FLASH
[25/06/2017] Grande-bretagne, Newcastle : il s’agirait d’un accident et non d’une attaque contre des gens près d’une mosquée  |  Grande-bretagne, Newcastle : une voiture a foncé sur une foule apparement musulmane – 5 blessés  |  Newcastle : une voiture fonce sur des piétons, 5 blessés  |  [24/06/2017] Un député La République en marche favorable à l’intégration de l’enseignement de l’islam à l’école en Alsace-Moselle  |  [23/06/2017] Canicule : Veolia annonce que la situation est critique : 1 085 bouches d’eau ont été ouvertes  |  Mathieu Gallet, PDG de Radio France, devant le tribunal correctionnel pour soupçons de favoritisme lorsqu’il était à l’INA  |  Une source habituellement fiable nous indique que Mahmoud Abbas serait décédé – aucune confirmation officielle, peut-être un hoax  |  Sadiq Kahn étrillé pour avoir refusé de condamner le Hezbollah  |  « Bayrou ment » affirme un ex-assistant parlementaire témoin d’emplois fictifs au Modem  |  [22/06/2017] Les dernières volontés d’Helmut Kohl : que Viktor Orbán et non Merkel parlent lors de ses funérailles – REFUSÉ –  |  Trump prépare une loi qui interdit aux réfugiés toute aide de l’Etat avant 5 ans dans le pays  |  [21/06/2017] Michigan – Attentat terroriste : un musulman d’origine canadienne s’est jeté sur un policier, l’a poignardé en hurlant allahu akbar  |  Bayrou, Ferrand, Goulard et Sarnez : 4 ministres sur 18 éjectés du gouvernement pour soupçon d’emplois fictifs  |  Sondage : l’identité française menacée pour 70% des Français – qui ne font rien pour que ça change  |  De mieux en mieux : le terroriste des Champs-Elysées était également fiché par Interpol et recherché par la Tunisie pour terrorisme  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Rosaly le 18 septembre 2012

L’antisémitisme est un crime contre l’humanité, car il prône la haine d’un peuple, voire son éradication de la surface de la terre.

Par contre, la critique d’une idéologie et/ou d’une religion ne constitue en rien un crime. C’est la liberté de penser, le droit de s’exprimer librement.

Comment un Premier Ministre peut-il assimiler l’antisémitisme à l’islamophobie ? C’est faire preuve d’ignorance ou de très mauvaise foi.

Les plus grands crimes contre l’humanité ont été perpétrés, aux noms de deux idéologies, le communisme et le nazisme. L’un deux l’a été depuis le VIIe siècle, et ce sans interruption, au nom d’une pseudo-religion : l’islam.

Le Premier Ministre turc semble oublier les atrocités commises par l’Empire Ottoman en Occident au nom de l’islam, ainsi que les conversions forcées, par la pointe du sabre, des peuples envahis. Il souffre d’une amnésie à géométrie très variable, ce pieux musulman qui islamise la Turquie à grande vitesse.

Comment explique-t-il le génocide des Chrétiens actuellement en cours en terre d’islam, sans aucun respect de leurs libertés, de leurs croyances ?

Comment justifie-t-il cette frénésie quasi hystérique des communautés musulmanes en Occident à vouloir imposer leur idéologie pseudo religieuse, leurs mosquées, leurs interdits, leurs châtiments, leurs traditions, leurs accoutrement d’un autre âge à nos sociétés occidentales, sans aucun respect de nos libertés ?

Les minorités musulmanes en Occident exigent des droits, qui sont refusés aux minorités non musulmanes dans leur pays d’origine. La liberté de pensée et de croyance s’arrête là où commence la liberté de pensée et de croyance d’autrui.

Alors, à quelles libertés de pensée et de croyance se réfère Erdogan, quand nous savons tous que ces dernières sont en sens unique ? Le non musulman doit respecter la liberté de pensée et de croyance du musulman, mais la réciproque n’est pas vraie, car le principe islamique de « réciprocité » n’est que pure utopie.

Les Occidentaux doivent accorder tous les droits aux musulmans, mais ne rien exiger en contrepartie pour les minorités religieuses vivant en terre d’islam.

D’un côté, il y a les membres de la meilleure communauté qui soit, les musulmans, à qui tout est dû : « Vous êtes la meilleure communauté qu’on ait fait surgir pour les hommes, vous ordonnez le convenable, interdisez le blâmable et croyez en Dieu… » (coran 3,110)

De l’autre, il y a les infidèles, les mécréants, ces êtres inférieurs, n’ayant pas eu la “chance” immense d’être nés musulmans, à qui « l’élite » selon allah ne peut accorder aucun droit, aucune justice, aucun respect, si ce n’est lui imposer, de gré ou de force, par la ruse ou la violence, l’obligation de se convertir à la seule et unique « vraie religion » qui soit : l’islam !!!

L’islamophobie occidentale ne persécute pas, ne crucifie pas, ne tue pas, ne détruit pas les mosquées, elle exprime juste un sentiment de crainte, de peur envers cette idéologie, ce qui est notre droit. Par contre la judéophobie appelle à tuer les Juifs et la christianophobie incite les musulmans à commettre les pires atrocités à l’encontre des minorités chrétiennes, ayant le malheur de vivre dans les pays musulmans régis par la si « tolérante » charia.

Les islamophiles ne voient-ils pas la différence ? Qui ne respecte pas la liberté de pensée et de croyance d’autrui, Herr Erdogan ?

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

C’est incroyable, cette faculté des musulmans à s’arroger des droits via la stigmatisation, la victimisation et la tactique de culpabilisation de l’Occident.

Piège d’une simplicité grossière, oh combien efficace, dans lequel tombent nos responsables politiques, volontairement frappés de cécité, quant à la véritable nature de l’islam.

Le premier ministre turc semble être un loup aux abois, pétri de haine envers l’Occident. Je ne doute pas une seconde qu’il fera tout son possible, et même l’impossible, pour faire voter cette résolution perverse. C’est un islamiste fanatique, un véritable obsédé de l’idéologie liberticide, suprémaciste et mortifère.

J’aime beaucoup cette réflexion éclairante sur l’islam et les musulmans d’Hélios d’Alexandrie :

« L’arbre de la terreur et de la tyrannie a été planté il y a quatorze siècles, depuis, l’humanité n’a cessé de récolter ses fruits empoisonnés. Les musulmans sont prisonniers du coran et de la violence dont il est rempli ; ils ne peuvent embrasser sincèrement la paix, la tolérance et le bon voisinage sans renier, en tout ou en partie, leur croyance ; s’ils lui restent fidèles, deux choix s’offrent à eux : se soumettre en silence aux extrémistes ou se joindre résolument à eux.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Rosaly pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz