FLASH
Trump annonce qu’il va chercher à faire baisser le prix des médicaments  |  Trump déclare qu’il va demander avis à Obama en raison de son expérience, pour ses futures nominations  |  Sous les pressions des réseaux sociaux, le Premier ministre italien Renzi donnera sa démission ce mercredi 7 décembre  |  Trois jihadistes ont été placés en garde à vue dans le cadre de l’enquête sur le meurtre du couple de policiers à Magnanville en juin dernier  |  Le député LR Damien Abad à Ségolène Royal : « La castritude aigüe, ça se soigne ! »  |  Délire de @FranceInter : la radio d’Etat compare Nelson Mandela à un terroriste  |  Sondage : une majorité d’Américains pense que Trump peut conserver ses entreprises – les médias ne veulent pas  |  « Donald Trump personne de l’année » pour Time Magazine  |  Le vol Pakistan Airlines #PK661 a été observé plongeant vers le sol – il y a 47 personnes à bord avec l’équipage  |  Un avion de Pakistan Airlines avec 34 personnes à bord a disparu des radars au dessus d’Abbottabad  |  Votez et faites gagnez Sylvia Pinel à la primaire socialiste: elle est créditée de 0% de votes, elle sera parfaite face à la droite  |  Syrie : énorme explosion d’un dépôt de munitions de l’armée à Damas, frappé par l’aviation israélienne durant la nuit  |  Malawi : des milliers de chrétiens manifestent contre l’avortement et le mariage homo  |  L’armée syrienne contrôle maintenant 100% des vieux quartiers est d’Aleppo  |  Pour être réélue, Merkel veut maintenant préserver la culture allemande contre le mode tribal et la sharia des immigrés  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 5 octobre 2012

Michel Garroté, réd en chef – Hier, nous avons publié sur www.dreuz.info un article d’Alexandre Del Valle dans lequel on pouvait lire (extraits adaptés ; voir le lien vers la source en bas de page) : « Rappelons que c’est l’Ayatollah Khomeiny qui lança en 1989 l’expression ‘d’islamophobie’ et qui testa le premier les capacités de réaction (et de soumission) de cet Occident qu’il méprisait et jugeait lâche. A l’époque déjà, plutôt que de défendre en bloc Salman Rushdie, les responsables politiques et religieux occidentaux se désolidarisèrent des propos ‘blasphématoires’ de l’écrivain, jugés responsables de la ‘colère’ des fous de Dieux qui tuèrent d’ailleurs le traducteur japonais des Versets Sataniques. Quelques années plus tard, les dirigeants occidentaux et les médias se désolidarisèrent d’une autre Voltaire du monde musulman, la Somalienne ‘apostat’ Ayaan Hirsi Ali, devenue députée hollandaise, puis de Théo Van Gogh, qui produisit avec elle le film Submission qui ‘offensait les musulmans’. Ces deux ‘islamophobes’ furent accusés d’avoir ‘provoqué’ l’ire de leurs bourreaux, et Van Gogh fut assassiné en pleine rue par un islamiste hollandais d’origine marocaine proche d’Al-Qaïda, Mohammed Bouyeri, tandis que Hirsi Ali dut s’exiler aux Etats-Unis pour fuir les menaces de mort ».

Alexandre Del Valle ajoutait : « Plus récemment, le film anti-islam, L’Innocence des Musulmans et les énièmes caricatures de Mahomet diffusées par Charlie Hebdo ont été officiellement condamnés par Barack Obama et Hillary Clinton, jusque dans des spots publicitaires diffusés en boucle dans les télévisions du Pakistan. Déjà en 2009, dans son discours du Caire, plutôt que de demander amicalement aux Etats musulmans de combattre les jurisprudences le plus liberticides de la charia et les persécutions des minorités, Barack Obama prononça un discours totalement déresponsabilisant et victimisant pour les Musulmans mais qui culpabilisait en revanche la supposée ‘islamophobie’ de l’Occident et vantait les ‘Lumières de l’Islam’ sans jamais oser parler de réciprocité dans la tolérance » (fin des extraits adaptés de l’article d’Alexandre Del Valle ; voir le lien vers la source en bas de page).

Or, voici qu’aujourd’hui, je lis sur lefigaro.fr un article dans lequel Alain Barluet écrit (extraits adaptés avec mes commentaires entre parenthèses ; voir le lien vers la source en bas de page) : « La rencontre, vendredi à Malte, de dix pays de l’UE et du Maghreb, est loin de l’ambitieux projet d’Union pour la Méditerranée. Le dialogue euro-méditerranéen revient sur l’écran radar de la diplomatie française. François Hollande sera vendredi à La Valette pour un sommet rassemblant cinq pays du sud de l’Union européenne (France, Espagne, Italie, Malte, Portugal) et cinq du Maghreb (Algérie, Libye, Maroc, Mauritanie, Tunisie). Ce ‘format 5 + 5’, comme l’appellent les diplomates, remonte aux années quatre-vingt et se concrétise par des rencontres informelles plus ou moins régulières entre ministres de l’Intérieur, de la Défense ou des Transports. Mais aucun sommet ne s’était tenu depuis 2003, aucun surtout depuis la chute du Tunisien Ben Ali et du Libyen Kadhafi. L’après-printemps arabe et ses incertitudes rendaient urgent pour les Européens de réamorcer le dialogue avec la rive sud de la Méditerranée. L’intention, selon l’Élysée, est donc de dire l’engagement des pays du Nord ‘de maintenir une coopération méditerranéenne ambitieuse’, en dépit des difficultés économiques et de la crise de l’euro » (Note de Michel Garroté – « L’après-printemps arabe et ses incertitudes », un euphémisme pour qualifier l’hiver islamique ?).

Alain Barluet : « On est loin du flamboyant projet d’Union pour la Méditerranée (UPM), lancé en 2008 avec 43 participants. François Hollande reprend à son tour ces efforts de Sisyphe pour tenter de construire une ‘Méditerranée de projets’. ‘Ces réunions permettent d’envisager des ripostes collectives et méditerranéennes dans tous les secteurs, y compris celui du contrôle de l’immigration et de l’éducation, fondamentale dans les pays arabes en voie de démocratisation’, relève Daniel Rondeau, ex-ambassadeur à Malte, aujourd’hui à l’Unesco, fervent partisan de la concertation entre les deux rives de la Mare Nostrum (Note de Michel Garroté – « tous les secteurs, y compris celui du contrôle de l’immigration », je suppose que c’est de l’humour diplomatique français…). La France avancera ainsi l’idée d’un ‘Erasmus de la Méditerranée’ et poussera en faveur du développement de projets dans les énergies renouvelables dont le solaire. La défense, la sécurité, la coopération culturelle seront aussi sur la table. Le ‘Club des dix’ permet aussi d’échapper au point de blocage israélien (Note de Michel Garroté – « échapper au point de blocage israélien » ? Et moi qui croyais qu’il s’agissait d’un conflit israélo-arabe… Fort heureusement, Israël a compris depuis longtemps qu’il n’a plus rien à attendre de la France). Il laisse en revanche en suspens l’hypothèque de l’Égypte, dont les intentions demeurent floues » (fin des extraits adaptés avec mes commentaires entre parenthèses de l’article de Alain Barluet paru sur lefigaro.fr ; voir le lien vers la source en bas de page).

Pour ce qui me concerne – cela sera ma conclusion – je note que sous De Gaulle et Giscard déjà, la France avait conclu avec le monde musulman des accords ouvrant toutes grandes les portes de l’Hexagone à l’immigration musulmane, au pétrole musulman et aux lois religieuses musulmanes. L’existence de ces accords a été confirmée par l’historienne Bat Ye’or (les liens vers les sources en bas de page). Le contenu de ses accords a été publié sur www.dreuz.info (les liens vers les sources en bas de page). Il y peu de temps, l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI) a exigé à l’ONU que la soi-disant « islamophobie » soit traitée pénalement comme l’antisémitisme et comme le négationnisme de la Shoah (à ce sujet, l’on trouvera les liens vers les sources en bas de page).

Je suppose qu’il est politiquement incorrect de conclure que le dialogue euro-méditerranéen qui revient sur l’écran radar de la diplomatie française avec François Hollande aujourd’hui vendredi à La Valette pour un sommet rassemblant cinq pays du sud de l’Union européenne, je suppose, écrivais-je, qu’il est politiquement incorrect de conclure que ce « dialogue » s’inscrit dans le cadre des accords – passés et présents – conclus avec l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI). Le vrai sujet n’est donc pas les Arabes, les Maghrébins, l’Afrique du Nord, le racisme et « l’islamophobie ». Le vrai sujet, c’est la continuité, depuis cinquante ans, dans la capitulation, de l’Europe en général et de la France en particulier, face au califat islamique et sa stratégie prosélyte de peuplement. C’est, en effet, politiquement incorrect de conclure cela. Et c’est peut-être la raison pour laquelle, Le Figaro présente de façon étrange, dialogue euro-méditerranéen qui revient sur l’écran radar de la diplomatie française avec François Hollande…

Copyright Michel Garroté

Reproduction autorisée

Avec mention www.dreuz.info

Et le cas échéant les sources citées

Alexandre Del Valle :

http://www.dreuz.info/2012/10/tensions-sur-le-droit-au-blaspheme-voit-on-assez-le-methodique-jihad-juridique-engage-depuis-plus-de-20-ans/

Le Figaro :

http://www.lefigaro.fr/international/2012/10/04/01003-20121004ARTFIG00744-hollande-reamorce-le-projet-mediterraneen.php

Bat Ye’or :

http://www.dreuz.info/2012/09/reponse-aux-complotistes/

http://www.dreuz.info/2012/02/la-conference-du-califat-cherche-a-islamiser-leurope-et-les-etats-unis/

http://www.dreuz.info/2012/03/7-juin-1975-le-jour-ou-leurope-a-ete-vendue-au-monde-arabe-par-bat-yeor/

L’OCI :

http://fr.news.yahoo.com/d%C3%A9bat-%C3%A0-lonu-entre-libert%C3%A9-parole-et-respect-075448254.html

http://fr.news.yahoo.com/lonu-d%C3%A9nonce-la-rh%C3%A9torique-guerri%C3%A8re-sur-le-nucl%C3%A9aire-181106649.html

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz