FLASH
Trump annonce qu’il va chercher à faire baisser le prix des médicaments  |  Trump déclare qu’il va demander avis à Obama en raison de son expérience, pour ses futures nominations  |  Sous les pressions des réseaux sociaux, le Premier ministre italien Renzi donnera sa démission ce mercredi 7 décembre  |  Trois jihadistes ont été placés en garde à vue dans le cadre de l’enquête sur le meurtre du couple de policiers à Magnanville en juin dernier  |  Le député LR Damien Abad à Ségolène Royal : « La castritude aigüe, ça se soigne ! »  |  Délire de @FranceInter : la radio d’Etat compare Nelson Mandela à un terroriste  |  Sondage : une majorité d’Américains pense que Trump peut conserver ses entreprises – les médias ne veulent pas  |  « Donald Trump personne de l’année » pour Time Magazine  |  Le vol Pakistan Airlines #PK661 a été observé plongeant vers le sol – il y a 47 personnes à bord avec l’équipage  |  Un avion de Pakistan Airlines avec 34 personnes à bord a disparu des radars au dessus d’Abbottabad  |  Votez et faites gagnez Sylvia Pinel à la primaire socialiste: elle est créditée de 0% de votes, elle sera parfaite face à la droite  |  Syrie : énorme explosion d’un dépôt de munitions de l’armée à Damas, frappé par l’aviation israélienne durant la nuit  |  Malawi : des milliers de chrétiens manifestent contre l’avortement et le mariage homo  |  L’armée syrienne contrôle maintenant 100% des vieux quartiers est d’Aleppo  |  Pour être réélue, Merkel veut maintenant préserver la culture allemande contre le mode tribal et la sharia des immigrés  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Guy Millière le 12 octobre 2012

J’écrirai plus longuement sur le débat Ryan Biden un peu plus tard.

Mes premières impressions : ce débat a été très différent de celui de la semaine dernière entre Obama et Romney.

Par son format d’abord, les deux candidats étaient assis derrière un bureau et faisaient face à la modératrice. Par la place occupée par la modératrice ensuite, car celle-ci a laissé assez vite glisser le masque de la neutralité pour se révéler comme ce qu’elle est ; une militante démocrate. De multiples questions qu’elle posait étaient biaisées. Ryan se faisait souvent interrompre par elle. Biden pouvait interrompre Ryan sans que cela lui attire de remarques. Ryan faisait face à deux adversaires : Biden et Martha Raddatz.

Ce débat a montré aussi deux personnes très différentes.

Ryan connaissait ses sujets, répondait calmement, posément, précisément. Comme on pouvait s’y attendre. Il s’est néanmoins laissé déborder plusieurs fois, sans réagir suffisamment à mes yeux. Il n’a pas non plus réfuté plusieurs affirmations mensongères de Biden.

De son côté, Biden a été dans une posture agressive d’un bout à l’autre du débat, et a non seulement procédé à des affirmations mensongères, mais a tenu des propos assez agressifs concernant Romney et Ryan sans vraiment s’attirer de riposte.

On pourrait dans ces conditions, considérer que Biden s’est doté d’un avantage et sera considéré comme l’ayant emporté, mais pas de manière massive ou significative, pour des raisons que j’explique.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Biden, de fait, a non seulement interrompu verbalement Ryan de nombreuses fois et parlé en même temps que Ryan pour brouiller son message, mais il s’est montré moqueur et condescendant pendant la quasi totalité du temps. Même quand Ryan parlait de manière sérieuse et de sujets graves, Biden ne pouvait s’empêcher de sourire de manière sarcastique, à un point tel qu’on pouvait penser qu’il faisait une publicité pour un dentifrice.

Comme l’a dit Charles Krauthammer : quiconque lira le texte du débat considérera que Ryan a gagné en termes de sérieux des arguments, quiconque a écouté le débat à la radio conclura que Biden l’a emporté nettement, quiconque a regardé le débat à la télévision aura une impression négative de Biden en raison de son comportement physique.

Mon résumé tient dans le titre que je donne à ces lignes : arrogance démocrate. Une modératrice pas du tout modérée, qui pense pouvoir s’ingérer dans le débat et se conduit de manière très partisane. Un candidat démocrate, vice président sortant, totalement irrespectueux de son adversaire. Un candidat républicain sérieux, mais pas suffisamment affirmé en pareil contexte.

Je m’attends à ce que les lignes et les sondages ne bougent pas. Nous verrons.

Reproduction autorisée, avec la mention suivante : © Guy Millière pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz