FLASH
[26/03/2017] Syrie : Une milice soutenue par les Etats-Unis a pris le contrôle de la base aérienne de Tabqa  |  Erdogan a lancé un raid contre l’organisation anti-corruption de Reports that Navalny à Moscou  |  Attentat de Londres : nouvelle arrestation. Un musulman de 30 ans interpellé à Birmingham  |  Contre-attaque : Les responsables républicains transmettent au parquet leur dossier juridique sur le cabinet noir  |  L’Iran impose des sanctions à 15 sociétés américaines qui soutiennent Israël  |  500 personnes ont été arrêtées lors d’une opération anti-corruption à Moscou  |  Dernier sondage BuzzPoll: Marine Le Pen 23.92%, Fillon 22.45%, Macron 22.02%  |  5 habitations de Birmingham ont été fouillées en rapport avec l’attentat de Westminster  |  Les Israéliens nuls en blocus : 746 personnes ont traversé la frontière de Gaza vers Israël hier  |  Cincinnati : tuerie dans un nightclub – 1 mort, 14 blessés, au moins deux agresseurs  |  [25/03/2017] Cuisant échec du meeting Macron à La Réunion : sa porte-parole accuse… « les réseaux russes très bien implantés sur l’île »  |  Egypte, Sinaï : ISIS bombarde l’institut Azhari pour la seconde fois  |  Allemagne, Cologne : l’aéroport a été bouclé, un homme avec un colis suspect a été perdu de vue  |  [24/03/2017] Violentes émeutes en Guyane : Aéroport fermé, département entièrement bloqué  |  10 personnes interpellées à Londres dans le cadre de l’enquête anti-terroriste  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 20 septembre 2012
(image d’archive)

Vous vous souvenez ? Le 1er juillet 2008, la police de Bruxelles découvrait que la veuve et les quatre filles de l’émir Al Nahyan de Dubaï étaient servies par 14 esclaves dans leurs suites de l’hôtel Conrad de Bruxelles (1).

Cette fois, c’est à Paris, à l’hôtel Concorde Opéra, que la police a découvert qu’une famille arabe de Dubaï possédait et maltraitait une esclave Ethiopienne. (2)

La malheureuse de 24 ans pense avoir trouvé du travail, en répondant début 2011 à la petite annonce d’une richissime famille des Emirats Arabes Unis. Hélas, dès qu’elle se fait embaucher, son passeport lui est confisqué, et elle reçoit, comme tout salaire, des coups de pieds, des gifles et des insultes pendant près de 2 ans.

« Je travaillais tout au long de la journée et de la nuit, car même quand je voulais dormir, j’en étais empêchée par la famille », a déclaré la jeune femme à la police qui l’a libérée, le 13 juillet dernier, grâce au personnel de l’hôtel Concorde. « Les enfants de la famille, surtout une fille, me frappaient avec la bienveillance de la mère. Je reçois des gifles et des coups de pieds de leur part, sans raison apparente mais ils prennent plaisir à le faire. Les coups étaient réguliers ».

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Comme pour les esclaves de Bruxelles, je pose la question :

Pourquoi des gens qui dépensent des dizaines de milliers d’euros chaque jour, ont-ils des esclaves ? Pourquoi ne pas s’entourer d’employés haut de gamme, hautement qualifiées, et sortant des meilleures écoles hôtelières ?

Pourquoi, si ce n’est par choix. Pourquoi, si ce n’est pour des raisons enracinées au plus profond de l’islam ? Ces musulmans aiment avoir droit de vie et de mort sur des êtres humains. Posséder des esclaves est un mode de vie, une tradition, car les musulmans sont de grands esclavagistes.

La réponse se trouve en partie dans le reportage sur l’esclavage moderne en terre d’islam que j’ai publié ici (1)

Reproduction autorisée et vivement encouragée, avec la mention suivante et le lien ci dessous :
© Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

(1) http://www.dreuz.info/2012/05/article-l-esclavage-des-musulmans-s-arretera-t-il-48934517/
(2) http://www.liberation.fr/societe/2012/09/19/dans-l-hotel-quatre-etoiles-le-client-esclavagiste-est-roi_847495

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz