FLASH
[30/03/2017] Israël prie ses ressortissants de quitter immédiatement les stations égyptiennes de la mer rouge en raison d’une possible attaque d’ISIS  |  Un blocus ça ? 20 541 tonnes de biens de consommations transportés par 626 camions sont entrés à Gaza depuis Israël hier  |  Venise : arrestations in extremis de terroristes qui se préparaient à bombarder le pont du Rialto  |  Blocus de Gaza ? Non, propagande antisioniste : hier 210 personnes ont franchi la frontière entre Israël et Gaza  |  Pour cause de discrimination, Israël boycott désinvesti et sanctionne l’ONU de 2 millions de dollars  |  L’Etat envisage d’acheter 62 hôtels F1 au groupe Accor afin de créer des centres pour migrants  |  France, Rouen : alerte à la bombe dans une église, police sur place  |  [29/03/2017] Washington : la femme qui a foncé sur la police a été mise en prison – il ne s’agit pas d’un attentat  |  Le « ministre de la Santé » de l’Etat islamique a été tué à Mossoul  |  Si c’est vrai bravo madame ! lors de la perquisition au FN, MLP a coincé son smartphone dans son décolleté pour filmer  |  [28/03/2017] Maroc : 14 personnes arrêtées pour avoir incendié un commissariat  |  [27/03/2017] Plus de 400 jihadistes seraient rentrés au Royaume Uni d’après une source sécuritaire  |  L’Iran classe la CIA et l’Armée américaine comme organisation terroriste  |  L’opposant de Poutine Alexei Navalny condamné à 15 jours de détention après les manifestations anti-corruption d’hier  |  Attentat du Drugstore : réclusion à perpétuité requise contre le monstre Carlos le chacal  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 4 octobre 2012

Compensation financière pour le retrait de sa candidature…

…face à Sarkozy à la présidentielle de mai dernier.

Michel Garroté, réd en chef – Cette histoire de butin se passe en France en 2012. La présidente du Parti chrétien-démocrate (PCD) Christine Boutin va toucher 180’000 euros de l’UMP d’ici au mois de novembre, « compensation financière », dit-elle, pour le retrait de sa candidature face à Nicolas Sarkozy à la dernière présidentielle (extraits adaptés avec mes commentaires entre parenthèses ; voir le lien vers la source en bas de page) : « J’ai passé une alliance avec Nicolas Sarkozy en février, quand j’ai retiré ma candidature à la présidentielle », explique l’ancienne ministre du Logement à l’excellent hebdomadaire français de droite ‘Valeurs actuelles’, qui paraît dans les kiosques aujourd’hui, jeudi 4 octobre 2012. « En le soutenant, je renonçais aux 800’000 euros de financement public de ma campagne, somme que j’avais déjà dépensée. Nicolas Sarkozy s’était engagé à ce que cette somme me soit remboursée par l’UMP », affirme-t-elle. Interrogée par l’Agence France Presse, Christine Boutin a précisé avoir déjà perçu à ce titre 500’000 euros de l’UMP en juin dernier.

Blessée que l’on ait pu imaginer une seconde qu’elle était achetable

Valeurs actuelles fait état, sans le nommer, des confidences d’un député UMP laissant entendre que le versement de cette somme serait une contrepartie de l’engagement de la présidente du PCD en faveur de Jean-François Copé dans la course à la présidence de l’UMP. Une version formellement démentie par l’intéressée qui se dit « blessée que l’on ait pu imaginer une seconde » (ndmg – oh mon Dieu !) qu’elle était « achetable » (ndmg – doux Jésus !). « Je suis allée voir François Fillon et Jean-François Copé à plusieurs reprises. Seul Copé m’a écrit une lettre très claire sur l’alliance de l’UMP et du PCD, garantissant l’autonomie et l’indépendance de mon parti », fait-elle valoir pour justifier son choix en faveur du secrétaire général de l’UMP (ndmg – chacun appréciera la qualité d’un tel raisonnement).

« L’UMP a une dette vis-à-vis de moi,  j’ai des preuves ».

« L’UMP a une dette vis-à-vis de moi, j’ai des preuves de l’engagement de Sarkozy de me rembourser ces 800’000 euros », insiste Christine Boutin (ndmg – dettes et preuves, bonjour l’ambiance…). « J’ai malheureusement dû me battre pour commencer à en voir la couleur. J’ai même dû vendre ma permanence pour solder une partie de ma dette (ndmg – vendre par-ci et solder par-là, est-ce bien biblique tout ça ?). D’ailleurs, après avoir touché ces trois chèques (de 60’000 euros chacun), l’UMP me devra encore 120’000 euros, dette que Fillon devra honorer s’il est élu président du mouvement », souligne-t-elle (ndmg – apparemment sans expliquer de façon concrète, détaillée et précise, le pourquoi de toutes ces transactions). Fin des extraits adaptés avec mes commentaires entre parenthèses ; voir ci-dessous le lien vers la source.

Copyright Michel Garroté

Reproduction autorisée

Avec mention www.dreuz.info

Et le cas échéant les sources citées

http://www.lepoint.fr/politique/boutin-va-toucher-180-000-euros-de-l-ump-04-10-2012-1513193_20.php

Post scriptum :

Le trésorier de l’UMP, Dominique Dord, s’est dit surpris jeudi que Christine Boutin réclame à son parti un versement de 180.000 euros au titre d’un accord passé avec Nicolas Sarkozy sur une compensation à hauteur de 800.000 euros de son retrait de la course à l’Elysée. « Ma première réaction a été la surprise », a–il expliqué en disant ne pas voir « quelle pièce justificative permettrait de verser 180.000 euros à Mme Boutin ». « Je tombe des nues et j’ai d’ailleurs demandé à Christine Boutin de me transmettre la copie d’une lettre, une convention ou un engagement pouvant justifier une telle somme », a-t-il ajouté. « Moi, je n’ai pas de trace de cela », a-t-il affirmé ajoutant qu’il trouvait quelque peu « inconvenant et choquant » que la présidente du Parti chrétien-démocrate (PCD) mette ainsi « Nicolas Sarkozy dans cette boucle ». Interrogé sur l’accord Boutin-Sarkozy, Dominique Dord explique :  « S’il y a un engagement et qu’il est légal, je ne vois pas pourquoi l’UMP ne paierait pas, même si on s’applique tous à faire des économies compte-tenu de l’état des finances du parti ». Allez comprendre…

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz