FLASH
[27/06/2017] L’enquête du FBI contre le général Flynn, le conseiller sécurité de Trump, était une vengeance  |  L’université de Californie se prend un procès pour « environnement hostile aux juifs »  |  Chômage : la barre des 6.6 millions d’inscrits à Pole Emploi est dépassée  |  [26/06/2017] La Cour suprême déclare légale l’interdiction d’entrée établie par Trump pour 6 pays musulmans (sauf les gens qui ont des liens aux USA)  |  [25/06/2017] Grande-bretagne, Newcastle : il s’agirait d’un accident et non d’une attaque contre des gens près d’une mosquée  |  Grande-bretagne, Newcastle : une voiture a foncé sur une foule apparement musulmane – 5 blessés  |  Newcastle : une voiture fonce sur des piétons, 5 blessés  |  [24/06/2017] Un député La République en marche favorable à l’intégration de l’enseignement de l’islam à l’école en Alsace-Moselle  |  [23/06/2017] Canicule : Veolia annonce que la situation est critique : 1 085 bouches d’eau ont été ouvertes  |  Mathieu Gallet, PDG de Radio France, devant le tribunal correctionnel pour soupçons de favoritisme lorsqu’il était à l’INA  |  Une source habituellement fiable nous indique que Mahmoud Abbas serait décédé – aucune confirmation officielle, peut-être un hoax  |  Sadiq Kahn étrillé pour avoir refusé de condamner le Hezbollah  |  « Bayrou ment » affirme un ex-assistant parlementaire témoin d’emplois fictifs au Modem  |  [22/06/2017] Les dernières volontés d’Helmut Kohl : que Viktor Orbán et non Merkel parlent lors de ses funérailles – REFUSÉ –  |  Trump prépare une loi qui interdit aux réfugiés toute aide de l’Etat avant 5 ans dans le pays  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Guy Millière le 25 septembre 2012

Marine Le Pen a voulu, ces dernières années, rendre le Front National plus acceptable dans le débat politique. Elle a tenté de se démarquer des propos favorables aux dictatures arabes et hostiles à Israël tenus quand son père dirigeait le parti, tout comme elle a tenté d’effacer le souvenir des propos antisémites tenus par ce dernier. Elle a tenu des propos très clairs sur la menace islamiste et a fait preuve sur ce strict point d’un courage dont aucun autre dirigeant politique en France n’a fait preuve.

Cela s’est accompagné d’un discours économique souvent navrant, teinté de socialisme, d’étatisme et de nationalisme venu des chevénementistes qui ont rejoint son équipe. Le Front National est devenu ainsi un mouvement nationaliste, socialiste, protectionniste et anti-islamique. Ce positionnement ne le démarquait vraiment de l’ancienne extrême droite qu’en ce que les Juifs n’y étaient plus traités sur un mode aux relents pétainistes. Il ne compensait pas les déficiences intellectuelles de la droite dite modérée, qui a surtout des déficiences, et peu de dimensions intellectuelles. Il faisait du Front National un mouvement populiste un peu crispé, porteur de vieilles senteurs de soufre pas encore effacées, mais un mouvement plus « acceptable » dans le sinistre paysage politique français.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Et puis, voici quelques jours, Marine Le Pen s’est prononcée contre le port du voile islamique, au nom de la « laïcité ».

Et emportée dans son élan, elle y a ajouté le port de la kippa.

Je me suis demandé sur l’instant si elle avait ajouté le port de la kippa pour adresser un clin d’œil aux antisémites toujours présent dans le Front National et pour, en même temps, se donner les moyens de rediaboliser son parti en ouvrant grand la porte à nouveau aux accusations d’antisémitisme. Que telle ait été son intention ou non, c’est, en tout cas, le résultat de ses paroles.

Ses paroles ont aussi complètement faussé le débat sur le voile islamique et sur l’avancée de l’islam radical en France.

Ce qui pose problème dans le voile islamique, ce n’est pas qu’il s’agisse d’un signe religieux, et le mettre en parallèle avec la kippa, (ou avec la croix chrétienne) est inepte et inadmissible. La kippa est un signe religieux. Le voile islamique n’est ni un signe religieux ni une prescription de l’islam. C’est un signe de soumission à une lecture radicale de l’islam qui fait de celle qui le porte une militante de cette lecture radicale. C’est un signe d’infériorité de la femme qui remet en cause les principes même de l’égalité de droit, et que cette infériorité soit acceptée par la femme concernée n’est pas la question, car derrière cette remise en cause, il y a l’ensemble de la charia, donc un refus du droit occidental et une affirmation du droit islamique. Alors que les questions à poser seraient celles du danger de l’islam radical, de l’incompatibilité de la charia avec le droit occidental, de la réformabilité de l’islam, de la compatibilité de celui-ci avec la démocratie, de l’avancée de l’islam radical sur la planète en général et en Europe en particulier, le débat est renvoyé aux « signes religieux », à la laïcité, l’islam est présenté comme stigmatisé tout comme le judaisme est stigmatisé.

Si Marine Le Pen avait voulu non seulement adresser un clin d’œil aux antisémites du Front National et se trouver accusée d’antisémitisme, mais aussi fausser le débat sur le voile et l’islam radical, si elle avait voulu permettre aux représentants de l’islam de faire front commun avec les représentants de la communauté juive et avec l’essentiel des dirigeants politiques, elle aurait difficilement pu faire mieux.

Je n’ai jamais pensé que le Front National était un danger pour la démocratie. J’ai toujours pensé qu’il était un épouvantail providentiel pour la gauche aux fins d’amener vers elle les moutons qu’elle entend tondre, et qu’il se complaisait dans ce rôle d’épouvantail. Je n’ai pas changé d’avis. J’ai toujours pensé que le Front National polluait les débats indispensables et les vidait de leur sens, pour la plus grande satisfaction de la gauche, je n’ai pas changé d’avis non plus.

Reproduction autorisée, avec la mention suivante :
© Guy Millière pour www.Dreuz.info

PS: Marine Le Pen a ajouté depuis ses premiers propos ce qui suit : « Il est évident que la kippa ne pose pas de problème dans notre pays, mais notre pays a changé et cet équilibre fragile que nous avions trouvé dans l’exercice des religions a été bouleversé par une immigration massive, depuis maintenant une vingtaine d’années, qui a changé la donne. Je demande à nos compatriotes juifs, ce petit effort, ce petit sacrifice sûrement, mais qui permet une égalité entre les exigences que l’on demande aux uns et aux autres. Je suis sûre qu’une grande partie d’entre eux sont tout à fait prêts à faire ce petit sacrifice. Si j’avais demandé que cette interdiction ne frappe que le voile, alors, évidemment, immédiatement , j’aurais été brûlée en place de Grève pour islamophobie ».

Ces propos ne changent rien à ce que je viens d’écrire. Si la kippa ne pose pas de problème, pourquoi en parler ? Le problème n’est pas un équilibre dans l’exercice des religions, et il n’est pas un problème de signes religieux. Ce qui compte n’est pas le voile, mais ce qu’il y a dans les têtes. Quant à la crainte d’être accusé d’islamophobie, cela équivaut à se placer sur le terrain de l’adversaire.

Les propos tenus par Marine Le Pen à La Baule parlant des gens qui depuis trente ans prennent leurs ordres « à Berlin, à Washington ou chez Goldman Sachs » ne changent rien non plus à ce que je viens d’écrire, au contraire. Goldman Sachs ? Banque juive cosmopolite, comme dirait Jean-Marie.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz