du couple de policiers à Magnanville en juin dernier  |  Le député LR Damien Abad à Ségolène Royal : « La castritude aigüe, ça se soigne ! »  |  Délire de @FranceInter : la radio d’Etat compare Nelson Mandela à un terroriste  |  Sondage : une majorité d’Américains pense que Trump peut conserver ses entreprises – les médias ne veulent pas  |  « Donald Trump personne de l’année » pour Time Magazine  |  Le vol Pakistan Airlines #PK661 a été observé plongeant vers le sol – il y a 47 personnes à bord avec l’équipage  |  Un avion de Pakistan Airlines avec 34 personnes à bord a disparu des radars au dessus d’Abbottabad  |  Votez et faites gagnez Sylvia Pinel à la primaire socialiste: elle est créditée de 0% de votes, elle sera parfaite face à la droite  |  Syrie : énorme explosion d’un dépôt de munitions de l’armée à Damas, frappé par l’aviation israélienne durant la nuit  |  Malawi : des milliers de chrétiens manifestent contre l’avortement et le mariage homo  |  L’armée syrienne contrôle maintenant 100% des vieux quartiers est d’Aleppo  |  Pour être réélue, Merkel veut maintenant préserver la culture allemande contre le mode tribal et la sharia des immigrés  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 18 septembre 2012

Les syndicats, chevaux de Troie de la destruction du tissu économique de la France, fulminaient d’avoir vu leur droit de prendre la population en otage grignoté par le précédent gouvernement, qui avait imposé des obligations de service minimum en cas de grève dans les transports. Instaurée en 2007, la loi sur le service minimum, étendue en mars 2012 au secteur aérien, obligeait les grévistes à se déclarer 48 heures à l’avance, mais aussi à informer de la reprise de leur travail 24 heures avant.

Mais tout ce qui a été fait par Nicolas Sarkozy est soigneusement détricoté par les socialistes sans même s’interroger – mais le peuvent-ils – sur le bienfait des mesures prises.

Le ministère des transports estime donc que « la philosophie de ce texte est de stigmatiser la grève ». Stigmatiser la grève ? Alors qu’il faudrait au contraire se demander qui fait grève et au nom de qui, puisque 94% des salariés Français vomissent les syndicats et refusent farouchement d’y adhérer ?

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Le gouvernement Ayrault considère qu’il « faut revenir au droit fondamental de la négociation entre partenaires sociaux pour prévenir les conflits ». Autrement dit, le gouvernement va redonner aux syndicats le droit de prendre la France en otage et de faire chier les Français qui travaillent, et qui ont mieux à faire que subir le cauchemar d’interminables heures d’attente chaque fois que les leaders syndicaux en font le caprice.

94% des salariés Français refusent d’adhérer aux syndicats disais-je, donc le droit d’une poignée de communistes à paralyser la France doit primer sur le droit de la presque totalité des Français à ce qu’on les laisse tranquille. C’est ce qu’on nomme la démocratie à la française ?

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2012/09/18/97002-20120918FILWWW00320-loi-sur-le-service-minimum-modifiee.php

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz