FLASH
[23/03/2017] Philippe Douste-Blazy, ancien ministre de Chirac, cofondateur de l’UMP soutient Macron : c’était bien un UMPS, ou un PS caché  |  Scotland Yard a arrêté une musulmane de 39 ans à Londres Est qui préparait un attentat  |  Là il a raison ! Benoît Hamon dénonce le ralliement « pas acceptable » de Le Drian à Macron  |  Les alertes à la bombe contre des centres communautaires juifs américains ont été commis par un jeune israélo-américain – motif inconnu  |  Corse : 25 cocktails Molotov ont été lancés cette nuit contre la sous-préfecture de Corte sans faire de blessé  |  Non confirmé : un attentat terroriste aurait été évité ce matin à Anvers  |  Un Français a été enlevé par des musulmans au Tchad  |  « Si l’Islam est une religion de paix, pourquoi dois-je me déplacer partout avec des gardes armés ? » Ayaan Hirsi Ali  |  Sur la page Facebook d’Al Jazeera les arabes ont « réagi avec joie à l’attentat de Londres »  |  Sinaï égyptien : 15 terroristes tués, 7 arrêtés. 500 kg de TNT et des bombes artisanales saisis  |  Blocus ? Non, propagande. 10 ambulances ont transporté des malades de Gaza se faire soigner en Israël hier  |  L’ex député russe Denis Voronenkov qui a fui en Ukraine a été tué dans une rue de Kiev. Tueur appréhendé  |  Guignol : « Le niveau de la menace terroriste extrêmement élevée » – Cazeneuve, qui voulait lever l’état d’urgence il y a 8 jours  |  Blocus de Gaza ? Non, propagande. Le 22 mars, 692 personnes ont été autorisés à entrer en Israël depuis Gaza  |  L’Autriche décide l’interdiction formelle à Erdogan de faire campagne sur son sol  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 29 septembre 2012

Lettre d’un salafiste tunisien ayant choisi l’authentique tradition de ses aïeuls, de Tunisie, d’Afghanistan ou d’Arabie, à quelques pseudos modernistes, obscènes et décadents.*

Je ne sais par où commencer cette mise au point, tant on écume sur notre compte, nous les salafistes, sur les plateaux de télé et dans les journaux à la solde des résidus de l’ancien régime, depuis que le tout-puissant, en son infinie bonté, nous a fait cadeau de cette révolution bénite (Alhamdou lillâh!).

À dire vrai, j’ai longuement hésité avant de me décider de vous faire part – que  vous le vouliez ou non – à vous occidentalisés de tous bords et autres mécréants, des sentiments que j’éprouve à votre égard, et de la juste idée que je me fais de moi-même et de mes frères.

Je sais par avance que le directeur de votre journal ne publiera pas ma missive, parce qu’il la trouvera sans doute insultante à votre égard. Je me ferais, néanmoins, violence de vous porter la contradiction, me souciant comme d’une guigne du sort qui sera réservé à mon plaidoyer. Alors, puisez au plus profond de vos forces (si vous en avez encore, ce dont je doute fort !) et armez-vous de «tolérance» – vertu des faibles et des esclaves – dont vous nous rebattez les oreilles matin midi et soir… Souffrez que je vous dise ce qu’il en est exactement et de vous, et de nous.

Ma barbe hirsute, ma djellaba et mon sarouel

Je commencerai par mon apparence physique et vestimentaire qui vous offense tant, voire même qui vous dégoûte. Je vous le dis d’emblée, ma djellaba et mon sarouel, tout autant que ma barbe hirsute, qui vous font tellement peur (bande de trouillards!), sont meilleurs et incomparablement plus beaux que vos costumes et vos cravates, soi disant bon chic bon genre (sic), importés à coup d’euros chez des confectionneurs juifs, qui financent les ennemis de la Palestine et de l’islam.

Vous avez troqué les habits de nos ancêtres contre ceux des ennemis d’Allah, et vous voulez me faire croire que je suis un ringard, alors que vous serez, vous, des «modernes»? Maudite soit-elle votre satanée modernité qui me fera renoncer à la tenue de l’envoyé de Dieu (Que la paix et la bénédiction de Dieu soient sur lui) et de ses fidèles compagnons (que Dieu les agréés tous).

Vous-vous modelez selon les temps présents en singeant vos maîtres occidentaux, jusque dans leurs habits intimes qui asphyxient les organes génitaux et vous font donner naissance à des filles plutôt qu’à des garçons, et vous-vous prenez, comble de l’obscénité, pour des «hommes modernes», tandis que moi je serais un primate à vos yeux?! Je préfère être un primate qu’un inverti à votre ressemblance, dont rien ne distingue presque plus des nénettes de la décadence.

Moi, j’ai choisi l’authentique tradition de mes aïeuls, qu’ils habitent la Tunisie, l’Afghanistan ou l’Arabie; j’ai choisi d’assumer pleinement ma virilité à l’image de l’ultime messager (bénit soit-il) qui pouvait honorer, tenez-vous bien femmelettes, plus d’une dizaine d’épouses, et pas comme vous, qui êtes impuissants à satisfaire ne serait-ce qu’une seule!

Outre le fait que je me conforme scrupuleusement à la «sunna» du prophète (Que la paix et la bénédiction de Dieu soient sur lui), dites-vous bien que – en  laissant pousser ma barbe qui atteindra bientôt avec la grâce de Dieu, mon nombril – je prive les Gillette et autres Wilkinson (sans parler de votre Alligator d’antan) de bien de profits qui iraient, j’en suis convaincu, dans les poches des mécréants.

Quant à vous, bande d’efféminés, tous autant que vous êtes, continuez à vous débroussailler au quotidien, et n’oubliez surtout pas de vous asperger abondamment d’after-shave pour que vous sentiez bon la femelle!

Vous-vous imaginez peut-être plus intelligents et plus cultivés que nous autres salafistes. Détrompez-vous. Votre pseudo culture n’est qu’un sous-produit d’exportation, totalement étrangère à notre sublissime civilisation musulmane et à notre terreau arabe, du sein desquels vous êtes nés, et auxquels vous tournez le dos, avec une ingratitude qui me donne la nausée. Preuve, s’il en était, de votre pathétique haine de soi. Le fait est que vous êtes de ceux dont «Allah a scellé leurs cœurs et leurs oreilles; et un voile épais leur couvre la vue; et pour eux il y aura un grand châtiment» (Al-Baqarah / la vache, verset 7), et Allah tout puissant dit vrai.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Tous ces torchons que vous appelez sciences, littérature, philosophie

Votre Marx, votre Freud, votre Nietzsche, votre Darwin… et tous ceux du même acabit (pour la plupart, comme par hasard, juifs !) que vous adorez par-dessus notre Seigneur (louanges à lui), subiront – et vous avec – le même sort fait par notre bienheureux prophète (Que la paix et la bénédiction de Dieu soient sur lui) aux divinités de Qûreych, lors de son entrée victorieuse dans la Mecque. C’est notre destinée que de vous infliger un châtiment semblable. Le Tout-puissant ne dit-il pas: «Ils usent de complots. J’en use aussi. Accorde donc un délai aux infidèles ; accorde-leur un court délai» (At-Târiq/l’astre nocturne, versets 15, 16, 17), et Allah tout puissant dit vrai. Le votre de délai ne tardera pas à expirer, soyez-en sûrs!

Qu’ai-je à faire (pour ne pas dire autre chose) de tous les torchons que vous appelez livres, sciences, littérature, philosophie, et toutes ces conneries que vos infidèles maître-penseurs inventent pour éloigner, toujours un peu plus, les musulmans de la droiture de leur religion. Voyez-vous, gens impies ! J’ai ce qui vous fait défaut: le seul, l’unique et l’inimitable Livre qui englobe toutes les vérités éternelles, et qui me dispense d’ouvrir ne serait-ce qu’un seul de vos pseudo «ouvrages»: «Nous n’avons rien omis d’écrire dans le Livre» (Al-An’âm/les bestiaux, verset 38); Allah tout puissant dit vrai: «C’est un Livre dont les versets sont parfaits en style et en sens, et venu d’un Sage, d’un Parfaitement Connaisseur» (Hûd, versets 1 et 2)… Et vous voulez que j’abandonnasse cette douce lumière que Dieu – que son nom soit glorifié – ne cesse d’envoyer dans mon cœur, pour m’égarer, en votre affligeante compagnie, dans les méandres de l’imperfection et des mensonges humains?!

Soyez maudits jusqu’au jour de la résurrection, bande de mécréants, vous qui ressemblez «à quelqu’un qui a allumé un feu ; puis quand le feu a illuminé tout à l’entour, Allah a fait disparaître leur lumière et les a abandonnés dans les ténèbres où ils ne voient plus rien» (Al-Baqarah/la vache, 17).

J’en ai fini de vous! J’accours faire mes ablations et me repentir (Que Dieu me pardonne) de vous avoir adressé la parole, car le simple fait de vous écrire m’a imprégné de souillures. J’ai mieux à faire que de perdre mon temps avec d’incurables irréligieux comme vous : je m’en vais dare-dare pratiquer le saint-djihad et saccager une de vos expositions impies.

En guise de salut: Ni paix ni miséricorde sur vous. Vous n’avez droit qu’au brasier de la géhenne.

Signé: un salafiste qui vous attendra de pied ferme de l’autre côté de l’enfer… enivré et accompagné d’au moins une bonne douzaine de houris !

* Note de JPG : sur le journaltunisie.infotunisie-radio.com et kapitalis, le portail d’information sur la Tunisie  et le Maghreb Arabe qui la publie, cette lettre est attribuée, ce que je pense être une contrefaçon, à Houcine Bardi, Docteur en Droit, avocat au Barreau de Paris

Authentique ou contrefaite, cette lettre ressemble d’assez près à un certain type de commentaires que je reçois sur Dreuz et dont je vous fais grâce, et c’est à ce titre que je la publie. Ce n’est donc pas son authenticité, qui sera rapidement confirmée ou démentie par l’auteur présumé, qui doit retenir le lecteur, mais ce qu’elle véhicule.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz